Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Alexandre

Durant mes années de célibat, j'étais inscrit sur badoo, et j'y ai rencontré un garçon prénommé Alexandre.
Ce qui m'attira vers son profil, mis à part qu'il ne vivait pas très loin de chez moi, c'était que sur l'une de ses fotos de profil, il posait pieds nu. De jolis pieds, très attirants.
J'avais 29 et lui 20 ans.
Nous avons discutés un peu, puis nous en sommes vite venu au vif du sujet. Je lui parlais de mes goûts pour le ligotage, il me répondit qu'il n'avait jamais tenté mais que ça semblait fun. Il me dit ce qu'il aimait, puis ajouta, sans doute un peu gêné "j'aime bien qu'on me touche les pieds aussi, mais t'es pas obligé".
Inutile de vous dire mon état après cette phrase, mais étant un peu gêné par mon fétichisme, je me contentait de répondre que s'il aimait ça, je m'occuperais un peu de ses pieds.
Nous avons convenu de nous rencontrer le lendemain soir chez lui, et que j'apporterais le nécessaire pour l'initier.
J'y arrive donc le lendemain en soirée, il me présente son chat, on se pose sur le canapé en buvant un mojito qu'il avait préparé et en mangeant une boîte de chocolat qu'en bon Gentlemen j'avais apporté.
Bougie, musique d'ambiance et discussions pour faire plus ample connaissance. Je n'était pas déçu, c'était un beau garçon, qui semblait très sympathique bien qu'un peu timide.
J'avoue que je ne cessais de jeter de rapides coup d'œil à ses pieds pour m'imaginer à quoi ils ressemblaient sous ses petites socquettes noires.
Le courant passait très bien, et le second mojito aidant sans doute, il se decoinça vite et fini par se mettre à l'aise, les jambes sur la canapé, ses pieds qu'à quelques centimètres de moi.
Le premier contact physique est important entre deux personnes, alors je sais l'importance du moment, mais ni une ni deux, je me lance, et je commence à les lui caresser gentiment tout en continuant à discuter, fintant de ne pas être en total excitations.
C'est gagné, cela lui plaît, il s'allonge alors, posant ses pieds sur mes cuisses. Je lui retirais alors enfin ses socquettes qui devoilèrent deux jolis petons, un peu petits, doux et roses avec de très jolis orteils, encore mieux que sur la photo.
Après quelques minutes de caresses et l'air de rien, je me mettais à transformer petits à petits mes massages en légers guilis et en quelques chatouilles retenues en guettant l'air de rien du coin de l'œil ses réactions.
Il aimait ça, il souriait et se tremoussait légèrement, sans pour autant retirer ses jambes. C'était mignon et excitant à la fois.

Une chose en entraînant une autre, nous nous retrouvions vite dans sa chambre, moi pieds nu et torse nu, toujours vêtu de mon jean, et lui en Boxer.
Je sorti ma panoplie d'accessoires. J'avais apporté des foulards, des cordes en coton, du scotch gris, et une huile de massage parfumé.
Là, je le senti à nouveau un peu tendu, c'était la première fois qu'il serait ligoté, qui plus est par quelqu'un qu'il connaissait à peine, forcément cela sortirait quiconque de sa zone de confort...
Après m'être assuré qu'il était toujours OK, et le rassurant en lui disant que ce ne serait que du soft, je le fis s'allonger sur le ventre, jugeant qu'un Hogtie avec les foulards serait la façon la plus douce de l'initier.

Lui carressant d'abord les bras, je lui liais ensuite gentillement les coudes, puis les poignets, en prenant soin de lui demander si ce n'était pas trop serré, et si cela lui plaisait. Il me dit que tout allait bien, et je le sentais bien recommencer à se détendre et reprendre du plaisir sous mes carresses.
Je lui liais alors les chevilles, puis je ramenais ses jambes pour attacher ses chevilles à ses poignets, bien proches, presque collé l'un à l'autre.
Il était magnifique ainsi, j'aurais aimer le photographier, mais je n'osais le faire, de peur de sa réaction.
Je lui proposais alors d'utiliser du scotch ou d'autres foulards pour lui bander les yeux et de le bâillonner, et il choisit le foulard sur les yeux.
Toujours en bon gentlemen, je m'assurais une nouvelle fois de son aise, et le laissait un peu savourer cette sensation qui vous procure ces petits papillons dans le ventre, lorsque vous vous trouvez ligoté et soumis, ne sachant la suite d'événements qui mêleront excitations et plaisir.
Puis je décidais qu'il était temps de monter d'un level en tentant les vrais chatouilles.
Il y pris autant de plaisir que moi, et même plus lorsque je me mis à lui lécher les chevilles, la plante et que je passais ma langue entre ses orteils.
Ses rires retenus et ses gémissement étaient fantastiques.
Il était chatouilleux, sans trop l'être et je fis durer la choses une vingtaine de minute environ, alternant lechouilles, carresses et chatouilles.
Pour finir, je lui chatouillais ses pieds que j'avais quelques minutes avant massé avec de l'huile qui sentait bon la fraise, ce qui fut pour lui un coup de grâce tant l'effet était décuplé.
La suite des événements ne regarde que nous et ne peut être raconté sur un forum tout publique.
Très sympa cette anecdote ! Vous avez l'air de bien vous être amusé en tout cas ! :)
Pour une première fois, tu y es allé fort xD

Pour moi, le hogtie est tout sauf la première position à laquelle, je penserais ^^' j'aurais tenté en X ou en Y. Tout comme le fait de mettre le bâillon et aveugler la personne :perplexe2:

Après l'histoire est bien écrite ;) Content pour toi si vous avez passé tous les deux un bon moment.
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?