Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Senior Year (nouvelle fiction)

Salut tout le monde, voici une nouvelle fiction sur laquelle je travaille depuis bientôt deux mois. J'ai écris les premiers chapitres en avance il n'y aura donc probablement pas de temps d'attente trop longs comme avec ma dernière histoire. J'espère que ça vous plaira.

Pour cette histoire, je me suis inspiré des séries et films netflix qui se passent dans les lycées américains mais au lieu de ne faire que des personnages bâtards et détestables je préfère qu'ils soit attachants (pas tous non-plus il faut bien du conflit hein).

N'hésitez pas à me laisser vos avis car ça joue vraiment sur le moral et la volonté de voir 500 vues (par exemple) et 0 commentaire. Bref, je vous souhaite une bonne lecture E N J O Y :D

Chapitre 1 : Nouveaux en ville.

''-Bien ! Bien ! Un peu d'attention tout le monde !''
Le vacarme dérangeant qui sévissait jusque là dans toute la classe s'atténua à mesure que les élèves se taisaient pour se tourner vers la professeur qui demandait le silence. Celle-ci se tenait debout devant son bureau à l'avant de la salle. À côté d'elle se trouvait un jeune homme qui, comme elle, était tourné vers la trentaine d'élèves qui venaient de se taire.
''-Je vous présente Maxime. C'est un nouvel élève qui suivra désormais les cours avec nous jusqu'aux examens de fin d'année.''
Maxime était un jeune homme blanc aux cheveux bruns et aux yeux marrons. Il arborait une courte barbe vieille de quelques jours à peine ainsi qu'un début de moustache peinant à se faire une place sur son visage. Il portait une veste grise foncée sous laquelle il était vêtu d'un sweat rouge dont les bouts des manches et la capuche étaient blanches, ainsi qu'un blue jean classique descendant jusqu'à une paire de Nike montantes.
''-Je te laisse aller t'asseoir, dit la prof en s'asseyant à son bureau.''
Maxime passa entre les rangées de tables sous le regard de tous les élèves devant lesquels il passait avant de prendre place au dernier rang. L'élève assit là retira son sac de la seconde chaise sur laquelle Maxime s'assit avant de sortir ses affaires et que le cours ne commence.

Maxime venait tout juste d'emménager avec sa famille dans la ville de Sunset City. C'était une ville moyenne des États-Unis comptant environ 90 000 habitants. On y retrouvait toutes les caractéristiques d'une ville stéréotypée américaine. Des rues perpendiculaires ou parallèles entre elles, rarement autrement ; des bâtiments jamais plus hauts que six étages, tout ce qui était un minimum important n'était en ville qu'en un seul exemplaire : un seul cinéma, un centre commercial, un musée, un lycée public, etc... En s'éloignant du centre-ville on trouvait des zones pavillonnaires jusqu'à quitter totalement la ville. Du nord-ouest à l'est de la ville passait une rivière nommée la Golden River et qui devait son nom aux reflets du soleil couchant au printemps. C'était typiquement le genre de ville où il était bon de sortir avec ses amis, traîner en ville, se faire un ciné, se poser au parc. Mais bon, pour l'instant Maxime n'avait pas d'amis.

Après une courte matinée de cours, Maxime mangea à la cafétéria et s'y trouva une table où il mangea seul.
''-Alors ? Cette première matinée de cours ?''
Maxime manqua de faire tomber sa fourchette, surpris par la nouvelle arrivante qui s'installa à sa table. Face à lui, une jeune fille du même âge que lui prit place, posant son plateau sur la table et retirant son sac de son dos. C'était Tiana, la sœur de Maxime, une jeune fille arborant un teint basané parsemé de tâches de rousseur au niveau de ses pommettes et parcourant son nez. Ses yeux noisettes fixaient Maxime d'un regard enjoué appuyé par ses pincements de lèvres récurrents. Elle avait des cheveux bouclés blonds qui partaient du haut de son crâne et descendaient jusqu'au bas de son visage en deux groupes de mèches distincts. Elle portait un fin gilet noir en tissus dont elle avait remonté les manches. En bas elle portait un mini-short et une paire de collants qui descendaient le long de ses fines jambes jusqu'à s'enfoncer dans des converses basses noires.

''-Hé ho je t'ai posé une question, dit-elle en agitant la main devant le regard vide de Maxime qui la fixait.
-Ah euh... ce matin, rien de spécial, dit-il comme sorti de ses pensées.
-T'as pu parler un peu à quelques personnes de ta classe ? Demanda Tiana en découpant un bout de viande dans son assiette.
-Pas vraiment, dit Maxime.
-Fais vite, dit-elle, tout le monde ici se connaît depuis la première année. On a comme un retard à rattraper.
-Tu t'es faite des amis toi ? Demanda Maxime en servant de l'eau dans leurs deux verres.
-Ouais je me suis faite une amie je pense, dit Tiana en souriant. Je crois que c'est une fille plutôt populaire ici.''
Maxime sourit avant de manger quelques bouts de viande qu'il avait piqué dans son assiette. Il était content d'apprendre que Tiana s'était faite une amie, bien qu'elle ne manque jamais de s'en faire de nouveaux.
''-Il faut que tu te trouves un groupe, dit Tiana.
-Un groupe ? Répéta Maxime.
-Ouais, tu vois pas ? Il y a les sportifs, les pom-pom girls, les populaires, les geek, les musiciens, les photographes, le club de théâtre, les scientifiques et les punks, dit-elle à bout de souffle en énumérant les groupes occupant presque toutes les tables de la cafétéria.''
Maxime jeta un coup d’œil autour de lui alors que Tiana prononçait cette longue phrase et constatait qu'en effet, les faciès des gens les entourant semblait appartenir à ces groupes sociaux. Les sportifs portaient des vestes en cuir aux couleurs violette et blanche du lycée, les pom-pom girls étaient assises avec eux et avaient à leurs pieds des sacs de sport dans lesquels on distinguait du matériel de cheerleader, les musiciens avaient, pour la plupart, des étuis contenant leurs instruments et certains lisaient des partitions en même temps qu'il mangeaient, les punk étaient principalement habillés de couleurs sombres et arboraient des coupes teintes ou originales. En bref, chaque table y allait de ses petits clichés représentant ceux qui y étaient assis.
-Tu trouves que j'ai une tête à être sportif, pom-pom girl, populaire, geek, musicien, photographe, comédien, scientifique ou punk ? Demanda Maxime.
-Je ne sais pas, dit Tiana. Dans le fond tu ne ressemble à aucun de ces clubs.
-Du moment que j'ai mon diplôme, que je me fais des potes et que je suis invité aux soirées, ça me va, dit Maxime.''
Tiana sourit en piochant dans son assiette et tous deux terminèrent de manger avant de débarrasser leurs plateaux et de se séparer à la sortie de la cantine.

Ce lundi après-midi, Maxime avait un cours de sport qui se tenait dans le stade se trouvant à quelques minutes de marche du lycée. Il quitta donc l'établissement juste après manger et emprunta un petit chemin à côté du lycée qui menait apparemment au stade. La vaste étendue se trouvant derrière le lycée était constituée d'un grand parc comprenant une aire de jeux pour enfants, un espace pour les chiens, un stade et un lac au bord duquel était installé un restaurant. En cette journée ensoleillée, le parc était intensément fréquenté par des randonneurs, des joggeurs, des maîtres et leurs chiens, des élèves du lycée se rendant au stade et des personnes âgées amassées principalement autour du lac. Maxime progressa au sein du parc jusqu'à apercevoir le stade où avait lieu son cours. Il traversa le parking modérément remplit pour s'avancer jusqu'à l'entrée du bâtiment. C'était un stade composé d'architectures modernes et dont l'entrée indiquait ''Sunset municipal and scolar stadium''. Maxime poussa la porte d'entrée en verre et s'avança dans le hall. L'accueil était composé d'un comptoir fixé au sol et peint à la couleur rouge que comportaient tous les murs dans l'entrée. La double porte à la droite du couloir avait au-dessus d'elle un panneau indiquant le chemin vers les vestiaires. Maxime l'emprunta avant d'entrer dans les vestiaires des hommes où il trouvait tous les garçons de sa classe en train de se préparer ou de discuter. Maxime se faufila entre les occupants du vestiaire et se trouva une place sur un banc. Il enfila son jogging et laissa sa veste et son sac sur la barre de porte-manteaux se trouvant au dessus. Une fois prêt, il ne tarda pas et sortit en même temps que ceux qui n'étaient pas pris par les vives discussions du vestiaire. À la sortie du vestiaire il se dirigea dans le sens inverse de celui par lequel il était arrivé et suivit les autres élèves jusqu'à un escalier qu'ils montèrent. Quelques couloirs plus tard, tous passèrent une porte qui les mena en haut d'une tribune donnant vue sur tout le stade.

Ce dernier était composé d'une tribune aménagée ressemblant à celle d'un vrai stade, en face de laquelle se trouvait une tribune plus rudimentaire composée de sièges montés sur des échafaudages. Au milieu de cela se trouvait un terrain de football américain entouré d'une piste de course et appuyé par un panneau des scores au bout du terrain. Maxime suivit les élèves jusqu'en bas de la tribune où se tenait un homme qui semblait être leur professeur. Il fallut quelques minutes pour que les autres élèves arrivent, formant un attroupement d'élèves assis tout autour de leur professeur.

Maxime reconnut la plupart des visages qu'il avait déjà aperçu au cours de ce matin mais l'autre moitié des élèves semblait être une autre classe qui partageait un cours avec eux. L'entraîneur se lança dans un speech habituel de prof de sport sur les retardataires dans les vestiaires et l'importance de son cours avant de se lancer dans des explications de l'exercice à venir. Une fois tout ça fait, les élèves se levèrent et commencèrent l'échauffement qui consistait à faire des tours de la piste en footing. Maxime se dirigea vers le professeur pour se présenter en tant que nouvel élève avant de recevoir quelques indications.

Une fois l'échauffement terminé, les élèves s'attroupèrent à nouveau autour du professeur alors que celui-ci expliquait plus en détail le principe de l'exercice à suivre. Ce dernier avait installé quelques plots dans une zone de la piste de course où les élèves s'entraîneraient au relais. Sans plus tarder il assigna un premier groupe fait de plusieurs équipes composées depuis le début de l'année et ces derniers se mirent en place sur la piste. Ce dernier s'approcha des gradins où les élèves qui ne couraient pas se posèrent avant de crier à la volée :''L'équipe de Lewis, vous êtes avec le nouveau.''
Maxime regarda un instant autour de lui à la recherche du fameux Lewis avec qui il devait faire équipe. Après quelques secondes de recherche, quelqu'un s'approcha de lui. C'était un gars de son âge, mesurant à peu près la même taille que lui. Il avait des cheveux lisses blonds coupés courts, une barbe naissante tout autour de son menton et de sa mâchoire. Il regardait Maxime de ses yeux marrons qui étaient appuyés par un détail : une cicatrice parcourant l’œil gauche. Cette dernière commençait au niveau de sa paupière et remontait jusqu'au bas de son front, scindant son sourcil gauche en deux. Maxime ne put s'empêcher de remarquer ce détail mais se ravisa vite de trop regarder.

''-Lewis ? Demanda Maxime.
-Ouais, toi c'est Maxime, c'est ça ? Demanda Lewis.''
Maxime acquiesça.
''-Ok, suis-moi, je vais te présenter au reste de l'équipe.''
Tous deux montèrent les gradins et Lewis les mena jusqu'à un petit groupe de mecs assis un peu plus haut que les autres élèves. Lewis présenta Maxime à ses coéquipiers et vice-versa avant de lui donner la feuille des performances de l'équipe où Maxime ajouta son nom. Ce dernier s'assit à côté de Lewis qui avait pris place une rangée plus bas que le reste de l'équipe.
''-Alors Maxime, dit Lewis pour faire la conversation, qu'est-ce que tu penses de Sunset City ?
-Je sais pas trop, dit Maxime. Je viens de New York alors je trouve que c'est... un peu calme.''
Lewis afficha un léger sourire tout en continuant d'observer ses camarades qui compétaient sur la piste plus bas.
''-Je vois ce que tu veux dire, dit Lewis. Ça se voit un peu que t'es un gars de la ville.
-Ah ouais ? Pourquoi ? Les gens ici n'aiment pas ceux qui viennent des grandes villes ?
-Les gens ici... aiment et n'aiment pas beaucoup de choses, dit vaguement Lewis. Ce que je voulais dire c'est que j'étais comme toi avant. Je viens de Boston et quand je suis arrivé ici j'étais un peu perdu.
-Ce n'est pas non plus la mer à boire, dit Maxime. J'ai déjà changé d'écoles à plusieurs reprises.
-Ouais mais..., dit Lewis en serrant les dents. Ici c'est différent.
-C'est à dire ?
-Les mecs comme toi et moi on vient de grandes villes. Boston, New-York, c'est un peu la même chose. On a des équipes de foot, de basket, de base-ball, etc... Tout ça, ça créé un sentiment d'appartenance à la ville, une fierté d'être sous une même bannière, surtout chez les New-Yorkais. Mais ici, bien qu'ils aient une belle ville, les habitants sont toujours entrain de se concurrencer pour savoir quel quartier fera le plus beau feu d'artifice à la fête nationale, qui fera la meilleure fête de quartier, quel sapin de noël est le plus beau, etc... Au lieu d'être fiers de leur ville, tout le monde essaye de se l'accaparer pour sois-même. Les riches veulent reprendre certains quartiers aux plus pauvres, les commerçants se disputent la clientèle, etc.
-Ok, sympa comme ville, dit Maxime avec sarcasme.
-Ne t'inquiètes pas, dit Lewis. Je voulais juste te prévenir que les gens d'ici peuvent paraître un peu rudes à première vue mais malgré ça, tu devrais te plaire ici.

Un coup de sifflet retentit et tous les élèves qui s'exerçaient jusque là sur la piste s'arrêtèrent de courir. Le professeur se tourna vers les tribunes et appela ceux qui étaient en pause, dont le groupe de Lewis et Maxime. Tous se mirent en place et l'exercice de relais pu commencer.
Le temps passait et le cours finit par arriver à son terme, laissant essoufflés la plupart des élèves. Maxime, lui, s'était plutôt bien débrouillé, il était endurant et rapide.

Les élèves passèrent à nouveau par la case vestiaire avant de sortir du stade et de traverser le parc pour se diriger à nouveau vers le lycée. Lewis et Maxime se séparèrent des autres membres de leur groupe, qui empruntèrent un chemin différent, et continuèrent d'avancer dans le parc.
''-Tu prends le bus pour rentrer ? Demanda Maxime.
-Ouais, mais un de ces quatre j'aurai une voiture pour rentrer.
-Tu as le permis ? Demanda Maxime intrigué.
-Non... mais un de ces quatre j'aurai le permis ! Renchérit Lewis. Et le code. Je compte pas finir mon année en allant au bal de promo à pieds.''
Tous les deux longèrent le lycée avant d'arriver à l'avant de l'établissement devant lequel étaient stationnés deux bus scolaires jaunes. Tous deux montèrent dans celui qui desservait le sud de Sunset City.

Ils montèrent dans le bus et avancèrent dans la petite allée entre les sièges. Le bus était déjà remplis et quasiment complet. Les sièges à l'avant étaient occupés par des élèves calmes qui ne parlaient pas et ne semblaient même pas connaître leurs voisins. Mais plus on allait vers l'arrière, plus les discussions étaient vives. On y trouvait notamment les sportifs et les cheerleaders. Maxime et Lewis se trouvèrent une place vers le milieu du bus et s'installèrent. Maxime eût juste le temps d'apercevoir Tiana à l'arrière, discutant avec celles qui semblaient être ses nouvelles amies.

À peine furent ils installés et les portes du bus coulissèrent avant que celui-ci ne se mette en marche. Celui-ci s'avança dans le chemin qui passait devant le lycée, suivit de près par le deuxième bus. Tous les deux s'engagèrent dans la rue suivante avant que leurs chemins ne se séparent à un croisement. Le bus continua son exploration des quartiers sud, s'arrêtant à quelques points clés pour laisser descendre une poignée d'élèves. Lewis profitait de l'itinéraire pour faire découvrir un peu la ville à Maxime, permettant à ce dernier de découvrir le cinéma, le musée et la mairie entre autres.

Soudainement, comme sortie de nulle part, Tiana prit appui sur le siège de Maxime et s'éclaircit la gorge.
''-Putain tu m'as fait peur ! Soupira Maxime.
-N'oublie pas qu'on descend à la prochaine, dit Tiana en jonglant du regard entre Lewis et son frère.
-Lewis, je te présente Tiana, dit Maxime en se tournant vers Lewis.''
Celui-ci fit un signe de tête à Tiana que cette dernière lui renvoya avec un sourire.
Le bus s'arrêta et le grincement de l'ouverture des portes retentit. Maxime se leva, enfila son sac sur son dos, checka Lewis et remonta le bus avec Tiana jusqu'à être à l'extérieur.
Quelques élèves descendirent à leur tour avant que le bus ne s'éloigne et disparaisse au loin.

Tiana et Maxime se mirent en marche pour rentrer chez eux. Le bus les déposait à un carrefour qui se trouvait à 5 minutes de leur appartement.
''-Alors, c'est qui ton nouvel ami ? Demanda Tiana curieuse.
-C'est un gars que j'ai rencontré en sport cet aprem, dit Maxime, il m'aide à m'intégrer. Il m'a dit pas mal de trucs sur cette ville. Et toi ? Je vois que tu traînes avec des populaires.
-Ouais, on m'a présenté quelques filles cet après-midi, dit-elle. J'ai l'impression que j'ai la côte auprès des cheerleader... et des sportifs...
-Ils y a une équipe sportive dans ce lycée ? Demanda Maxime étonné.
-Ouais, il y en a même deux : football et basket, dit Tiana. D'ailleurs il y aura un match de basket vendredi soir, on pourrait y aller.
-Chérie, pourquoi aller voir un match de lycéens quand je peux regarder un vrai match de NBA à la maison ? Soupira Maxime d'un ton sarcastique.
-Il y aura beaucoup de monde là bas apparemment. Ça pourrait être cool d'être là où il y a de l'ambiance, on pourrait rencontrer des gens.
-Je verrai, dit Maxime.
-Tu pourrais t'inscrire dans l'équipe, t'étais bon au basket dans le temps, dit Tiana.
-Dans le temps ?! Répéta Maxime. J'ai peut-être arrêté les entraînements mais crois moi que je suis toujours aussi bon.
-Ben voyons, soupira Tiana avec un sourire en coin.''

Tous deux arrivèrent devant une porte d'entrée en bois brossé située entre une petite enseigne de restauration rapide et une épicerie. Maxime enfonça sa clé dans la porte et celle-ci s'ouvrit. Tiana et lui empruntèrent le large escalier en bois et s'arrêtèrent au deuxième étage de cet immeuble qui n'en comptait que quatre. Ils s'avancèrent vers l'une des portes du palier et Maxime enfonça à nouveau sa clé avant de pousser la porte et d'entrer suivit de Tiana. Ils s'avancèrent dans le couloir et arrivèrent au salon. C'était une petite pièce modérément décorée due à l'emménagement récent principalement meublée d'un écran plat posé sur un meuble télé dans un coin, d'un canapé orienté vers le dit écran, d'une commode et d'un bureau sur lequel était posé un ordinateur. Le mur du fond du salon comportait un encadrement qui donnait sur une cuisine ouverte dans laquelle Helen et John s'affairaient.

''-On est rentrés, dit Tiana en s'avançant dans le salon avec Maxime.''
Elle s'accouda sur le rebord de l'encadrement donnant sur la cuisine alors que Helen et John cessaient de cuisiner.
''-Alors ? Cette première journée à l'école ? Demanda John en se tournant vers eux.
-Ça va, dit Tiana, on s'est tous les deux fait quelques amis et l'école est sympas. D'ailleurs on en parlait avec Max mais ce week-end notre école joue un match de basket. On pourrait y aller ?
-Ouais, comme vous voulez, dit John, mais oublie pas Max, ce vendredi il y a les Harlem contre Washington !
-Je sais, dit Maxime, je verrai si j'y vais ou pas.
-Bon vous avez des devoir ? Demanda Helen.
-Un peu, dit Maxime alors que Tiana et lui haussaient les épaules.
-Si vous alliez les faire, histoire d'être tranquilles ? Proposa John.
-Ouais, dit Maxime sans enthousiasme.''

Maxime saisit quelques gâteaux dans la cuisine avant de se diriger vers le couloir en même temps que Tiana. Tous deux s'enfermèrent dans leurs chambres et se mirent à leurs devoirs. Enfin pas vraiment... Maxime s'assit devant son bureau, il déchira l'emballage de l'un de ses biscuits et commença à l’entamer. En cette fin d'après-midi ensoleillée, il n'était pas vraiment d'humeur à faire ses devoirs, de toutes façons il n'en avait pas beaucoup. Il ne savait pas pourquoi mais Helen et John avait toujours agis comme si il y avait une tonne de travail à faire alors que Maxime, lui, ne recevait que trois ou quatre exercices à faire par semaine. Tous les deux ou trois mois il y avait certes un exposé à faire mais il n'y voyait rien de bien sorcier. Il se demandait à quel point l'enseignement à l'école avait pu chuter pour que ses parents en aient des souvenirs si disproportionnés là où lui ne constatait que de la facilité.

Le soir même, tous les quatre se mirent à table pour déguster le plat que John et Helen avaient préparé plus tôt dans l'après-midi. Chacun se servit puis ils commencèrent à manger avec la télé allumée en fond.
''-Alors papa, c'était comment cette première journée au travail pour toi ? Demanda Tiana.
-Rien de bien spécial, dit John. On m'a surtout expliqué pas mal de choses concernant mes tâches à venir et les situations financière, sociale et politique en ville en ce moment.
-Et qu'est-ce que ça donne ? Demanda Helen.
-Bah il y a pas mal de bâtiments datant des années 70 qui sont passés de propriétaire en propriétaire et la plupart finissent abandonnés. Alors l'entreprise où je travaille rachète les terrains et essaie de construire des structures plus modernes à la place.
-Il ne me semble pas avoir remarqué de bâtiments abandonnés, s'étonna Helen.
-C'est que l'entreprise a bien fait son boulot, dit John. Il ne reste plus que quelques bâtiments à racheter. On m'a d'ailleurs mi à la tête d'un deal, je dois négocier l'achat d'un ancien motel qui sert maintenant de logement à des locataires fauchés. Je rencontre le propriétaire la semaine prochaine.
-C'est quoi le but de tout ça ? Demanda Maxime.
-Eh bien de créer de nouvelles habitations ou zones de commerce et d'améliorer l'apparence de la ville.
-Donc en gros tu chasses les pauvres pour mettre des habitations hors de prix à la place, dit Helen sur un ton taquin.
-Eh moi je conclue juste des ventes pour rénover certaines parties de la ville, dit John. J'essayais juste de faire la conversation en vous racontant ce que j'ai fait aujourd'hui. Toi c'était comment à la bibliothèque ?
-Il n'y a pas eu beaucoup de visites alors j'en ai profité pour me renseigner un peu sur l'histoire de la ville, dit Helen. Figurez vous que Sunset City a été créée en 1863 par des pionniers lors de la ruée vers l'ouest. Elle tient d'ailleurs son nom d'une tradition sordide de l'époque. En 1878, la ville n'était plus composée que de brigands et de malfrats alors les duels à morts étaient devenus fréquents. Du coup les commerçants les plus malhonnêtes de la ville organisaient des paris sur les duellistes qui avaient prévus de régler leur différend. Les adversaire attendaient le coucher du soleil pour s'affronter devant tous les parieurs qui sortaient alors de leur travail, d'où le nom de Sunset City.''

Quand Helen se lançait dans une discussion sur un livre qu'elle avait lu elle pouvait en parler pendant des heures et généralement, John était là pour en discuter ou contre-argumenter. Ils s'étaient rencontrés sur les bancs de la fac, elle en histoire, lui en commerce; et ne s'étaient plus quittés depuis, fondant une vie de famille avec Tiana et Maxime. Adoptant d'abord Tiana, une jeune orpheline afro-brésilienne de trois ans abandonnée à la naissance et deux ans plus tard, Maxime, qu'ils adoptèrent à son tour. Ils avaient pensé que ce pourrait être bien pour Tiana et Maxime de grandir avec un autre orphelin qui les comprendrait. Pourtant tout ne s'était pas passé comme prévu à l'arrivée de Maxime. Ayant vécu avec sa famille biologique jusqu'à les perdre dans un accident de voiture à l'âge de cinq ans, Maxime avait eût du mal à s'intégrer et à considérer John et Helen comme ses parents. Là où Tiana disait Papa et Maman, Maxime préférait dire John et Helen. Malgré tout ils avaient appris à grandir ensemble, à changer l'un pour l'autre et à accepter leurs défauts. Maxime avait appris à connaître une jeune extravertie, sensible et tournée vers la famille et Tiana avait découvert un frère à l'écoute et qui, malgré la distance qu'il instaurait parfois avec la famille, serait toujours là pour eux.

Le lendemain matin, Tiana et Maxime se rendirent au croisement non loin de chez eux où le bus les avait déposé la veille. Celui-ci devait justement arriver d'ici quelques minutes. La tête un peu dans le sac, Tiana et Maxime s'étaient contentés de s'asseoir sur le banc près de l'arrêt et de regarder tous les deux dans le vide sans se parler. Les seules choses sur lesquelles ils étaient concentrés étaient la fraîcheur matinale et le rythme du quartier s'activant autour d'eux : les commerçants ouvrant leurs boutiques, les clients du café du coin qui savouraient leur petit déjeuner en terrasse, les quelques voitures qui passaient avant de s'éloigner et d'être perdues de vue, etc..; tous ces petits détails auxquels ils n'étaient pas vraiment habitués et qui donnaient vie de manière particulière à la ville. À New-York il y avait tout le temps du bruit, du mouvement et de la vie que ce soit de nuit ou de jour, comme si la ville ne s'arrêtait jamais, alors qu'ici, la ville prenait vie dés le matin après s'être endormie pour la nuit.

Alors qu'aucun d'eux ne prêtait attention, une jeune fille de leur âge s'approcha de l'arrêt et s'accouda au panneau school bus, téléphone en main. Elle avait d'épais cheveux bouclés bruns, le teint mat mais beaucoup plus clair que Tiana et de beaux yeux verts. Elle portait une veste en cuir noir sous laquelle elle était vêtue d'une chemise blanche qui rentrait dans son jean moulant ses longues jambes qui surmontaient une paire de baskets de running blanches.

''-Excuse-moi, tu attends le bus ? S'adressa t-elle à Maxime en lâchant son portable des yeux.
-Ouais, dit Maxime surpris, sortant de ses pensées.
-Il est en retard, dit-elle en regardant l'heure sur son téléphone.''
En effet, Maxime et Tiana étaient tellement occupés à rêvasser qu'ils n'avaient même pas remarqué que le bus aurait dû arriver depuis cinq minutes.
''-C'est habituel ? Lui demanda Maxime.
-Pas vraiment, lui répondu la fille avant de se tourner vers Tiana avec un sourire. Hé mais tu es la nouvelle !''
Tiana se retourna alors que Maxime lui tapa sur l'épaule pour attirer son attention. En reconnaissant la fille de vue, elle retira ses écouteurs de ses oreilles et se tourna vers elle.
''-Tu es dans ma classe non ? Comment tu t'appelles déjà ? Diana ? Tania ?
-En fait un peu des deux, dit-elle, je m'appelle Tiana et voici mon frère, Maxime.''
La nouvelle arrivante bloqua quelques millisecondes en constatant le manque de ressemblance entre Maxime et Tiana avant d'enchaîner.
''-Ah cool, moi c'est Monica, se présenta t-elle.
-Alors, qu'est-ce que vous pensez de la vie à Sunset City ? S'interrogea Monica en se plaçant devant Tiana et Maxime.
-Plutôt sympas à en juger par le peu qu'on en a vu, dit Tiana.
-T'as raison, dit Monica, tu verras, les gens ici sont vraiment cool, et puis l'association lycéenne, dont je fais partie, organise plein de choses.
-Ah cool ! Je pourrais m'inscrire à l'assos' ? S'intéressa Tiana d'un ton enthousiaste.
-Hmmm... je sais pas, on est déjà beaucoup à en faire partie et puis je sais pas si tu t'y sentirais à ta place vu que tu es nouvelle, dit Monica soudainement réticente.
-Oh... soupira Tiana déçue.''
Tiana et Monica commencèrent à discuter, référençant des événements survenus en cours la veille et d'autres choses de filles qui excluaient un peu Maxime de la conversation.

Finalement, le bus arriva, embarquant Tiana, Monica et Maxime ainsi que quelques autres élèves arrivés entre temps. Tiana et Monica se dirigèrent vers le fond du bus où elles s'assirent ensemble avant de continuer leur discussion. Maxime, lui, remonta le bus un peu plus lentement à la recherche de Lewis qu'il finit par apercevoir à mi-chemin. Il s'assit à la place libre à côté de lui et tous deux commencèrent à parler.
''-Je t'ai vu arriver avec cette fille, Monica San-Marina, dit Lewis. Méfie-toi d'elle, c'est vraiment une pétasse qui parle dans le dos de tout le monde et fait pas mal de mauvais coups. Tu la fréquentes ?
-Non, dit-il, on prend juste le bus au même arrêt, c'est une fille de la classe de ma sœur.
-Dans cas tu lui diras de faire attention à Monica, c'est le genre de personne avec qui elle aura des problèmes.
-T'as l'air de tout connaître sur tout le monde toi, pas vrai ? Remarqua Maxime.
-Disons qu'en un an ici et avec un peu d'observation j'ai vu avec qui on a affaire.''

Tous deux furent interrompus par une main tendue présentant un bout de papier vers Maxime. Tous deux levèrent la tête et tombèrent nez-à-nez avec une fille qui se trouvait debout entre les rangées de sièges et leur tendait un prospectus.
''-C'est pour le match de basket de samedi, ramenez du monde, se contenta t-elle de dire.''
Maxime saisit le prospectus sans réfléchir et il ne fallut qu'une fraction de seconde pour qu'elle en remette un autre à Lewis et passe aux sièges suivants.
5 secondes. Maxime ne l'avait vu que 5 secondes, cette jeune fille aux cheveux châtains. 5 secondes d’interaction ce n'est généralement pas suffisant pour faire attention à la couleur des yeux de quelqu'un, mais les yeux verts de cette demoiselle s'étaient fait une place bien au chaud dans la mémoire de Maxime qui ne les avait vu que si peu de temps. Il y aurait sûrement eût tellement de choses en plus à dire sur son visage, mais il ne l'avait pas vu assez longtemps. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il la trouvait mignonne.

''-Tu comptes y aller ? Demanda Lewis, sortant Maxime de ses pensées.
-Euh... je sais pas, ma sœur m'en a déjà parlé. Attends une seconde, changea t-il de sujet. C'est qui cette fille ?
-Celle aux prospectus ? Elle s'appelle Jen, dit Lewis, elle est membre à l'association des élèves.
-Jen, répéta Maxime. C'est quoi son vrai nom ?
-J'en sais rien, dit Lewis, c'est comme ça que tout le monde l'appelle. Pourquoi, elle te plaît ?
-Je la trouve mignonne, ouais.
-En tous cas ce week-end le match risque d'être féroce, dit Lewis avec enthousiasme. On t'a déjà parlé de la SCS ?
-La SCS ? Répéta Maxime.
-La Sunset Catholic School, dit Lewis. C'est une école privée du nord de la ville. Il y a une rivalité entre eux et nous. Chaque début d'année, l'entraîneur de la SCS et celui de Sunset High organisent un match amical entre les deux équipes.
-Et à part pour le sport, pour quelles raisons les deux lycées sont en rivalité ?
-Oh tu sais... on a vandalisé leur école, ils ont vandalisé la notre, on a volé leurs trophées, ils ont volé les notres, etc, dit Lewis.
-Wow, on n'avait pas ça à New York, dit Maxime.
-Comme je t'ai dit, ici il y a pas mal de rivalités, dit Lewis, mais ne t'inquiètes pas, tu vas t'y faire.''

Le bus finit par arriver devant le lycée Sunset High où il fût vite rejoint par le second bus. Tout le monde descendit des deux bus et une masse d'élève se dirigeant vers l'entrée se créa bien vite. Maxime fit un saut à l'administration où il reçut la combinaison de son casier et y fit un petit tour rapidement pour entreposer quelques affaires avant le début du cours. Il parcourut le couloir bondé du rez-de-chaussée, emprunta l'escalier menant au premier étage et se présenta à l'heure en cours juste à temps pour la première sonnerie. En cette matinée, Maxime avait un cours d'histoire de deux heures avant de suivre avec un cours d'Espagnol et un autre de philosophie. La matinée passa assez vite, tant ses bavardages avec Lewis faisaient passer un quart d'heure pour cinq minutes. Lorsque midi arriva, la sonnerie retentit et les couloirs du lycée furent à nouveau bondés d'élèves se dirigeant vers la cantine, la sortie ou la cour. Maxime et Lewis prirent place à la fin de la longue file qui s'était déjà formée et attendirent que celle-ci les mène au self. Ils parcoururent tout le couloir au rythme de la file d'attente qui les faisait avancer un peu plus à chaque fois, jusqu'à arriver à un chariot en fer sur lequel étaient entreposés des plateaux. Maxime et Lewis se munirent chacun d'un plateau qu'ils posèrent sur les rampes en ferraille qui longeaient le comptoir où étaient exposés les plats. Ils se choisirent une entrée, d'un plat et d'un dessert à mesure qu'ils avançaient et déambulèrent entre les tables à la recherche d'un emplacement libre. Alors que tous deux balayaient la pièce du regard, Maxime aperçu Tiana au loin, seule à une table. Il était sur le point de proposer à Lewis d'aller manger avec elle mais elle fût immédiatement rejointe par un groupe de cheerleaders comprenant Monica. Ils finirent finalement par se trouver une table où ils prirent place.

''-Max, faut que je te parle d'un truc, dit Lewis après un court moment de silence à leur table.
-Vas-y je t'écoute.
-Qu'est-ce que tu dirais d'être populaire dans ce bahut ? Demanda Lewis, semblant avoir une idée derrière la tête.
-Ce serait cool, dit Max.
-Figure toi que je sais de source sûre que des supporter de la SCS ont prévu d'enlever la mascotte avant le match de vendredi, dit Lewis à voix basse.
-Ah ouais ?! S'étonna Maxime. Mais qu'est-ce que ça a à voir avec nous et avec le fait de devenir populaire ?
-Imagine un instant la scène : les cathos de la SCS débarquent dans les vestiaires pendant que l'équipe s'échauffe sur le terrain, ils embarquent la mascotte pendant que tout le monde a le dos tourné. Mais là ! Deux justiciers sont comme par hasard dans le coin pour aider la mascotte. Résultat, le mec dans la mascotte est impressionné et il nous invite à toutes les soirées de l'équipe de basket ! Et là on devient des mecs populaires !
-Euh... il y a beaucoup de failles dans ton plan là, dit Maxime perplexe. Déjà comment tu sais qui est dans la mascotte ?
-J'en sais rien, dit Lewis. Mais c'est un mec qui passe toutes ses semaines avec l'équipe et les cheerleaders alors c'est forcément un mec populaire. Ou une fille.
-Ok mais si les mecs de la SCS sont plus nombreux que nous et qu'on se fait démolir ?
-Mec tu viens de New-York ! T'as quand même pas peur d'un petit combat ? Dit Lewis.
-Non non mais je ne le sens pas vraiment ce plan.
-Regarde nous, toi t'es un New-Yorkais costaud et moi j'ai une cicatrice sur le visage ! Je suis sûr que rien qu'en nous voyant, les mecs de la SCS vont paniquer et se tirer.''
Maxime réfléchit un instant tout en continuant de vider son assiette.
-Alors on tente le coup ? Demanda Lewis.
-Hmmm... hésita Maxime. Bon ok.
-Génial, je savais que tu serais le genre de gars qui recule devant rien, dit Lewis avec enthousiasme.''

Le reste de la semaine passa plutôt vite et le jour j finit par pointer le bout de son nez. Tiana et Maxime vivaient leur premier week-end en tant qu'étudiants de Sunset High et ils étaient impatients de voir ce que valait l'équipe de leurs camarades sur le terrain. Tous deux quittèrent l'appartement vers 20h00, laissant Helen lire un livre qu'elle avait ramené du travail et abandonnant John seul devant son match de NBA. Comme Tiana l'avait convenu avec Monica, elle irait au match avec eux, les retrouvant au coin de rue où ils avaient l'habitude de la croiser le matin. Ils empruntèrent l'une des 3 lignes de bus de la ville et arrivèrent pile à 20h30 alors que l'avant du lycée était bondé de lycéens entrain de se garer, de parents déposant leurs enfants ou de piétons se dirigeant vers le gymnase. Les membres de la foule étaient principalement divisés en deux types : les supporters de la Sunset Catholic School et ceux de Sunset High. Les supporters de la SCS portaient un maillot bleu ciel au niveau des épaules et du dos, blanc au niveau du torse et affichant un nombre au dos de couleur dorée. Les supporters de SH, eux, portaient le maillot violet et blanc de l'école.

Maxime, Tiana et Monica entrèrent dans le gymnase qui était déjà bondé et où de la musique retentissait pendant l'attente du début du match. Les deux tribunes de part et d'autre du terrain se remplissaient petit à petit de supporters de la SCS pour l'une et de supporters de SH pour l'autre. Tiana et Maxime prirent place au sein des supporters de leur lycée alors que Monica s'éclipsa au stand du comité des élèves où elle était attendue. Maxime balaya le gymnase du regard pour s'occuper alors que Tiana prenait quelques photos. Il y avait beaucoup d'animation un peu partout dans le gymnase. Certains élèves marquaient des paniers sur le terrain, qui était accessible, en attendant l'arrivée des équipes, dans un coin il y avait un petit buffet qui vendait des boissons et dans un autre, le stand du comité des élèves où on pouvait acheter des vestes et t-shirts aux couleurs de Sunset High. De là où il était, Maxime distingua Monica qui s'occupait du stand avec d'autres membres du comité qu'il ne connaissait pas. Malgré la distance et l'agitation, Maxime finit tout de même par reconnaître l'un des membres du comité, ou plutôt l'une des membres. C'était Jen, qu'il avait aperçut dans le bus quelques jours plus tôt. Tout comme Monica, elle était occupée à vendre des t-shirts, pull et autres produits de l'équipe à la courte file qui s'étendait devant le stand.

Un début d'idée germa dans la tête de Maxime. Il pourrait aller acheter un maillot et en profiter pour lui parler, faire connaissance, etc... La file était entrain de se vider et comme il connaissait vaguement Monica, elle pourrait faire les présentations.
Maxime prévenu Tiana et se leva avant de s'extirper hors des gradins. Il se dirigea vers le stand du comité, où peu de gens faisaient la queue, tout en réfléchissant à une phrase pour sortir de la relation vendeur-client. Il se mit à l'arrière de la file et avança au rythme de cette dernière.
Alors qu'il était le prochain à pouvoir accéder au stand, son téléphone se mit à sonner, l'obligeant à répondre.
''-Allô ? Dit-il en le collant à son oreille.
-Je suis arrivé, t'es où ? Demanda Lewis au bout du fil.
-Je suis au stand de l'association lycéenne, je m'achète un t-shirt, dit Maxime.
-Pas le temps mec, le match va bientôt commencer, dit Lewis, retrouve-moi dans 2 minutes derrière le gymnase.
-Attends mais je... commença Maxime.''
Trop tard, Lewis avait raccroché. Maxime soupira avant de se résoudre à quitter la file.

Ce dernier sortit du gymnase avant de le contourner pour se rendre à son point de rendez-vous avec Lewis. Tous deux se rejoignirent devant une petite porte verte, à peine éclairée par une petite lampe d'extérieur et donnant sur des bennes à ordures.
''-Alors, t'es prêt ? Demanda Lewis en checkant Maxime.
-Ouais, ouais, dit Maxime, c'est quoi ton plan pour rentrer ?''
Lewis sourit avant de s'approcher de la porte et de donner un grand coup de pied dedans. Cette dernière s'ouvrit en un grand brouhaha métallique, libérant l'accès à l'intérieur. Lewis laissa passer Maxime et tous deux entrèrent à l'intérieur, refermant la porte derrière eux.
Lewis tâtonna du bout des doigts les murs de la pièce plongée dans l'obscurité avant de tomber sur un interrupteur qu'il activa. Les lumières s'allumèrent, non sans quelques clignotements au début.
''-Charmante odeur, dit Maxime d'un ton sarcastique, référençant l'odeur de poubelles.
-C'était soit ça, soit on passait par l'entrée des joueurs et on se faisait recaler, dit Lewis.''
Ils s'approchèrent tous les deux de la porte au fond de la pièce et la passèrent, arrivant dans la loge du gardien. Heureusement pour eux, personne ne se trouvait ici en ce soir de match et tout le monde avait les yeux tournés vers le terrain.

Au loin, l'ambiance musicale qui résonnait s'arrêta et laissa place à un discours de l'entraîneur qui était à peine audible de là où ils étaient.
''-Dépêchons-nous, dit Lewis, ça va bientôt commencer.''
Ils accélérèrent le pas et s'avancèrent dans le dédale de couloirs qui constituait l'arrière du gymnase. Maxime suivait Lewis qui semblait connaître le chemin jusqu'aux vestiaires de l'équipe. Plus ils avançaient, plus l'obscurité des couloirs était affaiblie par une lumière qui semblait venir de l'autre côté de chaque virage qu'ils empruntaient.
Ils arrivèrent finalement aux vestiaires de l'équipe et ne trouvèrent qu'une pièce vide. Aucune trace des joueurs, aucune trace de la mascotte et aucune trace des supporters de la SCS. Seulement des affaires posées n'importe comment, n'importe où et une odeur de transpiration flottant dans toute la pièce.
''-Merde ! S'exclama Lewis. Ils sont où ?!
-T'es sûr de tes infos mec ? Demanda Maxime déçu et perplexe. Parce que j'ai comme l'impression qu'ils sont tous partis sur le terrain.
-C'est impossible, nia Lewis, j'en suis sûr. Ils doivent être dans le coin, allons les chercher.''
Sans perdre une seule seconde, il firent demi-tour et continuèrent leur exploration.

Au gymnase, les gradins étaient désormais blindés et les supporters des deux équipes étaient chauds comme la braise. Sur le terrain, l'entraîneur récitait un petit discours pour introduire le match alors qu'étaient présents à côté de lui, les proviseurs de SH et la SCS ainsi que l'entraîneur de cette dernière.
''-Avec nos collègues de la Sunset Catholic School, on voulait vous proposer un retour fracassant cette année, alors on s'est dit : quoi de mieux qu'un classico entre Sunset High et la Sunset Catholic School ? S'exclamait l'entraîneur dans le micro qui retransmettait sa voix dans tout le gymnase.''
Une vague d'applaudissement et de cris se lança dans le public.
''-C'est pourquoi ce soir les deux écoles vous proposent leur meilleur sélection de joueurs que je vous prie d'accueillir chaleureusement !''
Depuis l'entrée des joueurs, s'avançaient d'abord les membres de l'équipe de la SCS qui étaient annoncés un par un au micro, provoquant des applaudissements dans la tribune de la SCS et se faisant huer par la tribune de Sunset High. Dans cette dernière, Monica avait quitté le stand du comité pour reprendre place auprès de Tiana.
''-Est-ce que tu as vu Maxime ? Demanda Tiana alors que Monica venait à peine d'arriver.
-Je l'ai vu faire la queue au stand mais il n'a rien acheté, dit-elle en haussant les épaules.''
Tiana soupira et sortit son portable pour envoyer un message à Maxime.

Alors que toute l'équipe de la SCS était au complet sur le terrain, l'entraîneur fit entrer les joueurs de SH en les annonçant également un par un.
''-Voilà nos joueurs au complet ! Dit-il. Mais une vraie équipe de basket ne serait rien sans une mascotte pas vrai ? Alors je vous demande d'accueillir chaleureusement la mascotte de notre école, le seul, l'unique : Mr. Chamalow !''
Alors que la foule commençait à applaudir et à crier en l'honneur de la mascotte, personne ne fit son entrée sur le terrain. L'entraîneur se tourna vers son assistant dans un coin du gymnase qui lui fit signe que la mascotte était introuvable.
''-Bon, apparemment on a un petit problème avec notre mascotte mais je vous propose d'accueillir celle de la Sunset Catholic School en premier.''

Ailleurs, Maxime et Lewis se trouvaient désormais dans les couloir du lycée. Après avoir fait un tour complet du gymnase sans la moindre trace de la mascotte ou des élèves de la SCS, ils s'étaient dirigés vers le bâtiment principal où Lewis était sûr qu'il retrouverait leurs traces. Ainsi, ils déambulaient dans ces larges couloirs, pavés de casiers, à la recherche d'un gars déguisé en chamalow géant. Maxime trouvait cela étrange de se retrouver ici en pleine nuit. Cette ambiance scolaire nocturne lui rappelait certains film d'horreur que lui et Tiana regardaient quand ils étaient plus jeunes.

Soudain, des éclats de voix retentirent au détour d'un couloir. Maxime et Lewis se cachèrent derrière une rangée de casiers et Lewis pencha sa tête pour apercevoir ce qu'il se passait dans le couloir perpendiculaire. Dans celui-ci, trois élèves qui étaient sûrement de la SCS étaient autour d'un gars en costume de mascotte à terre contre un mur et dont le casque avait été jeté plus loin dans le couloir.
''-Les gars vous avez pas besoin de faire ça, bégayait celui au sol d'une voix fébrile alors qu'il recevait des coups dans le ventre. Vous avez déjà sab...boté le match alors vous pouvvvvez arrêter maintetetenant.
-La ferme ! Dit l'un d'entre eux avant de le frapper au visage.''

Lewis et Maxime sortirent de leur cachette et s'engagèrent dans le couloir où étaient la mascotte et les agresseurs. Sans un mot, ils foncèrent vers tout ce petit monde et en moins de temps qu'il ne le fallait pour le dire, ils se jetèrent vers deux d'entre eux. Lewis saisit l'un d'eux par le cou, l'entourant avec son bras avant de le tirer vers l'arrière et de le jeter au sol. En même temps, Maxime donna un grand coup de pied à l'arrière des genoux d'un second agresseur, le contraignant lui aussi à tomber par terre. Une fois celui-ci à terre, Maxime lui donna un gros coup au visage qui le sonna, abaissant le chiffre d'adversaires valables à 2. Le troisième agresseur, pris de court, ne réagit qu'une fois ses deux amis à terre et se précipita sur Maxime, occupé à frapper son ami, avant de le plaquer au sol. Maxime se retrouva incapacité par terre alors que l'autre au dessus de lui se relevait, prêt à l'enchaîner. Juste à côté, Lewis se débattait également pour essayer de garder le dessus, mais il fût vite surpassé par la puissance de son adversaire.

Maxime et Lewis étaient désormais tous les deux à terre, presque maîtrisés par deux adversaires plus forts ou de force égale à la leur. Soudain, tel un miracle offert par Dieu en personne, la mascotte, derrière les agresseurs et leur ami à terre, se releva, déterminé et semblant prêt à se battre.
Il se mit difficilement debout, prenant appui sur le mur contre lequel il venait d'être tabassé, il se pencha vers son casque de mascotte qu'il saisit. Dans un acte de lâcheté totale, il profita de la diversion offerte par Lewis et Maxime pour faire demi-tour et repartir en boitant de l'autre côté du couloir. Ce fût la dernière chose que Maxime aperçut avant que le poing de son adversaire ne vienne s'abattre sur sa joue. Son visage éjecté sur sa droite, il aperçut Lewis qui avait repris le dessus sur son adversaire et alors qu'il prit un second coup près de l’œil, Maxime eût comme un second souffle le poussant à se relever de toutes ses forces, renversant celui qui était sur lui.

Sunset High et la Sunset Catholic School se battaient désormais à égalité. Deux combattants debout dans chaque équipe, un à terre chez la CSC et un fuyard chez SH. Sans perdre plus de temps, Lewis monta sa garde, prêt à passer à la défensive cette fois-ci. Son opposant se rapprocha lui donna un coup à gauche, puis sur la droite, que Lewis para tous les deux. Il réagit immédiatement en lui donnant un coup dans les côtes, l'obligeant à se cambrer. Avantagé par la position de son adversaire, Lewis en profita pour lui donner un coup de coude à l'arrière du crâne, sonnant son adversaire pour de bon. En même temps, Maxime assénait tout un tas de coups à son adversaire, sans résultat, puisque celui-ci les bloquait tous. Quand Maxime tentait un crochet, il le bloquait en bas, quand il tentait une droite, il trouvait son bras droit pour parer, etc... Pourtant, en une fraction de seconde, son adversaire tomba au sol, comme de lui même, sans que Maxime ne l'ait touché. Derrière l'opposant fraîchement mis K.O, se trouvait Lewis qui venait de faciliter la tâche à Maxime en le prenant par derrière.

''-Tu te bats bien, dit Lewis en reprenant son souffle.
-Ouais... merci... toi aussi.''
Lewis s'approcha d'une petite fontaine à eau un peu plus loin dans le couloir et se passa de l'eau sur le visage tout en buvant un peu.
''-Ce connard de Mr.Chamalow nous a laissé tomber, dit Maxime d'un souffle haletant.
-Ouais j'ai vu ça, dit Lewis en essuyant sa bouche de toute l'eau qu'il venait de boire. T'as vu où il est parti ?
-Par là, dit Maxime en pointant le bout du couloir.''
Tous les deux se mirent en route vers le couloir qu'avait emprunté la mascotte.

Il ne leur fallut que quelques petites secondes pour retrouver sa trace. Au détour d'un couloir, une lueur vive crevait l'obscurité dans laquelle le couloir était jusque là plongé. Il y avait aussi cet étrange bruit, on aurait dit celui d'un animal, un cochon peut-être. Maxime et Lewis s'approchèrent de la source de lumière et passèrent la porte grande ouverte qui laissait s'échapper autant de luminosité. C'étaient les toilettes du rez-de-chaussée et ce bruit ignoble qu'on entendait dans tout le couloir, c'était la mascotte en train de vomir. Tous deux s'approchèrent de la cabine à la porte grande ouverte où cet espère de chamalow géant était en train de se vider.
Lewis s'éclaircit la gorge pour faire remarquer leur présence. Celui au dessus des toilettes sursauta et se releva avant de se retourner pour tomber nez-à-nez avec ses deux sauveurs.

C'était un jeune homme de leur âge, les cheveux ébouriffés bruns, les yeux marrons et rougis par son état maladif, le teint plutôt pal et l'air étonnamment maigre vu la carrure du costume. Sans oublier les petits bouts de vomi qui pendaient le long de ses lèvres.
''-De rien pour le sauvetage, Mr.Chamalow, dit Maxime.''
Celui-ci s'apprêtait à parler mais à peine ouvrit-il la bouche qu'il fit rapidement demi-tour pour vomir à nouveau dans la cuvette. Maxime et Lewis reculèrent, de peur d'être éclaboussés alors qu'il était reparti pour quelques secondes de plus au dessus des toilettes. Il tira finalement la chasse d'eau et se releva, de nouveau nez-à-nez avec Maxime et Lewis.
''-Oh merci les gars, vous m'avez sauvez, dit-il d'une voix fébrile en se dirigeant vers le lavabo.''
Il passa son visage entier sous le robinet et se débarbouilla un long moment.

''-Euh... t'es sûr que c'est lui le mec qui va nous faire rentrer aux soirées de l'équipe de foot ? Demanda Maxime discrètement.''
Lewis ne répondit pas et se contenta d'observer la scène. La mascotte se releva et se tourna à nouveau vers eux.
''-Désolé d'être parti mais... enfin vous voyez quoi, dit-il. Je me sentais pas trop bien.
-On voit ça... dit Lewis d'un ton froid.
-Qu'est-ce que vous faisiez dans les couloirs pendant le match ? Demanda la mascotte intrigué.
-Oh rien du tour, dit Lewis, on était juste de passage.
-Ouah c'est dingue ! Faut raconter ça à tout le monde ! S'exclama Mr.Chamalow.
-Si tu pouvais juste... parler de nous à l'équipe de basket... ce serait cool, suggéra Lewis.
-Ah euh... je leur parle jamais... je les vois juste dans les vestiaires quand je met mon costume, dit-il.''
Lewis soupira et se tourna vers Maxime.
''-Bon, bref ! Bonne soirée et prends soin de toi euh... comment tu t'appelles ? Dit Maxime pour en finir avec cette conversation.
-Moi c'est Parker, et vous c'est comment ? Demanda Parker.
-Bon ! A plus Parker ! Dit Lewis sans prendre la peine de répondre à la question et en traînant Maxime dehors.''

Maxime et Lewis sortirent du bâtiment principal et s'assirent sur un banc devant ce dernier alors que le match avait toujours lieux dans le gymnase.
''-Putain ! Soupira Lewis. Il a fallut que le mec dans la mascotte ne soit pas un mec populaire.
-Quel plan foireux, dit Maxime.
-Non le plan était parfait ! Dit Lewis confiant. Tout aurait marché comme il faut sans ce Parker ! J'avais les infos sur les mecs de la SCS, leurs motivations, leur emplacement, etc, etc... La seule faille c'était celui qui se cachait derrière le masque de ce putain de Mr.Chamalow !
-Pfff... soupira Maxime.''
Lewis se leva et regarda l'heure sur son téléphone.
''-Je vais y aller, dit-il.
-Attends quoi ? Déjà ? S'étonna Maxime. Mais le match est pas terminé il est que 21 heures.
-Ouais mais faut que j'aille désinfecter mes blessures, dit Lewis. Et puis ça m'a un peu sapé le moral.
-Tranquille, te prends pas la tête pour ça. C'était un bon combat. Et puis même si ça ne nous a pas fait monter dans l'estime de l'équipe de basket on a au moins aidé un mec, dit Maxime en lui tendant la main.''
Lewis la saisit et ils se serrèrent la main avant que Lewis ne s'éloigne, les écouteurs dans les oreilles, pour rentrer chez lui.

Maxime, lui, demeurait sur ce banc. Il aurait bien aimé rentrer lui aussi pour aller désinfecter ses blessures et pour se reposer un peu mais il préférait attendre Tiana. En fait il était obligé d'attendre Tiana vu que c'était lui qui avait les tickets pour le bus et qu'elle ne pourrait pas rentrer et comme les portes du gymnase étaient fermées pendant le match.

Il sortit son téléphone et utilisa l'appareil photo pour regarder l'état de son visage. Il avait un bleu sous son œil gauche, une légère bosse au niveau de l'arcade du même côté et il saignait d'une joue. Ce n'était pas si mal vu ce qu'ils s'était pris, pensait-il. Il n'arrivait pas à croire qu'ils étaient sortis presque indemnes de ce combat. Maxime ne s'était jamais battu à plus d'un contre un et il avait eût ses moments de doute pendant ce combat, mais finalement ils avaient triomphé.

Maxime resta sur ce banc pendant environ une quarantaine de minutes suivant le départ de Lewis. Par moments la foule dans le stade semblait s'emballer, on entendait les sifflements du panneau des points ou encore les longues tirades du commentateur. Finalement, une vague d'applaudissements ravagea le gymnase avant que les portes de ce dernier ne s'ouvrent, créant une masse de spectateur, envahissant l'avant du lycée. Trois groupes se distinguaient les uns des autres : ceux qui se rendaient sur le parking et partaient en voiture, ceux qui s'éloignaient à pied et, plus étrange, le troisième groupe était constitué uniquement d'élèves portant les maillots de Sunset High et contournait le lycée pour se diriger vers le parc tout près.

À en dire par les visages des supporters, c'était Sunset High qui avait gagné le match. Un large sourire s'affichait sur le visage de tous ceux qui portaient un maillot violet et blanc alors que ceux portant le maillot de la SCS apparaissaient déçus ou énervés.
''-Max ! Dit une voix sur sa droite.''
Maxime se retourna et tomba nez-à-nez avec Tiana et Monica qui venaient de sortir du gymnase.
''-Oulah, qu'est-ce qu'il t'es arrivé ? S'étonna Tiana en voyant son visage. Tu t'es battu ?
-Ah, c'est rien, qu'est-ce qu'il se passe ? Pourquoi tout le monde va au parc ? Changea t-il de sujet.''
Tiana lui lança un regard investigateur et décida de lâcher l'affaire et de répondre à sa question.
''-Tout le monde va se poser au parc, dit-elle, tu veux venir ?
-Ouais carrément, dit Maxime en se levant du banc.''

Mais avant, il leur fallait passer prendre un peu d'alcool dans une épicerie pas très loin. Sunset High avait gagné le match de ce soir et tout le monde comptait bien fêter ça comme il se devait.
Tous les trois se fondèrent dans la masse d'élèves se dirigeant vers le parc qu'ils traversèrent pour finalement en sortir et emprunter une rue avoisinante où l'enseigne d'une épicerie rayonnait. Sur le chemin, pendant que Tiana et Monica parlaient entre elles, Maxime remarqua un groupe de trois personnes derrière eux qui empruntait le même chemin qu'eux. Peut-être que ce n'était que cela, une simple coïncidence les menant au même endroit, mais Maxime avait ce sentiment, cette paranoïa, lui dictant que c'était peut-être plus .

Tous les trois entrèrent dans l'épicerie, saluant le gérant en entrant. Monica pris le devant et se dirigea directement vers le rayon des boissons alcoolisées. Tiana et Maxime la suivirent, pas vraiment habitués à ce genre d'achat. Ils n'avaient pas l'habitude de boire. Il arrivait à Maxime de boire avec ses amis à New-York et Tiana avait déjà essayé mais y touchait rarement.
Monica saisit un pack de bières qu'elle proposa de payer ainsi qu'une brique de jus d'orange et demanda à Tiana et Maxime d'acheter une bouteille de vodka.

Tous les trois se présentèrent à la caisse où le gérant semblait occupé à regarder le même match que John regardait à la maison. Il détourna son regard de la petite télé qu'il avait derrière son comptoir et saisit les articles de Monica pour les scanner. Cette dernière sortit sa carte et paya les 8,75 dollars qu'indiquait la caisse avant de récupérer ses articles. Le gérant lui rendit la monnaie avant de se tourner vers Maxime et Tiana.
''-Bonsoir, on voudrait votre bouteille de vodka la moins chère, dit Maxime.
-75 cl ? Demanda le gérant en se retournant son stock.
-Oui s'il vous plaît, dit Maxime.''
Le gérant se retourna à nouveau vers Maxime et Tiana, bouteille en main.
''-Vous avez plus de 21 ans ? Demanda t-il.
-Ouais, dirent Maxime et Tiana sur un ton pas très convaincant.
-Je peux voir votre carte d'identité s'il vous plaît ? Dit-il en posant la bouteille sur le comptoir.''
Tiana et Maxime se lancèrent un regard incertain avant que ce dernier ne plonge sa main dans sa poche pour sortir sa carte d'identité.
''-Vous êtes pas majeurs c'est ça ? Demanda le gérant, ayant remarqué leur hésitation.
-Euh... non, avoua Maxime.
-Dans ce cas désolé mais je ne peux pas vendre à des mineurs, dit-il en reprenant la bouteille, prêt à la reposer.
-S'il vous plaît, dit Tiana en essayant de l'amadouer, l'équipe de notre lycée vient de gagner et tout le monde va célébrer au parc. On peut pas se pointer les mains vides.''
Le gérant lui lança un regard impassible avant de soupirer et de reposer la bouteille sur le comptoir.
''-Bon, ok, dit-il.
-Merci beaucoup, dirent Maxime et Tiana en lui tendant chacun un billet.
-Mais n'allez pas vous imaginer que je passe l'éponge à chaque fois.''
Le gérant encaissa l'argent que Tiana et Maxime lui donnaient et tous deux prirent leur bouteille avant de sortir de la supérette.

À l'extérieur ils retrouvèrent Monica qui avait commencé à fumer une cigarette en les attendant. Ensemble, ils rebroussèrent chemin et marchèrent sur leurs précédents pas jusqu'à arriver à nouveau au parc. Ils se rendirent jusqu'à un coin du parc où certains avaient commencé à se poser. Cette espèce de grosse soirée improvisée était établie autour du petit lac au centre du parc. Certains étaient assis sur l'herbe, sur des bancs disposés autour du lac ou encore dans les structures de l'un des parcs pour enfants.
Tiana et Maxime suivirent Monica jusqu'à une bande assise sur une étendue d'herbe. Monica présenta Tiana et Maxime au reste de la bande et ils s'assirent tous en rond. Là où Monica connaissait tout le monde et que Tiana semblait connaître quelques personnes, Maxime ne connaissait personne. Déjà que l'emplacement qu'avait choisis le groupe était peu éclairé et qu'il ne voyait presque aucun visage, il avait également oublié les noms de tous ceux à qui il venait de se présenter. Tous parlaient entre eux et le peu de choses que Maxime distinguait faisaient référence à l'année dernière ou à des gens qu'il ne connaissait pas.

Du coup Maxime regardait un peu autour de lui, s'occupant en vagabondant du regard sur ce qu'il pouvait voir du parc depuis sa position. Il aurait bien aimé sortir son téléphone pour aller traîner sur les réseaux sociaux mais il ne voulait pas que la lumière du téléphone révèle les bleus sur son visage que personne ne semblait avoir remarqué jusque là grâce à l'obscurité. Alors il rêvassait, posant son regard sur les différents autres groupes d'amis assis non-loin d'eux, sur une femme qui promenait son chien sur le chemin qu'ils avaient emprunté pour venir, sur une famille qui passait par là, ou encore sur ces trois individus assis sur un banc.
Trois individus assis sur un banc, se répéta Maxime.
Il les reconnaissait ces trois silhouettes qui les suivait déjà lorsqu'ils étaient partis à l'épicerie. Maxime le savait, il n'était pas paranoïaque ou fou : il y avait bel et bien des gens qui les suivaient.

Il faut que j'en parle à Tiana, se dit-il. Il savait qu'elle ne se moquerait pas de lui ou n'ignorerait pas ses remarques. Tiana et lui avaient confiance l'un en l'autre et si il la conseillait ou la mettait en garde, elle le prenait en compte et vice-versa. Maxime se rapprocha de sa sœur, qui était en train de parler avec quelqu'un, avant de lui taper sur l'épaule. Tiana se retourna et à la seconde où leurs regards se croisèrent, Maxime sentit une présence derrière lui et Tiana.
''-Hey ! Salut tout le monde ! Dit une voix féminine derrière eux.''
Tous se tournèrent vers celle qui venait de parler pour constater l'arrivée d'un groupe. Maxime ne savait pas qui c'était, de qui ils étaient les amis ou pas et il ne lui semblait reconnaître personne.
Puis c'était repartit pour un tour : la bise, les présentations, la bise, les présentations, la bise, etc...
Il y avait tellement de personnes qui se trouvaient désormais dans le groupe que Maxime était totalement perdu, ne retenant ni les noms, ni les visages à cause de l'obscurité.

Il y eût malgré tout un nom qu'il n'était pas prêt d'oublier. Un nom qu'il connaissait déjà d'ailleurs.
''-Max, se présenta t-il brièvement comme il venait de le faire pour tous les autres arrivants.''
Il fit la bise sur les deux joues de la fille en face de lui, distinguant une douce odeur de parfum féminin, dégageant un arôme de fruits de la passion.
''-Jen, se présenta t-elle après la bise.''
Maxime se pétrifia une nano-seconde à l'audition de ce nom. Durant les quelques courts instants où elle était encore devant lui, Maxime se concentra pour essayer de distinguer si il s'agissait d'elle ou non. Elle portait le même maillot que celui avec lequel il l'avait vu au stand plus tôt, ses cheveux étaient sublimés du même brushing qu'elle avait plus tôt ; pas de doutes : c'était elle !

Max se rassit aux côtés de Tiana alors que Jen et ses amis continuaient de faire la bise aux autres membres du cercle dans lequel ils étaient assis. Maxime ne put s'empêcher de lancer quelques regards en direction de Jen. Où est-ce qu'elle allait s'asseoir ? Qu'est-ce qu'elle buvait ? Est-ce qu'elle parlait à des mecs ? Ce genre de curiosités trottaient dans sa tête. Maxime saisit la bouteille de vodka orange que lui, Tiana et Monica avaient payés et se décida à boire quelques gorgées. Il était presque prêt à rentrer tant il s'ennuyait parmi tous ces inconnus, mais désormais son crush était de la partie et il comptait bien se donner un peu de courage avant d'aller lui parler.

Les minutes passaient et la formation circulaire dans laquelle ils étaient assis se transforma plutôt en un amas de gens assis au sol un peu n'importe comment. Certains avaient sortis un jeu de carte et avaient commencé une partie, d'autres jouaient à un jeu d'alcool sur une application, etc. Maxime, lui, était avec Monica avec qui il discutait. Bien qu'ils se connaissent depuis bientôt une semaine, tous les deux n'avaient jamais vraiment pris le temps d'apprendre à se connaître. Maxime était d'ailleurs assez agréablement surpris de sa discussion avec Monica. Ce soir elle semblait plus ouverte que d'habitude, rieuse et avait la langue plus déliée que le reste du temps. Peut-être était-ce l'alcool qui la rendait comme ça, lui faisant abandonner la façade qu'elle avait tous les autres jours. Enfin bref, ce qui comptait, c'était qu'ils s'entendaient bien.

Maxime s'éclipsa d'auprès de Monica pour aller se chercher une bière. Il passa devant Tiana qui discutait, et à qui il envoya un sourire, avant de fouiller dans le pack de bières posé par terre. Il regarda autour de lui et aperçut Jen seule, une cigarette entre les lèvres. Il enjamba le pack dans lequel il venait de fouiller et se dirigea vers elle.
''-Excuse-moi, dit-il pour lui faire savoir sa présence. Je peux t'emprunter ton briquet ?
-Bien sûr, dit-elle en le sortant de sa poche arrière de jean.''
Maxime retourna le briquet, entoura le haut de la bouteille d'une main avant de placer le bas du briquet sous la capsule. Par un effet de pied de biche, le briquet poussa la capsule jusqu'à ouvrir la bouteille. Max rendit son briquet à Jen avant de boire un coup.
''-Wouaw, dit-elle impressionnée, comment tu fais ça ?''
Maxime haussa les épaules.
''-Je saurais pas trop l'expliquer comme ça. Si t'as besoin d'une bière, demande moi, je pourrai t'apprendre, dit-il en essayant de paraître confiant.
-C'est quoi ton nom déjà ? Demanda t-elle.
-Maxime, euh... Max, dit-il.
-Je vois pas de tout qui tu es, dit-elle, tu es de la SCS ?
-Non, je suis nouveau à Sunset High. Tu connais Tiana ? Demanda Maxime.
-C'est la pote de Monica, c'est ça ? Demanda Jen.
-Ouais, c'est ma sœur, dit Max.''
Jen retira sa clope d'entre ses lèvres, elle lança un regard intrigué vers Tiana avant de regarder à nouveau Maxime.
''-Vous deux ? Frère et sœur ? Demanda Jen étonnée.
-D'adoption, ajouta Maxime.
-Oh, je vois, dit Jen.''
Il y eût un silence. Elle tira une latte sur sa cigarette et il sirota un peu dans sa bière. Max jeta un rapide coup d'oeil vers Jen et constata que ce n'était finalement pas une cigarette qu'elle avait entre les doigts, mais un bon vieux joint qui se laissait également trahir par l'odeur de shit se mêlant à son parfum.
''-Du coup t'es au comité de vie lycéenne ? Demanda Max pour en apprendre un peu plus sur elle.
-Ouais, dit-elle avant de tirer sur son joint. Comment tu sais ?
-Je t'ai vu distribuer des prospectus dans le bus l'autre jour et puis t'étais au stand tout à l'heure.
-Ouaw, tu m'espionnes ? Demanda t-elle en fronçant un sourcil.
-Non non, c'est juste que je t'ai reconnue, dit Maxime en essayant de se rattraper.
-Je plaisante, dit-elle avec un sourire avant de tirer sur son joint. On est surchargés en ce moment au comité.
-Ah ouais ? Qu'est-ce que vous faites globalement ? Demanda Max intrigué.
-On s'occupe de promouvoir les rencontres sportives, on gère les élections des délégués, le bal d'Halloween, on s'occupe de designer l'album de fin d'année du lycée et plein d'autres trucs chiants, énuméra t-elle.
-Et c'est pas trop dur ? Demanda Maxime.
-De mon côté j'arrive à gérer mais je sais que Monica a du mal par exemple, dit Jen en jetant un coup d’œil vers cette dernière.''
Un petit silence se marqua alors que Maxime sirota à nouveau dans sa bière.
''-Tu veux tirer ? Demanda t-elle en lui tendant son joint.
-Euh... j'ai jamais fumé avant, dit Max.
-Ah ouais ? Demanda t-elle étonnée. Il faut que t'essayes !
-Ah... je sais pas, dit Maxime en grimaçant.
-C'est pas tous les jours que quelqu'un te propose de tirer sur son ter, dit-elle. Tu ferais mieux de saisir ta chance au plus vite.
-Bon d'accord, dit Max.''
Il saisit le joint et l'inséra entre ses lèvres. Il aspira une forte quantité de fumée avant de sentir un étouffement se propageant dans sa gorge. Maxime retira le joint de sa bouche et toussa trois ou quatre fois.
''-C'est pas comme ça qu'on tire, dit Jen sur un ton amusé. Regarde.''
Elle saisit à nouveau le joint et tira dessus comme elle le faisait depuis le début de leur discussion.
''-Aspire avec tes lèvres, dit-elle en lui tendant à nouveau.''
Maxime le saisit et s’exécuta.
''-Et maintenant, inspire d'un coup par la gorge, dit Jen en lui mimant.''
Une fois de plus, Maxime répéta l'opération qu'elle lui montrait et tira correctement sur le joint pour la première fois.
''-Voilà, là tu l'as bien fait, dit-elle presque fière de lui.
-Et je suis censé être foncedé dans combien de temps ? Demanda Max.
-Bientôt, ne t'inquiète pas, dit Jen.''
Un silence arriva à nouveau dans leur conversation alors que Max tirait une autre taffe sur le joint.
''-J'avais une petite question à te poser, dit-elle, brisant le silence.
-Dis-moi, dit Max.
-C'est quoi tous ces trucs que t'as sur le visage ? Demanda t-elle en plissant les yeux pour essayer de les distinguer dans l'obscurité.
-Oh euh... ça c'est... quelques bleus, dit Max qui avait presque oublié l'état de son visage.
-Tu t'es battu ? Demanda Jen qui semblait définitivement avoir abandonné son sourire.
-Ouais. Avec un pote on a défendu quelqu'un, dit-il en essayant de jouer au héro.
-Donc t'es un bagarreur, dit-elle.
-Non, je suis pas un bagarreur, dit Max alors que le joint commençait à faire effet.''
Jen plissa les yeux, semblant réfléchir.
''-Moi je pense que si, dit-elle sur un ton taquin.
-Quoi ?! Ok, si tu le dis, dit-il, d'abord étonné puis abandonnant l'idée de se défendre.
-Après c'est pas forcément une mauvaise chose d'être un bagarreur, dit-elle.
-Non mais je te laisse penser ce que tu veux, dit Maxime quasi-en même temps.
-Je t'ai vexé ? Demanda Jen avant de tirer sur son joint qu'elle avait repris.
-Non, non, tu sais quoi oublions tout ça, dit Max.
-Eh Jen tu veux jouer ?! Demanda l'un de ses amis au loin.
-Ouais, dit-elle, prête à le rejoindre.''
Elle s'avança, laissant Maxime seul à l'écart du groupe, là où ils venaient d'avoir leur petite discussion.
''-Tu viens ? Demanda t-elle à Maxime en se retournant.
-Ouais, c'est quel jeu ? Demanda t-il.
-Tu verras, dit-elle alors qu'il la rejoignait pour que tous deux prennent place avec ses amis.''

Le jeu était simple, c'était un jeu à boire sur l'application du téléphone de l'un de ses amis. Il suffisait de rentrer tous les noms des joueurs et l'application générait des questions diverses résultant généralement sur des gorgées à boire. Ainsi, le jeu commença.
''-Steve raconte quelque chose qu'il n'a jamais fait, les joueurs qui l'ont déjà fait boivent 2 gorgées, annonça celui qui tenait le téléphone en lisant le premier gage.
-Je n'ai jamais... commença Steve en réfléchissant. Je n'ai jamais été en Europe.''
Quelques joueurs burent leurs deux gorgées avant de passer à une autre question.
''-Tous les joueurs doivent énumérer les pays commençant par un 'B'. Celui qui n'en trouve pas ou en répète un déjà dit, boit 5 gorgées. Raph commence.
-Bulgarie, dit Raph.
-Bolivie, dit un autre.
-Hmmmm, réfléchit Steve. Belgique.
-Biélorussie, dit Jen.
-Botswana, dit Max sans hésiter.
-Brésil, dit le voisin de gauche de Maxime.
-Euh... hmmm, hésita la dernière.
-Tu bois ! Lui dirent plusieurs joueurs.''
Elle but ses gorgées et le jeu continua.

''-Max, lèche les coudes de tous les joueurs ou finis ton verre.''
Maxime grimaça un instant avant de finir sa bouteille cul sec sans la moindre hésitation.
Il se leva pour aller s'en chercher une autre avant de se s’asseoir auprès des autres joueurs. Ayant remarqué la nouvelle acquisition de Maxime, Jen lui donna son briquet sans même qu'il ne lui ait demandé. Maxime ouvrit à nouveau la bouteille sous le regard attentif de Jen et lui rendit son briquet.

''-Bon, on passe à la version hot ? Proposa celui qui tenait le téléphone.''
La quasi-entièreté des joueurs acquiesça et celui-ci lança cette nouvelle version.
''-Mina, si tu as déjà fait l'amour avec un joueur présent tu bois 5 gorgées, le joueur en question en boit le double.''
Mina sourit un instant en se tournant vers Steve et avala ses cinq gorgées alors que Steve semblait en engloutir le double sous les regards amusés des autres joueurs.
''-Raph, bois autant de gorgées que tu as utilisé de capotes ce mois-ci.''
Raph but deux gorgées sans dire un mot et le jeu continua.
''-Steve, devines trois endroits où Jen a fait l'amour, tu bois 2 gorgées par erreur.
-Euh... réfléchit Steve. Dans un lit.''
Jen leva les yeux au ciel, tellement la réponse était évidente.
-Euhmm... dit-il en plissant les yeux. Dans une voiture.
-Non, dit Jen.''
Steve but deux gorgées avant de tenter sa dernière chance.
''-Sous la douche ? Demanda t-il incertain.
-Non plus, dit Jen.''
Steve but deux gorgées de plus et le jeu continua.
''-Max... commença celui qui tenait le portable.''

Putain pas moi..., pensa t-il. Il devait être le seul tocard au sein de ce groupe à ne jamais avoir rien fait avec personne. Quand il entendait les autres, il avait l'impression qu'ils étaient tous dans des relations stables avec une copine qu'ils baisaient toute la semaine ou alors qu'ils étaient des players qui avaient une nouvelle conquête chaque semaine.
''-...embrasse n'importe quel joueur ou bois 7 gorgées.''
Wow ! Ça allait pour cette fois. D'un côté, Max aurait eût envie d'embrasser Jen, évidemment, et c'était le jeu qui le demandait. Mais il venait à peine de la rencontrer et en contre-partie il n'y avait que 7 gorgées.
Max porta sa bouteille de bière à sa bouche et engloutit ses sept gorgées.
Le jeu continua pendant une quinzaine de minutes durant lesquelles Max fût pas mal épargné par les questions.

Au final, tous se lassèrent du jeu et certains retournèrent à leurs discussions, d'autres allèrent voir d'autres groupes d'amis, etc. Max traînait un peu avec Jen. Ensemble, ils discutaient un peu de tout et n'importe quoi. Malgré l'obscurité et les effets de l'alcool qui montaient, Max le savait bien qu'il ne puisse pas voir grande chose : Jen était belle ce soir. La seule chose que Max pouvait distinguer d'elle, c'était sa voix. Cette voix pas très aiguë mais pas trop grave à la fois. Cette façon passionnante qu'elle avait de parler, tenant en haleine son interlocuteur. Elle prenait le temps de prononcer les mots posément sans que cela devienne lassant ou ennuyeux. Son rire tout mignon, composé de ses éclats de voix saccadés virant vers le dissonant mais n'en franchissant jamais la ligne. Cette voix enjôleuse c'était tout ce que Maxime pouvait distinguer de sa beauté ce soir.

Ils furent, à un moment, rejoins par Tiana qui semblait un peu éméchée.
''-Max, il faut qu'on rentre, dit-elle.
-Vous rentrez déjà ? S'étonna Jen en regardant la montre à son poignet.
-On doit prendre le dernier bus pour rentrer chez nous, dit Tiana qui avait un peu de mal à parler.
-Bon, ok, dit Jen.''
Max s'approcha pour lui faire la bise. Ils s'embrassèrent chacun sur leurs deux joues avant que Max ne retourne auprès de Tiana.
''-C'était cool de parler avec toi, dit Jen avec un sourire aux lèvres.
-Ouais, moi aussi ça m'a fait plaisir, dit Max.''
Tiana et lui dirent au revoir au reste du groupe et ils empruntèrent le chemin du parc qui menait vers le lycée. Ils remontèrent tout le chemin qu'ils avaient préalablement emprunté pour se rendre au match jusqu'à arriver à l'arrêt de bus, complètement vide du moindre passager en attente.

''-Wouaw ! Dit Tiana.
-Qu'est-ce qu'il y a ? Demanda Max.
-C'était quoi ça ? Dit-elle, un peu vague.
-Ça ? Répéta Max.
-Toi et Jen ! Depuis qu'elle est arrivée t'as passé presque toute la soirée avec elle ! Dit Tiana.
-J'ai fait connaissance avec elle, c'est tout, dit Max.
-C'est tout ? Et c'était quoi ce ''c'était cool de parler avec toi'' à la fin ? Demanda Tiana excitée. Il y a clairement quelque chose entre vous !
-N'importe quoi, dit Max. Moi ça fait plusieurs jours que je l'ai remarquée, mais elle je suis sûr qu'elle s'en fout.
-Alors comme ça tu l'as dans ton viseur depuis un petit moment..., dit-elle pensive. Qu'est-ce qui te plaît chez-elle ?
-Je sais pas... d'abord son physique et puis depuis que je lui ai parlé... j'aime son parfum, sa voix, sa personnalité, les choses qu'on a en commun.
-Max t'es trop chou, dit-elle en le regardant presque avec fierté. Moi je pense que t'as tes chances.
-Quoi ?! T'es malade..., dit-il défaitiste. Une fille comme ça, populaire, sociable et si jolie doit avoir des tas de gars qui viennent vers elle et qui valent mille fois mieux que moi.
-Tu viens de passer la soirée entière avec elle et elle t'a avoué que ça lui faisait plaisir, marmonna Tiana. Ne sois pas pessimiste.''

Tous deux arrivèrent à l'arrêt de bus et Tiana se laissa tomber sur le banc au milieu de ce dernier. Maxime s'assit à côté d'elle et jeta un coup d’œil à l'indicateur du temps restant. Le bus arriverait dans 10 minutes.
''-Ça va ? Demanda Maxime à Tiana qui avait clairement du mal à se déplacer.
-Ouais, dit-elle pas très convaincante. Faut pas que papa et maman me voient comme ça.
-T'inquiètes, ils doivent sûrement dormir vu l'heure qu'il est.
-Non non non, dit Tiana en ayant du mal à parler. Papa commence toujours à travailler sur ses dossiers vers 23 heures et il y passe toute la nuit.
-Alors essaye de te ressaisir, dit Max. Tiens toi droite, essaye de paraître un peu moins fatiguée, de mieux parler, etc...
-Je vais essayer, dit Tiana en baillant.''
Tous deux attendirent le bus jusqu'à ce que ce dernier arrive, les conduisant chez eux où ils se couchèrent tous les deux, concluant ainsi leur première soirée en tant qu'étudiants au lycée Sunset High.

Voilà pour ce premier chapitre, j'espère qu'il vous a plu. La suite devrait arriver la semaine prochaine.
Superbe début d'histoire ! J'ai beaucoup aimé tous les détails et les personnages sont attachants. Hâte de lire la suite
Toujours un plaisir de lire tes histoires comme dans toutes beaucoup de détails sur l'environnement et sur la personnalité des personnages on est pas lancé dans un univers où on ne connait rien et c'est très agréable

Image
Merci pour vos retours, je suis content que ça vous plaise.
Très bon premier chapitre :) Très bien décrit dans tous les détails, on imagine parfaitement le décor et la situation.

ça m'étonne qu'après tous les gorgées qu'ils se sont enfilées, ils arrivent encore à retourner à la maison xD ça plus la taff tiré
Merci de ton retour, heureux que ça te plaise.
Salut tout le monde, merci pour les retours que j'ai reçu, ça m'a fait hyper plaisir. J'espère que cette deuxième partie vous plaira autant que la première. ENJOY :lol:

Chapitre 2 : Halloween.

C'était une superbe matinée qui se profilait sur la ville de Sunset City. Le ciel rayonnait de son bleu ininterrompu par le moindre nuage, ne laissant place qu'aux rayons de soleil. Une légère brise se baladait entre les branches des arbres, venant caresser les visages des passants et balayer les quelques rares feuilles au sol sur les trottoirs ou dans les espaces verts de la ville. En somme, c'était comme ça tous les matins ici en ce début d'année, en tous cas c'était ce que John espérait. Depuis que lui et sa famille avaient emménagé ici, les journées n'avaient été que soleil et douce brise, ce qui le confortait sur son choix d'avoir choisis cet endroit. Ici, il pouvait rêvasser quelques instants et tout ce qu'il voyait n'était que beauté.

La camionnette dans laquelle il était ralentit et s'arrêta après une vingtaine de minutes de trajet en ville. John sortit de ses pensées et aperçut cette espèce de terrain à l'air abandonné composé de trois bâtisses auxquels on devinait une couleur blanche derrière le jaunissement perpétré par le temps. John descendit de la camionnette en même temps que son collègue qui était au volant et, ensemble, ils s'avancèrent vers le petit chemin qui menait au terrain et passait entre les trois constructions.

''-C'est vraiment plus moche en vrai que sur les photos, dit John en observant autour de lui.
-Et encore vous avez pas vu l'intérieur, dit son collègue.''
En effet, l'endroit était plutôt dans un mauvais état. Les trois constructions arboraient l'apparence d'un vieux motel des années 70 auquel le temps ne semblait pas avoir fait de cadeaux. Entre le jaunissement de la peinture, la dégradation des parois, les pousses d'herbe qui se hissaient entre les dalles de pierre au sol, cet endroit avait bel et bien besoin d'une rénovation. Ou alors, d'une destruction complète pour y mettre quelque chose de plus beau et approprié à la place. C'était pour ça que John était là. L'entreprise Renov'Nation l'avait recruté pour ses performances dans l'entreprise précédente où il travaillait. C'était un bon vendeur mais aussi un bon acheteur, concluant des deals avec de nombreux zéros. À Sunset City, il restait apparemment une dizaine de terrains à racheter et tous les précédents vendeurs avaient échoué à le faire. John arrivait donc, tel un sauveur pour tous les mettre sous la bannière de Renov'Nation. Ce motel constituait apparemment une vente simple, ce serait comme un exercice pour un homme du talent de John.

Lui et son collègue se présentèrent devant une petite porte en bois assez mal entretenue et affichant un écriteau ''accueil''. John toqua trois fois à la porte avant que tous les deux n'attendent une réponse. Malgré les longues secondes d'attente, personne ne répondit.
''-On avait bien rendez-vous à 9h ? Demanda John.
-Oui oui, dit son collègue. Il ne doit pas être là. Je sais peut-être où le trouver.''
Celui-ci se dirigea vers un escalier en ferraille qui longeait une paroi du bâtiment et tous les deux entamèrent sa montée. En haut de l'escalier se trouvait une porte similaire à celle au rez-de chaussée à côté de laquelle il y avait une petite fenêtre avec un rideau tiré derrière. John distingua malgré tout ce qui semblait être une cuisine en désordre.

Son collègue toqua à la porte et tous deux attendirent quelques secondes. Cette fois-ci, une silhouette, distinguable derrière le rideau, s'approcha de la porte. Plusieurs bruits de déverrouillage retentirent et la porte s'ouvrit. L'homme derrière était un soixantenaire ayant un début de calvitie. Il n'était habillé que d'un débardeur plus très blanc qui essayait comme il pouvait de retenir son gros ventre et en bas, il ne portait qu'un caleçon gris à rayures rouges. Ce dernier les dévisagea d'une tête pas très réveillée.
''-Bonjour Monsieur Andrews, nous sommes John et Jerry de la société Renov'Nation et nous avons rendez-vous avec vous à 9h, se présenta le collègue de John.''
Andrews les dévisagea quelques secondes de plus avant de fermer les yeux et de soupirer.
''-Très bien, entrez, dit-il presque à contre cœur.''
Tous deux entrèrent dans le petit appartement alors qu'Andrews refermait la porte derrière eux.

L'entrée de l'appartement donnait d'abord sur une cuisine ouverte, mal entretenue, en désordre et d'où une odeur de spaghettis pas frais émanait, pour ensuite donner sur une pièce un peu plus grande servant de salon, salle à manger et chambre. Le tout n'était pas très décoré, il y avait un fauteuil devant la télé, un canapé lit déplié dans un coin et une table pour manger. Le reste de la décoration se contentait d'une photo d'Andrews avec une petite fille et de quelques posters de rock datant des années 80. John ne put s'empêcher de remarquer qu'il y avait comme une silhouette sous la couette du clic-clac. Andrews les invita à s'asseoir à la petite table en plein milieu de la pièce et traîna son fauteuil jusqu'à ladite table pour y siéger. Il leur proposa un café mais tous les deux déclinèrent.

''-Bien, Monsieur Andrews, commença Jerry, vous savez pourquoi nous sommes là ?
-Pour me racheter mon terrain, dit-il, j'en vois tous les mois des comme vous.
-La ville vous a proposé à plusieurs reprises de faire rénover ces habitations et de les rendre un peu plus compatibles au style du quartier. Mais vous avez toujours refusé. Pourquoi ?
-J'ai pas les moyens de faire ça, dit Andrews.
-C'est pourquoi la ville à ensuite fait appel à nous, Renov'Nation pour vous aider dans cette démarche. Ce que nous nous sommes efforcés d'essayer de faire durant toute l'année passée, dit Jerry.
-Et pourtant malgré tous mes refus, vous continuez de venir me voir tous les quatre matins.
-Monsieur Andrews, dit John qui relevait le nez de ses dossiers pour la première fois. La ville a d'abord proposé de vous aider à rénover vos installations, par la suite nous avons été sollicités pour vous y aider et vous avez refusé ces deux opportunités.''
John laissa flotter un silence pour impacter ses dires.
''-Désormais il n'est plus question de rénovation mais de vous les racheter et de détruire ces habitations, repris John. Vous avez déjà raté deux opportunités, vous tenez vraiment à négliger celle-ci aussi ?''
Un nouveau silence s'installa durant lequel Andrews semblait pensif.
''-La ville pourrait parfaitement être capable de vous forcer la main pour revendre ce terrain et pourtant, à la place, elle s’efforce d'essayer de trouver une solution à l'amiable.''

Un instant, Andrews semblait comme déconcentré, ne regardant plus vers eux mais derrière eux. Tous deux se retournèrent et constatèrent que la silhouette dans le lit s'était réveillée. C'était une petite fille, la même que sur la photo au mur. Elle avait des cheveux blonds en bataille, un teint pâle et quelques tâches de rousseur sur ses joues. Andrews se leva de son fauteuil et s'assit sur le clic-clac. Il réveilla sa fille comme il se devait et l'emmena dans la cuisine pour lui servir un bol de céréales.
''-Et si tu allais manger sur le balcon pendant qu'on parle entre adultes ? Proposa t-il.''
La petite acquiesça et ouvrit la porte au fond du salon qui menait à un tout petit balcon offrant une vue sur tout le terrain. Andrews ferma la porte derrière elle et se rassit en face de John et Jerry, perdant son air paternel et retrouvant son visage impassible.
''-Monsieur Andrews si nous sommes là aujourd'hui c'est pour vous parler des contreparties que la ville s'engage à vous donner en cas de vente.''
Andrews soupira avant de poser ses coudes sur la table.
''-Très bien, je vous écoute, dit-il.
-Tout d'abord, bien évidemment il est question de reloger vous même et vos locataires, dit John en feuilletant ses documents. Nous vous proposons également d'avoir des actions au sein du futur commerce qui pourrait s'implanter ici si c'est un partenaire de Renov'Nation, ce qui pourrait être intéressant pour vous.
-La mairie propose également de vous donner l'accès aux privilèges de son comité d'entreprise comme les voyages, les sorties au cinéma à prix réduit ainsi que la réception gratuitement d'un cadeau pour votre enfant à chaque noël.
-Écoutez, tout ça je connais, dit Andrews. Je me suis renseigné sur tout ce que vous alliez trouver comme façons de m'amadouer. Mais je ne vendrai pas. Donc si vous avez finis de me faire perdre mon temps je vous propose de partir parce que je ne pense pas que vous puissiez y faire quoi que ce soit.''
John et Jerry se regardèrent un instant avant de commencer à ranger leurs dossiers dans leurs mallettes.
''-D'accord Monsieur Andrews, dit Jerry. C'est dommage.''
Tous deux se levèrent et serrèrent la main à Andrews avant de sortir de l'appartement.

''-Encore un échec cuisant, dit Jerry en montant dans la camionnette.
-Ce n'est pas fini, dit John. On peut encore trouver des moyens de le faire vendre.
-Il faut qu'on fasse vite alors, dit Jerry. Si ce n'est pas nous ce sera la ville elle-même et ça pourrait remettre en cause notre contrat avec eux.
-Ne vous inquiétez pas, dit John, je suis sûr qu'on trouvera.''
Jerry inséra la clé dans le contact et démarra le véhicule. Il entama une marche arrière et sortit du terrain avant de s'insérer dans le trafic et de s'éloigner.

''-Mec ! T'aurais vraiment dû rester après le match Vendredi ! Dit Max à peine assis à côté de Lewis.''
Le bus ferma ses portes et avança alors que Max pris place près de Lewis et que Tiana et Monica s'assirent à l'arrière.
''-Ah ouais ? Demanda Lewis intrigué.
-Il y avait une soirée au parc avec plein de monde, dit Maxime, je suis sûr que t'aurais aimé.
-Putain, j'arrive pas à croire que j'ai raté ça. Si j'avais été à une soirée comme ça j'aurais été populaire en moins de deux ! Dit Lewis.
-Et tu sais quoi ? J'ai même eût l'occasion de parler avec Jen, dit Max en parlant un peu plus bas.''
Lewis sourit en soufflant du nez.
''-Alors comme ça elle t'a vraiment tapé dans l’œil hein ? Demanda Lewis.
-Ouais, dit Maxime, j'espère que moi aussi.
-Il y a qu'une seule façon de le savoir : les signaux, dit Lewis.
-Elle m'a envoyé aucun signal, dit Max.
-Pas si vite, elle t'a rencontré il y a deux jours, laisse lui le temps de t’apprécier à ta juste valeur et après tu verras qu'elle t'enverra des signaux.''
Max se retourna et l'aperçue au fond du bus, discutant avec ses amis.
''-Je sais pas, dit-il, on pourrait peut-être s'inscrire au comité... comme ça on traînerait avec des populaires et puis moi je pourrais voir Jen.
-Tu crois que c'est aussi facile ? Demanda Lewis avec un sourire. Si tu veux rentrer au comité il faut d'abord que tu sois populaire et pas le contraire.
-Je suis sûr que si on va à encore une ou deux soirées comme celle de vendredi on peut sympathiser avec eux et devenir leurs potes, dit Max.
-Ouais mais il y a pas de match avant un bout de temps et puis j'ai aucune info sur les soirées qu'organisent les populaires. Il va falloir se contenter de ce qu'on a, à savoir : rien.''
Le bus arriva devant le lycée et tous sortirent, se dirigeant vers l'entrée de ce dernier. Lewis accompagna Maxime à son casier, où il avait quelques affaires à y ranger. Durant la courte minute qu'ils passèrent devant son casier, Maxime ne pût s'empêcher de remarquer que la plupart des passants les dévisageaient, appuyant leur regard quelques secondes sur eux avant de regarder autre part. Maxime avait tendance à oublier qu'il avait des bleus sur le visage et c'était ce genre d'attitude qui le lui rappelait.
''-Les gars ! Dit une voix derrière eux.''
Tous deux se retournèrent et tombèrent nez-à-nez avec Parker, lui aussi couvert de bleus.
''-Ah... salut euh Parker, dit Lewis sans trop d'engouement.
-Je voulais vous remercier à nouveau de m'avoir aidé ce week-end.
-Ouais ouais bah de rien on avait compris hein, dit Lewis.
-Ça vous dit qu'on mange ensemble ce midi ? Proposa Parker.''
Max et Lewis se regardèrent, ne sachant quoi répondre.
''-Euh.... hésitèrent-ils en même temps.
-Ouais si tu veux, finit par dire Max tant leur hésitation durait longtemps.''
Ils se séparèrent et Max et Lewis se rendirent à leurs cours du matin.

Maxime et Lewis sortirent de cours quatre heures après lorsque vint l'heure de manger. Comme d'habitude, ils s'insérèrent dans la queue et remontèrent le long couloir devant le réfectoire avant de pouvoir prendre un plateau et des couverts. Ils choisirent une entrée, un plat et un dessert avant de se chercher une table. Au loin, Parker était assis à une table, tout seul, et leur faisait des grands signes. Maxime et Lewis le rejoignirent et s'installèrent à sa table.
''-Alors Parker, ça fait quoi d'être la mascotte du lycée ? Demanda Lewis pour faire la conversation.
-Euh... bah en faite je suis plus la mascotte du lycée. Je me suis fait viré et on m'a repris le costume ce week-end après que j'ai manqué le début du match.
-Ah... dirent Lewis et Maxime gênés.
-Mais tant mieux, dit Parker, ça va me faire plus de temps libre comme ça je pourrais travailler sur mon costume d'Halloween.
-Tu vas te déguiser en quoi ? Demanda Lewis.
-En capitaine pirate, dit Parker, et vous les gars ?
-Moi je dois avoir un costume de Star Wars que je vais sûrement mettre, dit Lewis. Max c'est quoi ton costume ?
-Je sais pas, dit Max, j'ai pas vraiment encore réfléchit à ça.
-La soirée d'Halloween est dans deux semaines, dit Parker, faut que tu fasses vite.
-Tu t'es trouvé une cavalière ? Demanda Parker.
-C'est juste une simple soirée d'Halloween, dit Max, j'ai quand même pas besoin d'une cavalière... Si ?
-T'es pas au courant ? Demanda Parker étonné.
-Il vient d'arriver c'est normal, dit Lewis à Parker.
-Dites-moi les mecs, dit Max. Il me faut une cavalière ?
-On va reprendre depuis le début, dit Lewis. Pour le bal d'Halloween il y a comme des traditions que tout le monde respecte dans ce lycée. Premièrement : il faut que t'aies un beau déguisement, donc pas de vieux truc mal fait ou négligé. Deuxièmement : il te faut une cavalière.
-Troisièmement : prépare-toi à danser un slow, ajouta Parker. Si tu te tapes la honte devant tout le monde parce que tu sais pas danser, ta réputation est ruinée.
-Et quatrièmement : ne te déguise surtout pas en Joker.
-En Joker ? Répéta Max. Mais pourquoi ?
-Une année, un élève était déguisé en Joker et a quitté la soirée un peu plus tôt. Certains élèves l'ont vu déambuler aux alentours du lycée avec quelqu'un déguisé en fantôme. Depuis on ne l'a jamais revu et la légende raconte qu'il a été assassiné et qu'on a jamais retrouvé le corps. Du coup si tu te déguises en Joker c'est à tes risques et péril. En plus tout le monde te met des chiquettes donc évite.
-Euh... c'est sérieux cette histoire là ? Demanda Max confus.
-100% sérieux, dit Parker.''
Maxime prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu'il venait d'entendre tout en mangeant un bout de purée dans son assiette.
''-Du coup vous avez une cavalière ? Demanda Parker.
-Pas encore, dit Lewis. Mais je pense que je vais demander à Megan Harper d'y aller avec moi.
-La cheerleader ? Demanda Parker.
-Ouais, on a déjà parlé et il y a un bon feeling entre nous. En plus elle est célibataire depuis peu alors si il y a moyen après la soirée de... vous voyez ce que je veux dire, dit Lewis.
-Moi j'ai demandé à trois filles, commença Parker. Elles m'ont toutes mi un râteau... Mais bon c'est pas grave je réessaierai. Toi tu penses y aller avec qui Max ?''
Max réfléchit un instant.
''-Je suis sûr qu'il veut y aller avec Jen, dit Lewis.
-Jen du comité ? Demanda Parker.
-Bingo, dit Lewis.
-Ouais, j'aimerais tellement, dit Max.
-Tu ferais bien de te dépêcher, une fille comme ça elle doit avoir des tonnes de demandes, dit Parker.
-De toutes façons j'ai pas mes chances, dit modestement Maxime.
-Tu lui as parlé toute la soirée après le match, dit Lewis, arrête d'être pessimiste et va lui demander.
-Ouais, t'as raison, dit Max dans un élan de confiance. La prochaine fois que je la vois je vais lui demander !''

Tous les trois finirent de manger et profitèrent de la fin de la pause déjeuner en discutant avant de se séparer pour retourner en cours. Comme chaque lundi, Max et Lewis avaient sport au stade du parc jusqu’à 16h. Après un passage par la case vestiaire, tous deux sortirent sur la piste où ils discutèrent en attendant l'arrivée de tous les élèves. Très vite, il y eût une quarantaine d'élèves, provenant des deux classes mélangées pour ce cours, qui s'assirent autour du prof pour commencer la séance d'aujourd'hui. Ce dernier expliqua quelques consignes, nota les absents puis envoya les élèves à l'échauffement.

Maxime et Lewis entamèrent donc un tour de piste côte-à-côte. Lewis étant plus rapide, il creusa rapidement un écart, laissant Maxime courir seul. Celui-ci aussi était pas mal endurant, remontant à la tête du groupe et marchant dans les pas de Lewis à quelques secondes d’intervalle. Ainsi, tous les deux, en compagnie de quelques élèves aussi rapides, effectuèrent un tour de piste avant de rattraper les autres qui en étaient encore à leur premier tour. Les plus rapides se faufilaient entre les élèves qui terminaient leur premier tour avant de les devancer à nouveau. Maxime zigzagua lui aussi entre les élèves pour essayer de rattraper Lewis. Il dépassa d'abord un blond pas très rapide, puis une brune, elle aussi à la traîne avant de courir derrière une fille aux cheveux châtains. Celle-ci, sentant sa présence, tourna la tête vers lui et s'écarta pour le laisser passer. Lorsque leurs regards se croisèrent, Max reconnut immédiatement que c'était Jen. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Maxime n'avait pas le souvenir de l'avoir vu au cours de sport de la semaine précédente. Il faut dire qu'à ce moment là il ne la connaissait pas alors ça aurait été compliqué de la remarquer.

Jen lui lança un sourire en l'apercevant derrière elle. Maxime, qui était plus rapide, remonta rapidement à son niveau avant de la dépasser pour continuer son deuxième tour. Maxime aurait bien aimé s'arrêter à son niveau et lui parler un peu mais ce n'était pas tellement le moment pour parler. Jen avait l'air de s’essouffler assez vite, donc pas très encline à parler et puis Max n'avait pas grand chose à lui dire à part lui proposer d'aller à la soirée d'Halloween avec lui, ce qui n'était pas le moment non-plus. Très vite, il s'éloigna d'elle et entama son troisième tour qu'il boucla sans même recroiser le reste de la classe. Il rejoint Lewis et les autres élèves les plus rapides qui siégeaient dans les gradins. Une fois les trois tours obligatoires bouclés pour tout le monde, les élèves purent commencer les exercices de relais. La séance se passait comme d'habitude, les premières équipes passaient pendant que les autres se reposaient et vice-versa.

À l'approche de 16h, le prof de sport marqua la fin du cours d'un coup de sifflet sec. Les équipes rendirent leurs feuilles de performances, certains élèves aidaient à ranger les plots déployés sur la piste et tous passèrent aux vestiaires pour se changer et récupérer leurs affaires. Max et Lewis sortirent ensuite du gymnase et traversèrent le parc en direction du lycée où le bus du retour les attendait. Max et Lewis montèrent dans celui-ci qui était presque vide. La sonnerie n'avait pas encore retentit et les seuls élèves présents sortaient de permanence ou de sport, comme eux.

Tous les deux prirent place vers l'arrière du bus où s'asseyaient généralement les élèves populaires du bahut. À l'avant du bus, entrèrent Jen et ses amis qui remontèrent la rangée entre les sièges et prirent place sur les sièges derrière eux. Lewis donna un coup d'épaule à Max et lui fit signe de parler à Jen. Max se retourna légèrement pour jeter un coup d’œil entre les sièges. Pour l'instant, les quatre filles semblaient toutes être plongées sur leurs portables, ne se parlant pas. Max regarda à nouveau Lewis et se montra réticent.
''-Vas-y ! Dit Lewis en serrant les dents pour rester discret.
-Elle est avec ses potes mec t'es malade, dit Max aussi discrètement.
-Saisis ta chance avant de le regretter mec ! Dit Lewis.
-C'est bon je pourrai lui demander demain si je la croise, chuchota Max.''
Lewis haussa les épaules et lâcha l'affaire. Malgré tout, Maxime y réfléchissait toujours. Est-ce que c'était vraiment le bon moment pour le faire ? À l'arrière du bus, en compagnie de ses amies et alors qu'ils venaient tous de transpirer en sport ? Maxime avait tellement de mal à s'imaginer une version de la scène où ça se passait bien. Il allait se retourner, lui poser la question et ses amis allaient rire ou alors ne rien dire et, à la seconde où il aurait le dos tourner, commencer à en discuter. Max préférait définitivement attendre qu'elle soit seule, histoire que ce soit entre elle et lui.

Le lendemain matin Max croisa Jen dans les couloirs à la pause de 10h. Elle était seule à son casier au milieu de la foule d'élèves se rendant devant leurs salles ou à l'extérieur. Il se dit qu'il y avait trop de raffut et que ce n'était sûrement pas le bon moment pour s'y prendre. Puis après réflexion il se dit qu'il pourrait lui proposer d'aller en parler ailleurs, lui annonçant qu'il avait quelque chose à lui dire Mais bon, si elle lui disait non ça faisait un sacré chemin pour se manger un râteau. Max décida de tout de même tenter sa chance mais alors qu'il se dirigeait vers elle, Jen avait disparu dans la foule.
Le mercredi il l'aperçut brièvement à la cafétéria et dans le bus, toujours en compagnie de ses amies qui ne semblaient pas la lâcher d'une semelle. Le jeudi il ne la croisait pas et le vendredi ils n'avaient pas vraiment les mêmes horaires alors il ne l'aperçut ni dans le bus, ni au lycée. Max venait de perdre une semaine. C'était passé tellement vite et il en était toujours au même point mort.

Un soir John envoya Maxime et Tiana à la supérette en bas de chez eux pour faire quelques courses.
''-T'as un costume pour la soirée d'Halloween ? Demanda t-elle au détour d'un rayon.
-J'y ai vite fait réfléchit et je pense que je vais me déguiser en Men In Black, dit Max. J'ai juste à prendre le costume que je met aux mariages, une paire de lunettes et c'est bon.
-Ouaw, dit Tiana, je savais pas que t'avais la flemme à ce point là. T'es sûr que t'as pas une meilleur idée ?
-Pourquoi t'as mieux toi ? Demanda Max en prenant une boite de petits pois sur un rayon et en la rangeant dans son panier de courses.
-Si tu veux je te trouve un costume moi, dit-elle.
-Ok, marché conclus, dit Max en lui serrant la main. C'est quoi ton costume toi ?
-Ah ah surprise, dit Tiana avec un sourire aux lèvres.
-T'as un cavalier pour le bal ? Demanda Max.''
Tiana se contenta de sourire sans rien dire avant de prendre un article qui était sur la liste de courses.
''-Allez, dis-moi, dit Max.''
Tiana resta à nouveau silencieuse, son éternel sourire aux lèvres.
''-J'ai eû quatre demandes, se décida t-elle à dire.
-Quatre demandes ?! Répéta Max. Et t'as choisis qui ?
-Je sais pas encore, dit Tiana. J'hésite entre l'un des joueurs de l'équipe de football et un autre qui est au comité. Toi tu as trouvé quelqu'un ?
-Ouais, dit Max. Enfin... pour l'instant je lui ai pas demandé, mais je pense le faire... bientôt.''
Tiana lui lança un regard investigateur.
''-C'est Jen hein ? Demanda Tiana.
-Ouais, confirma Max.
-Mais qu'est-ce que t'attends ? Demanda Tiana.
-Je sais pas... j'ai essayé plusieurs fois d'aller lui parler cette semaine et soit elle est avec ses amis, soit on est pas au bon endroit et je me dégonfle, dit Max.
-Mais t'as aucune raison de t'en faire, dit Tiana. Tu ferais mieux de te dépêcher. Je la connais pas très bien mais ça a l'air d'être une fille populaire alors je suis sûre qu'elle doit être pas mal demandée.
-Ouais je sais... je vais lui demander lundi, dit Max.
-Si lundi soir tu lui as pas demandé j'y vais à ta place, dit Tiana.
-Ok, dit Max pas très serein à l'idée que Tiana aille faire ça à sa place.''

Comme promis, Max et Tiana allèrent faire un petit tour en ville le samedi suivant. Tiana avait trouvé une petite boutique de déguisements en ville en cherchant sur internet. Elle entra la première, poussant la porte en verre qui fit retentir une petite sonnette à son passage et celui de Maxime. Tous deux dirent bonjour au vendeur, un homme un peu âgé qui se tenait à son comptoir où il lisait un magazine. La boutique était remplie de haut en bas de costumes tous entreposés dans des étagères ou bien mis en évidence sur des bustes de mannequins se montrant aux vitrines ou bien dans les petits rayons du magasin. On trouvait toute sorte de catégories : pop culture, cinéma, théâtre, culturelle, classique et des tas d'autres.
''-Est-ce que je peux vous aider ? Demanda le vendeur en déposant son magazine sur le comptoir pour pleinement s'occuper de ses clients.
-Oui, notre lycée organise un bal pour Halloween et il faudrait un costume pour mon frère, dit Tiana.
-Oh je vois, dit le vendeur. Qu'est-ce qui vous conviendrait jeune homme ?''
Maxime réfléchit un instant avant de répondre.
-Un costume pas trop négligé, pratique pour danser mais surtout pas trop ridicule, énuméra Max.
-Un costume assumé n'est jamais ridicule, jeune homme, dit le vendeur en contournant son comptoir.''

Il fit signe à Maxime et Tiana de le suivre jusqu'à un rayon du magasin. C'était le rayon des articles culturels. Dedans on trouvait des costumes emblématiques comme un costume d'inspiration vénitienne, un costume de soldat britannique du XVIII ème siècle ou encore un habit de mousquetaire ainsi qu'une épée rangée à la ceinture de celui-ci. Le vendeur s'approcha d'une rangée de cintres où des costumes sous plastique étaient accrochés. Il en passa quelques-uns en revue avant de sortir un costume vert qu'il tendit à Max. Celui-ci le regarda plus en détails et remarqua qu'il s'agissait d'un costume de Robin des Bois. En temps normal ce n'était pas le genre d'inspiration que Maxime recherchait pour se déguiser à Halloween mais il devait reconnaître que celui-là était bien détaillé et semblait être fait avec soin et fidélité.
''-Celui-là ne paye pas de mine au début mais il peut offrir quelques surprises une fois porté, dit le vendeur.''
Maxime se rendit en cabine d'essayage suivit par Tiana alors que le vendeur retournait à son comptoir en attendant. Max fit coulisser le rideau et enfila le costume avant de rester quelques instants devant le miroir pour observer le résultat. Il ne savait pas si c'était l'éclairage, sa carrure ou le costume, mais il trouvait que ça ne lui allait pas.
''-Alors ? Demanda Tiana de l'autre côté du rideau.
-Ah..., grimaça Max, je sais pas...''
Il tira le rideau et apparut devant Tiana.

Celle-ci ne put s'empêcher de sourire à la vue de son frère, portant une chemisette verte à manches courtes, descendant jusqu'à mi-cuisse et resserrée par une ceinture noire à la taille. Elle explosa ensuite de rire en voyant ces espèces de collants qui descendaient le long de ses jambes jusqu'à une paire de chaussures noires avec une boucle couleur or chacune. Le vendeur se tourna vers Maxime lorsqu'il sortit de la cabine.
''-Ça ne vous plaît pas ? Demanda t-il.
-Je sais pas..., dit à nouveau Maxime. C'est à dire que je sais pas si ça va le faire quand je serai avec ma cavalière.
-Oh je vois, dit-il. Suivez-moi.''
Maxime et Tiana suivèrent le vendeur alors que Max portait toujours son costume vert et que Tiana le prenait en photo discrètement. Le vendeur s'approcha du rayon des costumes plus classiques et lui passa un cintre contenant un costume noir.
''-Il vous faut quelque chose d'élégant, c'est ça ? Demanda t-il en lui tenant le costume.
-Oui, plutôt, dit Max en le saisissant.''

La manœuvre fut la même, Max retourna en cabine, retira son costume de Robin des Bois et enfila le second costume. C'était un smoking composé d'une chemise blanche par dessus laquelle il portait une veste de costume noire reserrée à la taille et au dessus de tout cela, il était vêtu d'une longue veste en queue de pie avec un large col remontant à l'arrière de sa nuque. Au fond du plastique qui englobait le costume, se trouvait un petit sachet avec des fausses canines de vampires qui semblaient s'insérer comme un dentier. Maxime sortit de la cabine avec son nouveau costume, se passant de mettre les canines dans sa bouche. Il fit un tour sur lui même pour montrer tous les détails du costume à Tiana et tous les deux se tournèrent vers le vendeur.
''-Cela vous convient mieux ? Demanda le vendeur.
-C'est mieux oui, dit Maxime, mais je trouve que ça fait un peu vieillot et trop sérieux. Il me faudrait peut-être un truc plus moderne. Peut-être un personnage connu.''
Le vendeur réfléchit un instant et contourna son comptoir pour se diriger vers le rayon cinéma.

Ici, il s'arrêta devant un costume porté par un mannequin. C'était un costume bleu s'étendant du col jusqu'aux bas des chevilles. À la taille il y avait une ceinture jaune qui passait dans les sangles d'un bas rouge, s'arrêtant au haut des cuisses. Les pieds du mannequin étaient plantés dans deux bottes rouges compétant le bas de la tenue et depuis le col, en haut, sortait une longue cape rouge qui longeait le dos, puis les fesses, puis les jambes du costume. Pour finir, entre les deux pectoraux, il y avait un symbole adoptant la forme d'un diamant. Au milieu de ce symbole se trouvait un ''S'' rouge sur un fond jaune.

''-Un costume de Superman ? S'étonna Tiana.''
Maxime le regarda un moment alors que le vendeur avait déjà disparu pour aller fouiller dans les cintres. Il sortit un costume et revint avec pour le présenter à Maxime. Celui-ci le saisit et l'observa un moment. C'était le même costume à quelques exceptions près : le rouge et le jaune avaient été changés pour du gris et le bleu était désormais du noir.
''-Ça pourrait le faire, dit Max.''
Il se dirigea en cabine et, comme les deux autres fois, ressortit vêtu de ce nouveau costume. Cette fois-ci il était satisfait du résultat. Le costume moulait pile ce qu'il fallait du peu de muscles qu'il avait, la cape noire à l'arrière ne le gênait pas trop pour se déplacer et il l'espérait, pour danser, et le visage de Maxime s'accordait parfaitement au costume tant il avait ce petit air des acteurs qui avaient joué le rôle jusque là. Tiana le regarda, d'abord perplexe puis satisfaite elle aussi.
''-Je pense que je vais prendre celui-là, dit Max.
-Parfait, dit le vendeur avec un sourire aux lèvres.''
Maxime retira le costume qu'il replia comme il pouvait avant de le présenter à la caisse. Le vendeur scanna le costume, puis Maxime le paya une cinquantaine de dollars avant que Tiana et lui ne soient prêts à quitter la boutique, sortant avec le même bruit de clochette qui les avait accueillit.

Max avait un costume, il ne lui manquait plus qu'une cavalière et à apprendre à danser, ce qu'Helen avait proposé de lui enseigner à lui et Tiana. Ainsi, à peine étaient-ils rentrés de leur petit après-midi de shopping qu'ils trouvèrent le salon démunis du canapé qui avait été poussé contre le mur et trouvère Helen, les attendant.
''-Très bien, dit-elle en commençant son ''cours''. Comme indiqué dans le nom, dans le slow, il est question de douceur et de lenteur. C'est avant tout un feeling qu'on partage avec la personne en face.''
Elle indiqua les mouvements à suivre et commença par entraîner Max. Celui-ci passa sa main dans le bas du dos d'Helen, tous deux joignirent leurs mains près de leurs bustes et Tiana lança la musique qu'Helen avait préparé. Ensemble, ils exécutèrent tous les mouvements qu'elle venait de leur expliquer et Max commença à pratiquer. Helen semblait satisfaite tant Max avait l'air de bien se débrouiller. Max, lui, était un peu gêné de danser un slow avec celle qui avait, durant une partie de sa vie, remplit le rôle de sa mère auprès de lui. Heureusement pour lui, il se débrouillait bien et ce fut vite au tour de Tiana. Celle-ci rejoint Helen au centre du salon et adopta la même position que Max plus tôt. La musique se lança et toutes les deux commencèrent à danser.

Il y avait quelque chose dans les pas de danse de Tiana qui n'allait pas. C'était comme une nervosité qui se ressentait dans les mouvements de ses hanches, de son bassin ou encore de jambes. Elle bougeait trop vite, s'emportait dans ses mouvements et cela nuisait à la complicité nécessaire pour cette danse.
''-Tu danses trop vite, dit Helen, ralentis un petit peu.''
Tiana s'exécuta et essaya d'adoucir et de ralentir ses gestes. Mais rien y faisait, elle ne parvenait pas à trouver cette complicité pour danser avec Helen. Après tout, celle-ci était plus petite qu'elle et Tiana avait l'impression d'occuper la place de l'homme, là où elle occuperait celle de la femme au bal.
''-Essaies avec Max, dit Helen.''

Celui-ci rejoint Tiana au centre du salon et tous deux se mirent en place. Max plaça sa main contre l'arrière de la hanche de Tiana, ils joignirent leurs mains restantes et la musique repris. Cette fois-ci, Max avait le lead sur la danse. Tous les deux se regardaient juste un instant et c'était comme si ils se comprenaient la seconde d'après pour effectuer la même cadence. Les hanches de Tiana bougeaient plus lentement, son buste était plus stable et suivait les mouvements de celui de Maxime, ses jambes étaient plus stables et elle ne marchait plus sur les pieds de son cavalier. Il continuèrent quelques instants cette danse qu'ils maîtrisaient désormais tous les deux pour s'y accoutumer avant de s'arrêter une fois qu'ils jugeaient l'avoir assez pratiquée.

Ce week-end de préparation pour le bal s'acheva pour laisser place à la dernière semaine avant celui-ci. Cette fois-ci, Maxime était déterminé pour aller parler à Jen et lui demander d'être sa cavalière. Il savait danser, il avait son costume et prêt et il ne lui manquait plus que quelqu'un pour aller au bal avec lui et si il se débrouillait bien, ce serait Jen.

Le lundi, Maxime passa la matinée entière à fixer l'horloge, discutant avec Lewis, parlant par messages avec Tiana et écoutant accessoirement le cours par moments. À la pause de 10h il n'aperçut pas Jen et traîna dans les couloir avec Lewis et Parker. Le midi, il aperçut Jen qui mangeait avec ses amies. Il ne la lâchait pas des yeux, guettant le moindre moment où ces dernières pourraient quitter la table, la laissant seule. Il lui fallut attendre un peu plus longtemps avant de percevoir une occasion.

Après manger, Jen accompagna ses amies aux toilettes et les attendit devant en traînant sur son portable. Maxime, qui l'apercevait de loin, se décida que c'était le moment, qu'il fallait lui demander immédiatement. Il abandonna quelques instants Lewis et Parker et traversa le couloir en direction de Jen. Il se faufila entre les élèves discutant, se rendant dans la cours ou fouillant simplement dans leurs casiers. Maxime s'approcha de Jen qui l'aperçut et délaissa son téléphone en comprenant qu'il venait lui parler.
''-Hey, salut Jen, dit Max.
-Salut... euh Sam ? Euh... Alex ? Tenta t-elle, semblant avoir oublié son prénom.
-Quoi sérieux, tu te souviens pas de mon prénom ? Dit Max en le prenant sur le ton de la rigolade.
-J'ai pas la mémoire des prénoms, dit-elle avec un sourire nerveux, désolée.
-Moi c'est Max, se présenta t-il à nouveau.
-Ah oui c'est vrai, cette fois-ci j'oublie pas, dit Jen. Alors quoi de neuf Max ?
-Écoute je voulais te demander un truc euh... concernant ce vendredi, dit Max.
-Je t'écoute, dit Jen semblant intriguée.
-Est-ce que ça te dirait d'être ma cavalière pour la soirée ? Demanda Maxime sur un air décontracté.''
Jen perdu son sourire qu'elle affichait depuis qu'elle l'avait aperçut.
''-Ah, j'ai déjà un cavalier, dit-elle. On vient de me le demander ce matin et j'ai dit oui.
-Ah, dit Maxime dont le cerveau traitait à peine l'information. Ok ça marche.
-Désolée, dit-elle avec un sourire gêné au coin des lèvres.''
Maxime lui fit un signe de tête et s'en alla. Se dirigeant vers l'extérieur pour rejoindre Lewis au stade.

Maxime expliqua la situation à Lewis au cours de l'entraînement, alors que tous les deux courraient côte-à-côte. Il s'assirent ensuite sur les gradins pendant que les premiers groupes s'entraînaient au relais. Max ne pouvait s'empêcher de regarder Jen. Elle jetait elle aussi quelques coups d’œil vers Max, croisant son regard avant de se remettre immédiatement à la course. Était-ce de la culpabilité, de la pitié ou de la satisfaction pour avoir mis un terme à ses espérances d'avoir ses chances avec elle ? Max n'en savait rien.
''-Eh mec, dit Lewis, sois pas blasé. T'en fais pas pour Jen. Elle t'as peut-être dit non pour la soirée mais ça veut pas dire que t'as pas tes chances pour plus tard.
-Je me suis mangé un stop, dit Max, c'est tout ce que je remarque pour l'instant.
-Mec ça veut rien dire, dit Lewis sur un ton réconfortant. C'est juste une soirée d'Halloween, la plupart des cavaliers et cavalières n'ont aucune affinité amoureuse ou sexuelle. C'est juste pour le fun.''
Max soupira. Il avait ce sentiment désagréable d'avoir une sorte de boule dans le ventre. La fille sur laquelle il venait de crusher pendant deux semaines et avec laquelle il s'était un peu rapprochée, venait de lui mettre un râteau et ça ne le mettait pas à l'aise.
''-Du coup tu comptes demander à qui de t'accompagner à la soirée ? Demanda Lewis.
-Je sais pas... dit Max. C'est pas comme si je connaissais d'autres meufs. À part Jen, ma sœur et Monica je connais personne dans ce bahut.
-Et Monica tu lui as demandé ? Demanda Lewis.
-Mec t'es sérieux ? Monica San-Marina ? Elle doit avoir deux fois plus de demandes que Jen. La connaissant, je suis sûr qu'elle y va avec le capitaine de l'équipe de foot ou ce genre de mec.
-Ouais certes elle est populaire mais vu que c'est une pote de ta sœur demande lui. Ça peut pas être pire qu'avec Jen.
-J'en parlerai à Tiana d'abord, dit Max.''

Quelques heures plus tard, alors que Max et Tiana venaient de descendre du bus et de quitter Monica, Max lui expliqua le râteau que Jen lui avait mis dans la journée.
''-Oh pauvre Max, dit Tiana. Je suis désolée pour toi. Du coup tu n'as pas de cavalière ?
-Eh ben je pensais... est-ce que tu penses que ce serait possible que je demande à Monica ? Demanda t-il sans même y croire lui-même.
-Max... Monica a déjà une tonne de demandes et je crois qu'elle a déjà accepté la demande du capitaine de l'équipe de foot.''
Maxime soupira. Les deux seules filles qu'il connaissait, hors Tiana, étaient hors jeu pour le bal. Il se voyait déjà y aller tout seul et passer pour un loser auprès de tout le lycée.
''-Mais si tu veux, j'ai une amie qui n'a toujours pas de cavalier, dit Tiana.
-Vraiment ? S'exclama Max alors que tous les deux s'arrêtaient à un feu rouge.
-Ouais, tu veux que je te la présente ? Proposa Tiana. Elle s'appelle Jasmine.
-Ce serait cool ouais, dit Max alors que le feu devint vert pour les piétons.''
Tous deux traversèrent et continuèrent jusqu'à tourner à un détour pour finalement arriver dans leur rue.
''-C'est une fille belle, drôle, intelligente, la résuma Tiana, je pense que tu pourrais bien t'entendre avec elle.''
Tous deux arrivèrent et poussèrent la porte pour monter les escaliers menant chez eux.

Maxime s'installa à son bureau et, comme il n'avait pas beaucoup de devoirs, sortit son téléphone au lieu de travailler. Tiana lui avait passé l'identifiant Instagram de son amie. Maxime tapa ''Jasmine'' suivit d'un emoji de fleur dans la barre de recherche et trouva le premier compte qui avait Tiana, Lewis et Monica comme abonnés en commun. Maxime fit défiler quelques photos d'elle pour se faire une idée de son apparence. Jasmine n'avait pas l'air d'être le genre de fille à se prendre en photos à longueur de journée et à poster l'intégrale sur son profil. Elle n'avait postée que quelques photos durant l'année en cours et elle ne posait presque pas, ne s'affichant qu'au naturel dans les endroits où elle se trouvait.

C'était une jeune fille de l'âge de Max et Tiana, arborant un teint basané et un air oriental. Ses longs cheveux noirs étaient brushés sur la plupart des photos, descendant sous la forme de belles ondulations jusqu'à un peu plus bas que ses épaules. Sur quelques images elle fixait l'objectif avec ses petits yeux bruns et souriait timidement, pinçant ses fines lèvres. En bas de toutes ces photos, le nombre de likes tutoyaient souvent la centaine. Maxime trouvait cela raisonnable comparé aux photos de Tiana et Monica qui étaient aimées par des centaines de personnes. Ça, plus le fait qu'elle ne semble pas encore avoir été invitée au bal donnait à Maxime la conviction que c'était une fille accessible.

Le lendemain, à la pause de 10h, Max se rendit à son casier pour récupérer sa blouse de chimie qu'il devait impérativement avoir pour les deux heures suivantes. Il en profita pour ranger quelques affaires avant de rejoindre Lewis et Parker avec qui il comptait passer le reste de la récré.
''-Max !''
Max referma la porte de son casier et découvrit Tiana qui était derrière, accoudé au casier de son voisin.
''-Qu'est-ce qu'il y a ? Demanda t-il.
-Mon amie Jasmine est là bas, dit-elle en attirant son attention sur cette dernière au fond du couloir. Et si tu allais lui demander pour la soirée ?
-Mais je la connais pas encore, dit Max.
-Je ne compte pas te laisser perdre ton temps comme avec Jen, dit Tiana déterminée, alors tu portes tes... tu sais quoi et tu vas lui parler.''
Max soupira en essayant de se donner du courage.
''-Je sais que tu peux le faire, l'encouragea Tiana.''
Maxime s'avança dans la foule qui traversait le couloir, laissant Tiana seule devant son casier.
Il s'approcha du fond du couloir où Jasmine était dos à lui, ne le voyant pas arriver. Il soupira encore un coup et adopta un sourire confiant pour l'aborder.
''-Excuse-moi, dit-il en arrivant derrière elle.''
Jasmine se retourna et balaya sa tête sur le côté en même temps pour dégager ses mèches de cheveux sur son visage.
''-Jasmine ? Tenta Max en apercevant son air confus.
-Euh oui, dit-elle.
-Je m'appelle Max, se présenta t-il. Je sais que tu ne me connais pas mais je voulais juste te demander... si tu voulais bien aller à la soirée d'Halloween avec moi.
-Du genre euh... être ta cavalière ? Demanda Jasmine, conservant son air confus.
-Ouais, dit Max en essayant toujours d'avoir l'air confiant, je sais pas... je te trouve euh... intéressante... jolie.
-Et selon toi qu'est-ce qui me rend intéressante ? Demanda t-elle étonnée.
-Euh... eh bah..., buta Maxime.
-J'te fais marcher, dit-elle. T'es le frère de Tiana c'est ça ?
-Ouais, dit Max.
-Alors comme ça tu n'as personne avec qui aller au bal hein ? Demanda Jasmine qui devait sûrement déjà être au courant vu l'incapacité de Tiana à tenir sa langue.
-Euh... ouais, dit Maxime un peu gêné.
-Eh bien maintenant tu m'as moi, dit-elle en souriant pour la première fois.''
Maxime lui renvoya son sourire.
''-Alors comment ça se fait qu'une fille comme toi n'a reçu aucune demande ? Demanda Max.
-Qui a dit que je n'avais reçu aucune demande ? Dit Jasmine alors qu'ils se mirent à marcher.
-Ah, je vois, dit Max avec un sourire. Et c'est la mienne que tu as acceptée ?
-Il faut croire oui, dit-elle en lui rendant son sourire.''
Maxime checka vite fait sa montre avant de se tourner vers elle.
''-Bon, il faut que je rejoigne des potes. Je te passe mon numéro et on s'écrit ce soir ? Proposa t-il.
-Ok ça marche, accepta Jasmine.''
Tous deux s'échangèrent leurs numéros et se quittèrent, partant chacun dans une direction.

Le soir même, Max et Jasmine discutaient par messages, apprenant à se connaître un peu mieux avant le bal. Jasmine était une fille avec du caractère mais qu'elle tempérait avec un sens de l'humour, un petit manque de confiance en elle mais qu'elle compensait avec un parlé qui rendait agréable les conversations dans lesquelles on s'engageait avec elle. Tous les deux s’entendirent plutôt bien et Maxime avait hâte de passer la soirée avec elle au bal. Mais attention, il n'y avait rien d'émotionnel là dedans. Il avait conscience que Jasmine lui sauvait la mise et elle lui avait aussi dit qu'il était le meilleurs des choix qu'elle avait donc c'était donnant-donnant.

La semaine passa et le grand soir arriva. Les élèves quittèrent le lycée à 16h alors que les équipes du personnel commençaient déjà à s'activer pour mettre en place les derniers préparatifs pour ce soir. Il y avait donc pas mal d'agitation du côté du gymnase, où se trouverait la fête, celui-ci accueillant des camions de livraison qui déchargeaient tout le matériel nécessaire pour ce soir. Maxime aperçut rapidement Jen et Monica devant le gymnase ainsi que d'autres membres du comité qui s'occupaient de certains préparatifs en compagnie du principal et de quelques surveillants. Le reste des élèves quittèrent l'établissement, montant dans les bus ou s'éloignant à pied ou en voiture, commençant ainsi leurs vacances de la Toussaint.

Les élèves rentrèrent donc chez eux pour manger, se reposer un peu et préparer leur costume pour la fête. Tiana et Max dînèrent avec John et Helen, discutant de tout et de rien, racontant leur journée et regardant les informations sur la télé qui tournait tout le temps en fond. Suite à ce repas, Tiana s'enferma dans la salle de bain pour l'heure qui suivit alors que Maxime, John et Helen regardaient la télé.

Plus tard dans le début de soirée, la porte de la salle de bain s'ouvrit enfin et Tiana arriva dans le salon, complètement changée. Ses cheveux, soigneusement coiffés et brushés pour l'occasion, disposant d'une teinture de couleur verte changeant complètement son style. Elle portait également une veste en velours violette sous laquelle elle avait une chemise noir donc le col était entouré d'un nœud papillon orange. En bas, elle portait un pantalon de la même couleur et de la même matière que sa veste et des escarpins noirs à talon. Son visage était recouvert d'une couche de maquillage blanc et ses lèvres étaient recouvertes de maquillage rouge volontairement appliqué grossièrement. Tiana s'était déguisée en Joker !

John et Helen se montrèrent plutôt impressionnés par son déguisement et la félicitèrent pour ses efforts et son investissement. Tiana retourna dans sa chambre pour ranger ses accessoires et préparer ses affaires pour le bal. Maxime la suivit avant d'entrer dedans et de refermer la porte derrière lui.
''-Qu'est-ce qu'il y a ? Demanda t-elle en remarquant qu'il la dévisageait.
-Euh... t'es déguisée en Joker là ? Demanda Max.
-Bah ça se voit non ? Dit Tiana sans vraiment comprendre son attitude.
-Personne ne t'a dit ?
-Dit quoi ? Demanda Tiana confuse.
-Il y a une sorte de tradition à Sunset High qui fait que les élèves aiment pas trop ceux qui se déguisent en Joker.
-Quoi ?! Mais qui t'as dit ça ? Demanda Tiana choquée.
-Lewis et Parker, mes deux potes, dit Max.''
Tiana semblait profondément perdue et soupira un coup.
''-Monica m'a dit de me déguiser en Joker, dit Tiana, elle m'a dit que tout le monde aimerait ça et que j'aurais le meilleur déguisement.
-Monica t'as dit ça ? Répéta Max. Pfff Lewis avait raison sur elle.
-Raison sur quoi ? Demanda Tiana toujours aussi confuse.
-Bon, écoute c'est pas grave, pour l'instant tout ce qu'il faut c'est te trouver un autre déguisement.
-Quoi ?! Mais je viens de mettre une heure à me faire cette teinture et j'ai payé cher pour la veste et les accessoires, dit Tiana.
-Écoute, si tu vas là bas comme ça c'est mort pour ta réputation, dit Max.''
Elle s'assit sur son lit tout en s'observant dans le miroir qui était accroché au mur en face d'elle.
''-Eh bien tant pis, je vais y aller comme ça, dit-elle.
-Comme tu veux, dit Max.''
Il sortit de la chambre et se dirigea vers la sienne pour enfiler se préparer.

Au costume qu'il avait acheté la semaine d'avant, il ajouta un peu de maquillage pour renforcer le côté Halloween de son déguisement. Il utilisa la palette de coloriage pour déguisements de Tiana et se passa un peu de fond de teint blanc sur le visage pour se donner un effet morbide avant de se faire des fausses cernes sous les yeux. Une fois ces quelques détails terminés il était fin prêt à se rendre au bal.

Tiana et Max sortirent de leur appartement et prirent le bus en direction du lycée où Jasmine les attendait à la soirée. Tous deux empruntèrent le bus qui les déposa pas très loin du lycée. La musique résonnant à l'intérieur était déjà audible depuis l'arrêt de bus. Superman et la Joker avancèrent en direction du gymnase d'où des lumières semblaient s'agiter dans tous les sens à l'intérieur.
''-Attends ! Dit Tiana.
-Quoi ? Demanda Max.''
Tiana passa sa main dans les cheveux de Max et pris une mèche qu'elle laissa tomber sur le haut de son front, un peu comme celle que se fait Superman dans les comics pour faire croire à tout le monde qu'il n'est pas Clark Kent.
''-Voilà, parfait ! Dit-elle en lui souriant.''
Tous deux avancèrent jusqu'au gymnase dont les portes étaient grandes ouvertes. Ils passèrent ces dernières et se retrouvèrent à l'intérieur, plongeant dans une ambiance musicale tonitruante et une chaleur palpable.

Le gymnase avait une apparence bien différente en ce soir de fête. Les gradins avaient été repoussés contre les murs, offrant beaucoup plus de place sur le terrain et permettant de loger tous les élèves présents ce soir tout comme les paniers de basket qui avaient eux aussi été repliés contre les murs. Des décorations d'Halloween avaient été installées un peu partout dans la salle, des guirlandes avec des têtes de morts et des citrouilles longeaient le terrain, des statues à l'image de squelettes accueillaient les élèves à l'entrée. L'éclairage de la salle était constitué d'immenses spots lumineux qui projetaient des lumières bleue et blanche dans toute la salle. Au fond, se trouvait des platines surélevées où un DJ embiançait toute la salle. Au milieu de tout cela, les élèves déguisés en vampires, zombies ou autre faucheuse dansaient en compagnie de leurs cavaliers et cavalières.

Max et Tiana s'avancèrent parmi cette foule d'élèves agités, suscitant quelques regards adressés à Tiana. Son costume semblait ne pas être passé inaperçu aux yeux de certains. Du coin de l’œil, Max aperçut Monica au loin, arborant un costume composé d'une robe de mariée maculée de faux sang et un maquillage sur son visage lui donnant une apparence de mort-vivant. Max fit signe à Tiana de le suivre et tous deux se faufilèrent dans la masse d'élèves dansant et buvant sur le terrain. Plus il s'approchait, plus il distinguait Monica, et plus il la distinguait, plus il se rendait compte qu'elle n'était pas seule. À côté d'elle se trouvait celui qui devait être son cavalier. C'était Nick, un grand blond aux yeux bruns et à la mâchoire carrée. Y avait-il besoin d'en dire plus ? Physiquement non, mais autrement c'était le capitaine de l'équipe de football, exactement comme l'avait prédit Max. Nick portait un déguisement un peu fainéant. Il s'était contenté de porter son uniforme de football auquel il avait ajouté une tête de mort au dos et il portait du maquillage lui donnant une apparence de mort-vivant comme Monica. Maxime donna une tape sur l'épaule de Tiana pour attirer son attention mais celle-ci l'avait déjà vu. Tous les deux se séparèrent, Max se mit en quête de Jasmine et Tiana avait des comptes à régler...

Elle se faufila parmi les élèves dansant et essaya de se frayer un chemin pour rejoindre Monica. D'un coup, elle reçut un coup sur la tête, comme les chiquettes que se donnaient les garçons au collège lorsque l'un d'eux revenait de chez le coiffeur. Tiana se retourna en quête de la personne qui aurait pu lui faire ça, mais tout ce qu'elle trouva, c'était les mêmes personnes qu'elle venait de dépasser et qui agissaient comme si de rien était. Elle se décida à laisser tomber et repris la route vers Monica et Nick. Sur le chemin, elle se reprit un, puis deux et finalement trois coups sur la tête. Tiana supposait que cela avait à voir avec son déguisement que les élèves ne semblait pas apprécier. Max lui avait rapidement expliqué l'histoire sur le chemin et désormais elle payait le prix des conseils que lui avait donné Monica.

Elle s'approcha de cette dernière et posa sa main sur son épaule pour lui faire savoir sa présence. Celle-ci se retourna et à peine aperçut-elle Tiana qu'elle explosa de rire.
''-J'arrive pas à le croire tu l'as vraiment fait ! Riait-elle.''
Tiana lui lançait un regard noir tandis que celle-ci riait et que son cavalier regardait vers Tiana avec un air méprisant.
''-Pourquoi tu m'as fait ça ?! Demanda Tiana sur les nerfs.
-Mais il ne fallait pas m'écouter, dit Monica, c'était juste une blague, une sorte de bizutage et toi t'es tombé en plein dedans !''
Tiana maintenue son regard dévisageant Monica.
''-C'est bon, me regardes pas comme ça, dit Monica qui abandonnait peu à peu son rire. C'était juste pour plaisanter.
-Ouais c'est ça, très drôle, dit Tiana sur un ton sarcastique.''
Elle tourna les talons et à peine fut-elle de dos, qu'elle disparue dans la foule.
''-C'était qui ? Demanda Nick en reprenant sa danse avec Monica.
-T'inquiètes, c'était personne, lui répondit-elle au détour d'un coup de hanche.''

De son côté, Max avait retrouvé Jasmine avec qui il s'était placé devant le bar pour se choisir une boisson. Ce soir, Jasmine avait opté pour un déguisement un peu trash. Contrairement à la plupart des fille que Maxime voyait à cette soirée, Jasmine portait une sorte de déguisement de tueuse en série constitué d'une longue veste en cuire qui descendait jusqu'à ses chevilles. En dessous elle était habillée toute en noir et on distinguait quelques accessoires imitant une main coupée, un faux couteau plein de faux sang ainsi qu'une fausse machette accrochée à sa ceinture. Sur son visage, elle s'était faite une fausse cicatrice à l'œil et un masque de hockey pendait à son cou. Max trouvait ça cool qu'elle se soit investie à ce point dans son costume là où la plupart des autres filles se contentaient de simplement se faire belles et rajoutaient un peu de faux sang sur leur costume au dernier moment en se souvenant que c'était pour Halloween. Jasmine, elle, était belle mais ce soir elle n'avait pas hésité à mettre en avant son costume sur sa beauté.

''-Ça te dirait qu'on aille danser ? Proposa Jasmine.
-Ouais, si tu veux, dit Max en finissant son verre.''
Tous deux se frayèrent un chemin parmi les élèves déjà en train de danser, à la recherche d'un coin pas trop bondé. Une fois au bon endroit, Max exécuta ce qu'il avait appris avec Helen et Tiana et commença en plaçant sa main dans le bas du dos de Jasmine. Celle-ci, qui semblait aussi s'être entraînée, plaça sa main droite sur l'épaule de Max et joignait sa main gauche à la main droite de Max. Tous deux commencèrent à danser ensemble, au rythme de la musique douce. Max devait le reconnaître, Jasmine dansait bien et semblait maîtriser le slow. Pourtant il y avait quelque chose de bizarre... Il n'y avait pas cette osmose entre eux, ce petit quelque chose qui rendait le moment unique comme quand on dansait avec sa copine ou celle qu'on aime. Là ce n'était qu'une amie de sa sœur qu'il avait rencontrée quelques jours plus tôt et qui lui sauvait la mise. D'ailleurs il le sentait, mais Jasmine aussi semblait ressentir la même chose, tant elle n'arrêtait pas de jeter quelques coups d'œil incertains à vers lui.
''-Max... c'est pas pour te vexer mais... c'est pas ouf de danser avec toi, dit-elle avec franchise. Enfin, tu danses bien mais j'ai pas l'impression qu'on est faits pour danser ensemble.
-Ouais, dit Max, moi non-plus.''
Ils abandonnèrent tous les deux leur position de danse et se lâchèrent.
''-Alors on fait quoi ? Demanda Jasmine.
-On retourne se chercher à boire ? Propose Max.''
Jasmine sourit et tous deux se mirent en direction du buffet.

Maxime passa quelques minutes devant les quelques tables alignées, se cherchant une boisson qui lui plaisait. Comme c'était une fête du comité supervisée par le personnel, il n'y aurait pas d'alcool ce soir, en tous cas pas si il s'approvisionnait ici. Maxime réfléchit quelques instants puis fit son choix : il prendrait un verre de mojito. C'était un carton mojito industriel sans alcool que l'école avait du payer vraiment pas cher mais ça ferait l'affaire pour le moment. Il attira l'attention de l'élève qui faisait office de barman et lui indiqua le carton de mojito qu'il avait devant lui. Celui-ci plaça le verre sous le petit robinet en plastique dans un coin du carton et tira le petit levier qui se trouvait dessus. Le mojito coula jusqu'au verre rouge typique des soirées américaines que l'école avait mis en service pour celle-ci. Une fois son verre remplit, Max le récupéra et commença à siroter son breuvage. Ce n'était pas mauvais. Pas aussi bon qu'un vrai mojito au rhum fait maison, mais ce n'était pas mauvais.
''-Max ?! Appela une voix derrière lui qui essayait de se distinguer parmi le vacarme de la musique.''
Il se retourna et tomba nez-à-nez avec Jen.
''-Ouah ! S'exclama t-elle. Super costume !
Elle même était habillée d'un costume de cheerleader reprenant le maillot de l'école et auquel elle avait ajouté des faux organes pendant depuis son t-shirt ainsi qu'un peu de maquillage sur son visage feignant quelques blessures.
''-Salut Jen, dit Max sur un ton un peu amer dû au râteau dont il ne s'était pas totalement remis.
-Alors, toi aussi t'aurais préféré qu'il y ait de l'alcool à ce buffet ? Demanda t-elle en se prenant un verre.
-Ouais, dit Max. Mais bon il n'y a rien de surprenant là dedans.
-Au comité on a tout essayé mais on a rien put y faire. Du coup tu as une cavalière ou tu es venu tout seul ? Changea t-elle de sujet.''
C'était quoi cette question ? Est-ce qu'elle cherchait à se moquer de lui ou quelque chose comme ça ? Max eût à peine le temps de réfléchir à sa réponse qu'il sentit une présence derrière lui, comme si on l'enlaçait par derrière.
''-Max et si on allait au-, s'interrompu Jasmine. Ah salut Jen.''
Jen bloqua un instant en voyant Max dans les bras de Jasmine. Elle alterna rapidement du regard entre eux deux avant de reprendre la parole.
''-Salut Jasmine, dit-elle en affichant un sourire soudain. Vous êtes venus ensemble au bal ?''
Jen jeta un rapide coup d'œil à Max qui regardait vers Jasmine.
''-Eh oui, dit Jasmine en souriant. Ce soir je sors avec Superman.''
Jen afficha un sourire qui apparut faux auprès de Jasmine alors que Max buvait une gorgée de plus dans son verre.
''-Et toi ? Tu n'as pas de cavalier ? Demanda Jasmine à Jen.
-Euh... si si, il est juste partit traîner un peu avec ses amis, répondit Jen.''
Jasmine retira ses bras d'autour de Max et attrapa sa main.
''-Et si on allait s'asseoir un peu, lui proposa t-elle.
-Ok si tu veux, dit Max en lui souriant.
-Bon eh bien à plus Jen, dit Jasmine.''
Tous deux s'éloignèrent du bar, laissant Jen seule devant toutes ces boissons qu'elle avait passé la fin de soirée à installer.

Jasmine traîna Max derrière elle, lui attrapant toujours la main, jusqu'à ce qu'ils se fondent dans la foule où elle lui lâcha et perdit cette démarche déterminée qu'elle avait en quittant Jen. Tous deux prirent place sur un gradin qui était toujours déplié dans un coin du gymnase et qui offrait une vue en hauteur sur tous les élèves présents à la soirée.
''-C'était quoi tous ces petits gestes au buffet ? Demanda Maxime.
-C'est à dire ?
-Tu sais, tu t'es agrippée à moi, tu me prenais la main, dit Max avant de boire une gorgée de mojito.
-Oh ça, rien de spéciale, dit-elle avec un sourire mystérieux.
-Mouais, c'est ça, dit Maxime perplexe. À la seconde où on a quitté le buffet tu m'as lâché la main.
-C'est cette Jen, dit Jasmine, elle joue avec toi et tu ne t'en rends même pas compte. Un coup elle te met un râteau, après elle vient te voir à la soirée où elle sait pertinemment qu'elle t'a laissé sans cavalière.
-Mais non, dis pas n'importe quoi, dit Max incrédule. Je suis sûr qu'elle s'en fout de moi.
-Quand tu la fuyais elle te suivait et maintenant que tu la fuis elle te suit, dit Jasmine. Je vous ai observé au loin quand vous parliez. Elle menait la conversation jusqu'à ce que j'arrive mais à la seconde ou elle a vu qu'on était ensemble elle a commencé à perdre ses moyens.
-Tu penses ? Demanda Max.
-J'en suis sûre, dit Jasmine. C'est une fille populaire, elle essaye de tester ses options. Et tu es peut-être sur sa liste d'options en ce moment.''
Max resta silencieux, réfléchissant à cette dernière phrase. Il ne savait plus quoi en penser entre les avis de Lewis, de Parker, Tiana, Jasmine et le sien. Quand l'un lui disait que ça se profilait bien avec Jen, un autre lui disait le contraire et vice-versa et si il allait se faire son propre avis en allant lui parler, cela donnait cet espèce de jeu incompréhensible de je t'aime, moi non-plus dont il ne savait pas quoi en tirer.

Il se contenta de ne pas répondre, buvant encore une fois dans son verre et observant la foule sur laquelle il avait une vue de choix. Malgré le nombre d'élèves et les allées et venues des projecteurs dans la foule, Max parvint à distinguer quelques têtes qu'il connaissait. Il aperçut Lewis qui, comme il l'avait dit, était vêtu d'une armure de soldat de l'Empire de Star Wars il dansait avec Megan, la fille dont il lui avait parlé quelques jours auparavant. Plus loin il distingua Monica qui semblait s'être séparée de Nick et était partie traîner avec quelques-unes de ses amies. Non-loin de là, il aperçut Parker, déguisé en pirate, patientant au bar alors que le barman lui remplissait son verre. Parmi tous ces visages, il ne put s'empêcher de reconnaître quelqu'un, malgré le fait qu'il soit de dos. Qu'elle soit de dos plutôt. Il y avait cette masse de cheveux bouclés, arborant une couleur verte qui circulait au milieu de tout le monde et semblait se diriger rapidement vers la sortie alors que certains se retournaient à son passage pour lui donner une chiquette à l'arrière du crâne. Tiana !

Max se leva, son verre toujours en main avant de le poser sur le gradin, près de Jasmine.
''-Je reviens, j'en ai pour 5 minutes, dit-il à Jasmine.
-Euh...ok, dit-elle sans sembler comprendre.''
Max descendu les escaliers sur les bords des gradins et se faufila dans la foule pour se frayer un chemin vers la sortie.

Une fois hors du gymnase, Max perdit la trace de Tiana. L'avant du gymnase et du lycée étaient modérément remplis d'élèves arrivant au bal, partant du bal ou simplement sortis pour fumer un peu. Max chercha un peu autour de lui mais ne vit Tiana nulle part. Une part de lui restait rationnel et se disait qu'elle avait sûrement dû mal prendre les remarques des autres concernant son costume et qu'elle était sortie pour s'isoler un peu. Mais une autre partie de lui, moins rationnelle, pensait à l'histoire que lui avait raconté Lewis concernant ce déguisement et la soit disant malédiction qui allait avec.

Max fit un petit tour du gymnase et retrouva rapidement la trace de sa sœur qui était assise sur un rebord de trottoir sur le côté du gymnase, non loin de là où Lewis et lui s'était donnés rendez-vous le soir du match. Max s'approcha d'elle et s'assit à côté. Tiana avait la tête baissés, planquant son visage dans ses mains. Maxime avait du mal à apercevoir son visage mais il se doutait qu'elle ne pleurait pas. Tiana n'était pas du genre pleureuse. Comme tout le monde, certaines choses l'affectaient mais il était très rare qu'elle se laisse tomber dans des sanglots.
''-Eh, ça va ? Demanda Max en passant sa main dans son dos.''
Tiana, surprise, sursauta et releva la tête d'un coup.
''-Max tu m'as fait peur, s'écria t-elle.
-Qu'est-ce qu'il t'est arrivé ? Demanda Max.''
Tiana soupira avant de replier ses genoux vers elle et de les bloquer en les entourant avec ses bras.
''-Tout le monde me fait des remarques à propos de mon costume. C'est comme si ils me méprisaient, qu'ils me détestaient.
-C'est pas ta faute, dit Maxime sur un ton rassurant. C'est à cause de Monica.
-Je sais que c'est pas de ma faute, dit Tiana. Mais tu sais ce que ça fait d'entendre des insultes toute la soirée ? De se prendre des coups sur la tête et de voir tout le monde agissant comme si de rien était quand tu te retournes ? Mon cavalier... il a dit qu'il préférait être vu sans cavalière que de danser devant tout le monde avec une fille assez stupide pour se déguiser comme ça.
-Ça doit être horrible, dit Max. Mais je suis sûr que d'ici la fin des vacances ce sera oublié et que tout redeviendra comme avant.
-Je l'espère, dit Tiana.''
Tous deux restèrent assis quelques instants sur ce rebord de trottoir, profitant du calme qu'offrait cette endroit.
''-Si tu veux tu peux venir avec Jasmine et moi sur les gradins, proposa Max. Là bas, personne ne t'emmerdera à part nous.''
Tiana sourit.
''-Je vais retirer ce maquillage et cette teinture et j'arrive, dit-elle.''
Frère et sœur se levèrent avant de retourner vers le gymnase. Tiana passa brièvement aux toilettes pour retirer son maquillage de Joker et sa teinture temporaire avant de rejoindre Jasmine et Max sur les gradins.

Suite à cela, le bal ne dura pas très longtemps pour eux. Tiana et Jasmine se décidèrent à quitter le bal, tant Tiana ne se trouvait pas à sa place et tant Jasmine s'y ennuyait. Peu après elles, Max rejoignait Lewis et Parker qui s'étaient enfin décidés à lâcher leurs cavalières. Les trois amis quittèrent également le bar pour aller traîner un peu en ville. C'était sur cette note un peu amère et décevante que s'achevait la soirée et débutaient les vacances de la toussaint pour Max et Tiana.
Toujours aussi sympathique ^^ je sais toujours pas comment tu vas introduire des chatouilles la dedans mais tu nous a déjà surpris pas mal de fois avec des histoires alors j'attends de voir :hum2:
Merco pour ton retour. T'inquiètes pas j'ai déjà quelques idées en tête pour les chatouilles
Très bonne suite, toujours aussi bien écrite :)

Je me suis dit "oh et puis tant pis, si il y a pas de chatouilles, c'est une chouette histoire" mais bon il faut croire qu'il y en aura.

Mais attention, si elle est amenée brusquement comme souvent, sans crier garer, je bouderais cette histoire.

C'est si bien écrit que ça serait dommage d'être gâché par un moment chatouille. :(
Merci pour ton commentaire Nahognas. Ne t'inquiète pas, j'essaie d'intégrer les chatouilles de manière cohérente et les quelques éléments qui mèneront à la première scène ont déjà été intégrés dans l'histoire. Moi aussi par moment quand j'écris je me dis que certaines histoires seraient meilleurs sans, mais je pense avoir trouver un bon truc.
Très bien ;) On verra bien ce que ça donnera ^^
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?