Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Evolution du fétichisme

Tout est dans le titre, c'est ici que vous parlez des chatouilles en général, toutes parties confondu, de la tête aux pieds.
Bonsoir, bonsoir !

Alors voilà, je me demandais depuis le temps, depuis même l'existence de ce forum disons, et malheureusement je risque de m'adresser à une bonne partie des "anciens" (ce qui ne veut pas dire que les nouveaux n'auront pas leur avis sur le sujet évidemment)

Mais concrètement, depuis ce grand rassemblement des membres qui sont passionnés par les chatouilles, l'écriture d'articles de presse sur la knismolagnie, la lente et pénible démocratisation des différents fétichismes et fantasmes à travers des oeuvres cinématographiques, pensez-vous que la société commence à s'accoutumer au fétichisme des chatouilles ?

En d'autres termes, peut-on noter une évolution des moeurs même si le terme est peut être (trop) fort, sentez-vous que le sujet devient moins délicat à aborder (en partant bien sûr de fétichismes un peu plus connus comme le BDSM, le bondage...) au cours d'un débat, d'une soirée ?

C'est aussi l'occasion peut-être de débattre sur notre "propre évolution" concernant ce fétichisme, a-t-il diminué ? Est-il toujours aussi fort lorsque nous sommes confrontés à des situations pour le moins ambiguës :rouleyeux: ?

Autant de questions qui m'intriguent, car depuis que je suis inscrit, adolescent turbulent du haut de mes 13 ans (certaines traces sur ce forum me laissent d'ailleurs comment dire... perplexe :lol: ), j'ai quand même une certaine impression que les choses commencent peu ou prou à bouger et que le fétichisme devient moins tabou
Je me suis posé ce genre de questions, mais je pense que c'est nous qui évoluons, psychologiquement, en étant plus mature, plus ouvert, plus décomplexé, moins stressé sur le sujet.
D'une certaine manière, on s'assume plus en grandissant.

Qu'en pensez vous ?

Envoyé de mon STF-L09 en utilisant Tapatalk

Hello,

très chouette sujet. Pour ma part, je rejoins le dernier commentaire, je pense qu'effectivement en vieillissant on s'assagit => on s'assume un peu plus. On ressent moins de tabous vis à vis de ces situations et de notre attirance.

Personnellement je me sens de plus en plus prêt à en parler. Après, le paradoxe c'est qu'il faut trouver des gens qui sont prêts à nous écouter, plutôt ouvert d'esprit. En fait je me rend compte que bien souvent c'est "Ok" d'un point de vue personnel, mais qu'on a pas forcément envie d'en parler ou qu'on a peur parce qu'on ne sait pas si l'autre est aussi à l'aise que nous. (même si cette personne n'est pas fétichiste).

Aujourd'hui je m'assume +, et surtout parce que je ressens de plus en plus l'envie d'en parler.

Maintenant que j'ai fait le chemin dans ma tête pour assumer çà vis à vis de moi et être ok avec ce sujet de manière personnelle, je cherche surtout des gens qui pourraient me comprendre, voir un peu ce qu'ils en pense (même si il ne partage pas). Et puis bien sur (mais ça n'est jamais arrivé) tout le monde dans cette démarche recherche aussi avec espoir la petite phrase du style ("HO mais c'est rien ça. Moi je suis super chatouilleuse d'ailleurs. Si tu veux vas y ça me gène pas mais doucement hein" ;) ). Bon je sais très peu d'entre nous entendrons cette phrase de leur vie.

Il n'empêche que pour les 2-3 amies a qui j'ai ouvert mon cœur sur ce sujet l'on bien pris. Sans se proposer de se faire chatouiller mais elles ont plutôt bien réagi et sans spécialement dire que c'était malsain ou étrange mais plutôt original et amusant.

Et puis aussi pour prendre la température auprès de gens totalement inconnus => Demander dans un chat que vous recherchez un avis féminin sur une question mais que vous êtes timide etc... (Oui je l'avoue c'est un peu niais comme méthode mais on a le mérite d'avoir de vrais avis de personnes totalement étrangères)

Et puis surtout, n'oubliez jamais qu'au final, dans une grande majorité des cas, on est jugé par nous même. ;)
En fait je me rend compte que bien souvent c'est "Ok" d'un point de vue personnel, mais qu'on a pas forcément envie d'en parler ou qu'on a peur parce qu'on ne sait pas si l'autre est aussi à l'aise que nous.
Je suis complètement d'accord avec toi, d'un point de vue personnel je pense qu'on est tous passé (sans vouloir trop généraliser) par le questionnement puis l'acceptation du fétichisme au fil des discussions et des échanges que chacun/chacune a pu avoir ou même tout simplement par les expériences personnelles.
Il n'empêche que pour les 2-3 amies a qui j'ai ouvert mon cœur sur ce sujet l'on bien pris. Sans se proposer de se faire chatouiller mais elles ont plutôt bien réagi et sans spécialement dire que c'était malsain ou étrange mais plutôt original et amusant.
Je t'avoue que là pour le coup j'ai plus de mal, autant l'accepter à force n'a pas été un problème mais j'ai vraiment besoin d'avoir 100% confiance envers une amie à qui je vais le dévoiler, sauf évidemment si j'apprends par pur hasard qu'elle partage le même fétichisme, mais c'est plutôt rare :moue:

C'est vrai que parfois, on se prend peut-être trop la tête, et il faut se jeter aux risques d'y laisser quelques plumes, mais comme tu dis, pour la plupart des témoignages que j'ai pu entendre, les personnes trouvent cela plutôt amusant, original et drôle de prime abord mais je pense aussi qu'elles ne s'imaginent pas tout ce que signifie réellement le fétichisme en soi, et ça c'est plutôt un "avantage" pour en parler au début, puisque les chatouilles sont vues comme quelque chose d'enfantin je dirais.

Et d'un autre côté, c'est ça aussi qui peut me faire peur, tu joues un peu avec comment dire, la naïveté de la personne puisque si tu ne vas pas plus loin dans tes explications, elle ne se doute pas, que ce fétichisme peut aller beaucoup plus loin que de simples chatouilles "soft" :hum:
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?