Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Les 3 meilleures ennemies

Alors qu'un soleil automnal projette ses dernières lumières orangées sur les façades haussmanniennes de la rue de Rivoli, une jeune femme surgit d'une bouche de métro. Les yeux rivés sur son smartphone, elle se faufile entre les passants au son de ses bottes claquant sur les pavés. Elle a fière allure et dégage un sentiment d'assurance rare pour une personne de vingt-trois ans. Il est difficile de dire si c'est sa posture qui en est à l'origine où bien sa tenue. Vêtue d'un manteau long couleur caramel, qui cache une sobre, mais élégante, robe noire et des bas, elle se sait sensuelle et assume pleinement sa féminité. Après avoir pris à droite sur la rue du Louvre, elle s'arrête devant l'Embuscade, prend place en terrasse et commande un verre de vin pour attendre. Car à en croire son téléphone, Clémence a rendez-vous avec ses deux meilleures amies.
.
***
.
Image
.
***
.
Devant son verre, Clémence se laisser bercer par les notes de musique du groupe qui joue à l'intérieur du bar. Elle se remémore sa soirée de la veille.
.
— C'était une très très bonne soirée ! Dommage qu'Iris et Agathe n'ai pas voulu venir pour fêter l'anniversaire de Louis... Par contre j'aurais peut-être dû limiter l'alcool... Mais j'en ai tellement marre de ce taf de serveuse. Je sens que la semaine prochaine va encore être très longue... J'ai envie de changement. Faut vraiment que je leur parle de cette idée de voyage... —
.
Elle est tirée de ses pensées par l'arrivée de ses amies qui s'avancent pour lui faire la bise.
.
« Hello !! s'exclame Agathe avec enthousiasme.
– Comment vous allez ?
– Bien, répond Iris avec calme, et toi ? C'était comment ta soirée hier ?
– Au top ! Vous auriez dû venir... J'suis restée jusqu'à 5h du mat, puis je suis rentrée av...
– Seule ? l’interrompt Agathe en lançant un regard en coin à Iris.
– Non, avec Louis. Comment tu sais ?
– Haha, j'en étais sûr ! s'exclame Iris. Qu'est ce que je t'avais dit Agathe, je la connais trop bien.
– Quoi ?! Vous pariiez sur ce que je fais maintenant ?
– Rho arrête ! Depuis le collège, tu rêves de te le faire, réplique Agathe. Alors c'était facile de deviner ce qui allait se passer hier soir. Pourquoi tu crois qu'on n’est pas venues ? »
.
RaviES de leur victoire, les deux jeunes femmes regardent avec insistance leur amie dans l'espoir d'obtenir plus de détails.
.
« Ben honnêtement c’était pas terrible, avoue Clémence, mais j'avais besoin de cette soirée après ma semaine de merde...
– C'est pas top au resto ? s'étonne Agathe.
– Non, le chef de rang est un gros macho et en plus il met trop la pression. J'ai déjà envie de changer de taf...
– Sérieux ? s'exclame Iris. Ça fait même pas deux semaines que t'as trouvé celui-là...
– Ouais, bah en tous cas je sais que je ne vais pas y rester longtemps. Je t'ai dit la restauration c'est pas mon truc. Je préfère bosser dans un bar ou une boîte.
– N'empêche que là tu bosses pas toutes les nuits.
– Peut-être, mais je m'en fous de bosser la nuit. Ça me permet de faire des rencontres et de gagner plus. Je veux profiter de la vie !
– Et bien moi, soupire Agathe, j'aimerais bien en profiter un peu plus...
– Au fait ! Ça s'est passé comment ta rentrée ? poursuit Iris.
– Y a pas vraiment eu de rentrée tu sais. J'ai plus de cours, vu que je suis en doctorat à partir de cette année.
– Et du coup, tu fais quoi maintenant ?
– Toujours de la linguistique, mais je passe ma vie à la bibliothèque pour étendre mon sujet de Master.
– À ouais génial ! rétorque Clémence sur un ton moqueur.
– Y a des nouveaux dans ta promo ?
– Pas beaucoup...
– Et à part les deux mecs de l'année dernière ?
– Aucun. Y a deux filles en plus par contre.
– Ha ba c'est pas comme ça que tu vas pécho, s’esclaffe Clémence.
.
Gênée, Agathe sombre dans son verre remplis d'une bière ambré. Au même moment et alors que le groupe entame une nouvelle chanson, un serveur s'approche pour récupérer les verres. Les filles en profitent pour commander une planche de charcuterie.
.
« On peu p'tet t'arranger un truc ce soir, reprend Clémence en faisant un geste du menton en direction du serveur qui vient de leur tourner le dos. Il est plutôt pas mal non ?
– Arrête Clém ! tempère Iris. C'est pas cool. Elle finira bien par trouver quelqu'un de bien et pas juste pour se le taper.
– Ça va je déconne, mais sérieux, je sais pas comment tu fais...
– Ben je me débrouille toute seule hein ! Genre c'est à toi que je vais apprendre ça, réplique Agathe.
– Non effectivement ! Je pense qu'avec toutes tes expériences plus ou moins cheloues Clém, tu peux largement imaginer, raille Iris.
– Haha très drôle ! Bon je dois aller aux toilettes, vous faites gaffe à mon sac.»
.
Iris attend que Clémence se soit éloignée pour plonger son regard dans celui d'Agathe et lui demander :
.
« Tu ne lui en a toujours pas parlé ?
– Non. Je ne sais pas pourquoi...
– Moi ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi tu m'en as parlé d'abord, mais bon... C'est drôle en fait vu qu'elle est plutôt... ouverte d'esprit ? Si tu vois ce que je veux dire, chuchote Iris en souriant.
– Peut-être...
– Tu sais qu'elle va probablement mal le prendre quand elle saura que j'étais au courant avant elle.
– Je sais. Le truc c'est que si je lui confie ça, je sens qu'elle va me le ressortir tout le temps.
– C'est probable. Mais comme on a trop pris l'habitude de tout se raconter, je pense que tu risques plus en ne lui disant rien.
– La blague ! Elle se vante tout le temps d'être douée pour les conquêtes, mais depuis la primaire elle a jamais remarqué que je fais semblant de m’intéresser aux mecs.
– De toute façon, tant que tu lui auras pas dit que tu crois préférer les filles, elle continuera à essayer de te caser avec un mec... »
.
Elles sont interrompues par l’arrivée du serveur qui pose leur commande sur la table. En repartant, il croise Clémence et lui sourit.
.
« Bon et toi Iris, reprend Clémence après s’être assise, comment ça se passe avec monsieur ?
– Fort bien, écoute. D'ailleurs, on vient juste de fêter nos 3 ans !
– Pas trop dur la cohabitation depuis que vous avez emménagé ? interroge Agathe.
– Bon y a des fois c'est pas évident. Il est toujours bordélique et laisse traîner ses affaires partout. Ça me saoul et j’ose pas trop insister pour qu’il range, vu que je viens de débarquer chez lui. Mais sinon ça va.
– Et maintenant que vous êtes H24 ensemble, vous vous amusez bien ? questionne Clémence avec un sourire malicieux. T’es pas un peu lassée depuis le temps ?
– Très bien ! répond Iris sur la défensive. Il assure toujours de ce côté-là, pas besoin de pimenter. Au contraire ça nous a rapprochés je dirais.
– Mais t’es surexcitée Clém ce soir, intervient Agathe. Qu’est-ce que tu as ?
– C’est vrai, depuis qu’on est arrivées t’es un peu... ardente.
– Y à rien ! répond Clémence en rigolant. C’est juste que ça fait longtemps que je vous ai pas vu et j’ai trop envie d’entendre des trucs croustillants. Mais pour en revenir à ton emménagement, pourquoi vous ne prenez pas un truc plus grand tous les deux ?
– On y pense, mais moi je rêve de vacances là... Ça fait neuf mois que j'ai pas pris de congés. J'en peu plus. Du coup, prendre un nouveau logement si on repart plusieurs mois c'est un peu bête.
– À ouais ! Plusieurs mois carrément ? s’exclame Agathe.
– Ouais, j'ai envie de repartir à la découverte de nouveaux pays ! En vrai, ça fait deux ans qu'on est revenu de notre année sabbatique en Asie et ça me manque trop.
– Déjà ! J’aurais pas dit autant…
– C’est marrant parce que moi aussi j’ai de plus en plus envie de voyager, intervient Clémence. Sauf que je pensais plutôt à un tour du mode. Seulement, j’arrive pas à économiser pour avoir le budget... Ça vous dirait pas qu'on fasse un truc ensemble ? Si je suis pas toute seule dans le projet, j'arriverais plus à m'y tenir.
– Pour moi ça va être compliqué avant la fin de l'année scolaire, répond Agathe. Mais en vrai l’idée d’un voyage avec vous me plaît bien et franchement ça me permettra d’enfin voir autre chose que l’école.
– Déso, mais on est trop différentes pour que ça fonctionne. Et puis perso si je fais un truc, ça sera avec Paul.
– Sympa, ajoute Clémence déçue. C'est con en plus, parce qu’hier j'ai vu passer une annonce concernant un jeu-concours pour gagner un an de voyage tout frais payé.
– Stylé ! C'est pas un concours organisé par le Routard et qui circulait sur Insta ? interroge Agathe.
– Non, j'ai pas trop regardé donc en vrai je sais pas trop qui organisait et ce qu'il faut faire. Mais c'était pas sur Insta, c'était sur un forum.
– Mouais... J'y crois moyen à ce genre de concours. Par contre, quand tu parles de forum, c'est pas un de tes sites bizarres j'espère ? réplique Iris avec un regard plein de sous-entendus.
– ...
– Non attends sérieux ! T'as vu ça sur un de tes forums "expériences" ? demande Iris en miment des guillemets.
– La dernière fois que tu nous as parlé d'un truc que t'avais vu sur tes forums, t'as voulu nous entraîner dans une soirée échangiste, intervint Agathe hilare.
– Et alors ? Vous êtes tellement fermées d'esprit parfois...
– Mais jamais je fais ça ! s’indigne Iris. Tu rêves.
– Vous savez qu'on parle pas que de sexe non plus. C'est surtout une plateforme pour échanger et rencontrer des gens. Regardez Charles ! Il était super non ? Bah je l'aurais jamais rencontré, si on avait pas discuté musique avant.
– Ok lui c'était un bon exemple, mais nous on connait pas tout ça et de l'extérieur c'est toujours louche, rétorque Agathe. En tous cas si c'est sérieux et que tu as des infos, moi je suis partante pour un petit tour du monde même sans Iris.
– Ouais moi j'attends de voir, parce que j'y crois pas une seule seconde, enchérit Iris. Par contre, en parlant de rencontre, vous devinerez jamais qui j'ai croisé cette semaine dans le métro et par pur hasard... »
.
La soirée continua encore un certain temps, car malgré les apparences les trois amies avaient encore plein de chose à se raconter. Ce n'est qu'en arrivant chez elle que Clémence repense au concours pour le voyage. La discussion qu'elles ont eu à ce propos n'est pas venue à bout de sa curiosité. À peine rentrée, elle attrape l'ordinateur portable posé sur sa table de nuit et l'ouvre. Comme elle le laisse en veille permanente, il s'alluma instantanément. Quelques manipulations plus tard, elle fini par retrouver l'annonce du concours et commence à rédiger un message à l'adresse de l’émetteur du post. Juste avant de l'envoyer, elle se redresse et reste figée un moment devant ce qu'elle vient d'écrire. Finalement, elle clique.
.
— J'espère qu'il va répondre rapidement... —
.
.
*** Quelques jours plus tard ***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
.
Image
.
***
J'espère que cette introduction vous a plu. Après avoir lu pas mal des fictions du forum et avec le confinement, j'ai décidé de me lancer. J'aime bien écrire, mais je n'avais encore jamais eu l'occasion de faire une fiction. Avec cette partie, j'ai essayé de construire un peu mes personnages et de définir un contexte. J'ai aussi voulu tenter un nouveau type de dialogue genre "conversation WApp" pour rendre le truc plus immersif. Dites-moi ce que vous en avez pensé. Est-ce que ça a un intérêt ou vous préférez des dialogues "classiques" ? Par ailleurs, si vous trouvez de grosses fautes, n'hésitez pas à m'en faire part que je corrige À bientôt pour la suite.
Cette intro est géniale. C’est vivant; rythmé, bien rédigé et non le coup du whats app est vraiment original ;)
Génial!!!!

J'addore ton style et je trouve l'idée des conversations whatshapp très originale et bien foutue.😊

J'ai hâte de lire la suite!!!
J'adore totalement l'idée de faire ça sous forme de conversation WhatsApp et d'alterner avec une narration classique. En plus cette partie remplie entièrement son rôle d'introduire les personnages et leur caractère. J'aime beaucoup, continue comme ça, j'ai hâte de te lire
Super hâte à la suite
Je viens de finir de tout lire !! Franchement bravo , c'était bien sympa à lire
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?