Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Question sur mon fétiche

Tout est dans le titre, c'est ici que vous parlez des chatouilles en général, toutes parties confondu, de la tête aux pieds.
Bon voilà,
Étant toute nouvelle dans le "milieu" je me sens encore un peu avoir du mal avec le sujet des chatouilles vis à vis de mes partenaires ou amis. Le truc c'est que lorsque j'ai parfois tenté d'avouer certains de mes fantasmes ça n'a pas toujours été acceuillis de manière positive.
J'ai pu expérimenter un peu avec mon copain qui a eu l'occasion de m'attacher et me chatouiller, ce qui était très plaisant pour moi et qui avait l'air de lui plaire à lui. Mais je sens qu'il a du mal avec les pieds et qu'il préfère ne pas passé beaucoup de temps à me chatouiller là où moi j'aimerai avoir des séances plus intenses parfois.

Le truc c'est que j'ai toujours eu du mal à avouer mes fantasmes de me faire attacher pour me faire chatouiller les pieds à mon copain ou mes autres partenaires. Parfois certains font un regard un peu dégouté, ce qui me redoute de proposer parfois...

Je sais pas si vous aviez ou avez parfois le même soucis. Je sais que beaucoup sont basiquement dégoutés des pieds, mais je trouves ça assez dommage, c'est une partie du corps comme une autre.

Après, d'un autre point de vue, je comprends qu'on puisse se sentir mal à l'aise face à un fétichisme hyper poussé. Y'a certaines choses qui moi aussi me mettent mal quand c'est fait avec du mauvais goût et trop vulgairement (ça arrives avec le BDSM parfois).
Je te comprends tout à fait ;) j'ai eu le cas aussi les premières fois quand j'ai expliqué mon fétichisme (je parlais au début de fantasme ce qui n'est pas faux non plus) On m'a traité de tout les noms, regardé comme un monstre (alors que clairement en fétichisme, il y a pire)

Donc je me suis mis dans ma boule, mais avec le temps, tu rencontres des personnes qui sont ouvert d'esprit et puis toi aussi de ton côté tu prends confiance en toi et quand tu sens le feeling, tu tentes le sujet et puis selon les réactions, ben soit ils acceptent d'en parler sans pour autant accepter de faire comme avec ton copain. Soit ils trouvent ça étrange et dans ce cas, tant pis, ils n'en valent pas le coup, vu qu'ils refusent de t'accepter comme tu es.

Et les perles rares seront ceux qui accepteront ton fétichisme et seront d'accord de faire les séances qui te plairont ^^ Le tout est d'être patient.
Totalement d'accord avec nahongas

D'ailleurs c'est vrai que les pieds dégoûte les gens et j'ai un peu du mal avec ça, certains fantasme sur des fesses, et bref, je vais pas pousser mon idée, je pense qu'on voit ou je veux en venir, c'est dommage que les gens soient dégoûté par les pieds, c'est une partie du corps comme une autre qui n'a rien de dégoûtant, enfin pour moi qui suis fétichiste c'est tout le contraire.
Mes amis proches et les personnes de ma famille qui le savent l'ont très bien pris ou s'en foutent. Face à des gens qui réagissent mal, généralement je me dis c'est leur problème car quelqu'un qui réagit mal a en fait une difficulté à accepter ça pour soi-même, ce qui est un mal récurrent dans nos sociétés puritaines. Cela étant posé, je prends toujours soin de trier sur le volet les gens avec lesquels je communique sur le sujet, car il est partie intégrante de l'intimité et la démarche de s'ouvrir, aussi bien intentionnée soit-elle, peut toujours être mal interprétée. En revanche avec la.e conjoint.e, c'est indispensable selon moi, je pense que tu as bien fait d'en parler à ton copain.
Le truc c'est que je ne parles pas de sexe ni de fétiches à n'importe qui bien entendu haha.
Y'a juste le fait que je traînes dans le milieu BDSM depuis quelques temps et du coup, je me suis faite quelques amis avec qui je peux discuter de tout ça librement. Mais pourtant, les pieds et les chatouilles restent encore un peu tabous je trouves, ce qui est dommage.

Pour le reste perso, je m'en fiche bien que mes autres amis ou ma famille apprécient ou pas, ça ne les regardent pas et JAMAIS je ne souhaiterai leur parler de ma sexualité haha.

Concernant mon copain (et même certains de mes autres partenaires), je trouves ça important qu'ils sachent ça sur moi.

Et sinon oui, les pieds font partie du corps humain et le corps humain est pour moi une unité en soit. J'aimes le corps humain et du coup j'en aimes chaque parties. Des tableaux de nus ne seraient pas aussi beaux si on en avait coupé le cadrage au niveaux des pieds.
Ayant eu l'habitude de faire du modèle vivant, il aurait été étrange de laisser de côté une partie du corps ou de la cacher.
J'ai fréquenté une communauté BDSM ultra-fermée (je préfère ne pas en donner le nom) où à chaque fois que je parlais de mon fétichisme les gens me regardaient avec de gros yeux. J'ai eu le sentiment que mon kink était quelque part considéré comme un "sous-kink" et je préfère une communauté dédiée comme celle-ci qu'une communauté fourre-tout BDSM (d'autant que je suis loin d'être adepte de tous les kinks BDSM). Après je ne veux pas généraliser à toutes les communautés BDSM et en avoir après le BDSM, je suis probablement juste tombé sur la mauvaise communauté. J'ai connu également des communautés pieds où je me suis très bien senti et qui présentent l'avantage d'une meilleure mixité par rapport aux communautés tickling.
Autofan6 a écrit : J'ai eu le sentiment que mon kink était quelque part considéré comme un "sous-kink" et je préfère une communauté dédiée comme celle-ci qu'une communauté fourre-tout BDSM (d'autant que je suis loin d'être adepte de tous les kinks BDSM).

Comm' magistral ! Je m'auto-cite pour l'occasion"ce fétichisme suffisamment déviant pour ne pas pouvoir l'assumer en public mais pas non-plus assez hardcore pour pouvoir jouer aux marquis de Sade ou aux Leopold von Sacher-Masoch."

Si demain mon entourage apprenais que je suis fétichiste des pieds ou bien que j'aime les nanas en chemisier noir qui se prénomment Pauline tout le monde s'en moquerais.

Si j'avais pour fantasme de me faire fouetter le cul à sang je trouverais de nombreux groupes où c'est admis et intégré dans les moeurs.

Or il n'en est rien.

Mais nous pouvons nous rassurer, certains ont des fantasmes bien plus trash et irréalisables.

Par ailleurs je pense que personne n'a "droit" à réaliser telle ou telle chose. En ce monde il n'y a que des buts, et non des droits.
Roussalka a écrit :
Autofan6 a écrit : J'ai eu le sentiment que mon kink était quelque part considéré comme un "sous-kink" et je préfère une communauté dédiée comme celle-ci qu'une communauté fourre-tout BDSM (d'autant que je suis loin d'être adepte de tous les kinks BDSM).

Comm' magistral ! Je m'auto-cite pour l'occasion"ce fétichisme suffisamment déviant pour ne pas pouvoir l'assumer en public mais pas non-plus assez hardcore pour pouvoir jouer aux marquis de Sade ou aux Leopold von Sacher-Masoch."

Si demain mon entourage apprenais que je suis fétichiste des pieds ou bien que j'aime les nanas en chemisier noir qui se prénomment Pauline tout le monde s'en moquerais.

Si j'avais pour fantasme de me faire fouetter le cul à sang je trouverais de nombreux groupes où c'est admis et intégré dans les moeurs.

Or il n'en est rien.

Mais nous pouvons nous rassurer, certains ont des fantasmes bien plus trash et irréalisables.

Par ailleurs je pense que personne n'a "droit" à réaliser telle ou telle chose. En ce monde il n'y a que des buts, et non des droits.
Et pourtant se multiplient actuellement des communautés dont les membres se permettent allègrement de définir la liste des droits de chacun selon des critères arbitraires :D dès que je remarque ça je fuis à toutes jambes lol
Autofan6 a écrit : J'ai fréquenté une communauté BDSM ultra-fermée (je préfère ne pas en donner le nom) où à chaque fois que je parlais de mon fétichisme les gens me regardaient avec de gros yeux. J'ai eu le sentiment que mon kink était quelque part considéré comme un "sous-kink"
C'est vrai que pour le milieu du BDSM ou plutôt du SM, certains considèrent notre fétichisme pas comme telle, ou alors comme du ultra soft. Et je partage leur point du vue, dans le SM, il y a des choses plus violente mais le fait que la victime est immobilisé et "souffre" des chatouilles reste du SM en soit selon moi ;)
Jenjensenny a écrit : Pour le reste perso, je m'en fiche bien que mes autres amis ou ma famille apprécient ou pas, ça ne les regardent pas et JAMAIS je ne souhaiterai leur parler de ma sexualité haha.
Moi ma famille est au courant, ils ont le droit de savoir surtout les parents, alors après ils n'acceptent pas mais ils le respectent. C'est juste qu'on n'aborde jamais le sujet parce qu'ils savent que ça ne les intéressera pas, du moment que je suis heureux dans ma vie, c'est l'essentiel.
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?