Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



L'épreuve des chatouilles chapitres 03-04

Dans la pièce où se trouvait initialement Ryu gisait maintenant un homme en caleçon, cagoulé et attaché en Y à un lit double.

« Vous savez ce que vous avez à faire ! Chatouillez-le ! » Ordonna la voix métallique. L'homme lança des contestations étouffés.

- C'est hors de question, assura Asami d'une voix forte. Peu importe les menaces nous refusons catégoriquement de chatouiller...

Asami s’interrompit sous le choc : tout en parlant elle avait retiré la cagoule de la tête du malheureux et dessous était apparu le visage terrifié de Shiro. Un bandeau noir couvrait ses yeux et Asami retira son bâillon.

- Asuma c'est toi ? On est où là ? Et qu'es-ce qui se passe ?

Tout ce bousculait dans la tête d'Asami. Devant elle se trouvait le seul homme qu'elle ai jamais aimé et qui l'avait plaqué du jour au lendemain sans explications, la laissant dans un profond désespoir. Désespoir tellement grand qu'elle était allé jusqu'à le supplier, un acte hallucinant pour elle, d'habitude si fière. En l'aimant et le haïssant, Asami voulut subitement l'embrasser et lui faire mal, le voir dans ses bras et à ses pieds. Sans réaliser elle avança ses mains vers ses aisselles.

- Asami tu vas me détacher ou quoi ? Tu as dis que tu ne me chatouillerais paHAAHHAhahahAHAHHAhHAhAHAHHahAHa ASAMI ARRETES AhaHAhHAhahAhahhAhahah.

Hein ? Elle n'avait même pas commencé à le chatouiller. Stupéfaite elle se retourna pour voir Ryu en train de s'acharner sur le pied droit de Shiro, passant sa langue entre ses orteils et lui chatouillant la plante de ses deux mains. Sans chercher à comprendre Asami monta sur Shiro et lui découvrit les yeux.

- AhhahAHahHA c'est toi Ryu ? S'étonna-t-il en voyant la fille de ses rêves lui chatouiller le pied. Pourquoi AhhaHhaHAH ?

Il ne pouvait bien évidemment pas savoir qu'il y a quelques heures à peine Ryu s'était enfin ouverte à ses émotions, et que submergée pour la première fois par le désir de vivre des moments intense avec les gens qu'elle aimait (donc uniquement Shiro), elle ne put résister à son corps attaché. Elle fut en effet pris en le voyant d'une irrésistible envie de partager un moment intense avec lui, et un peu folle la chatouille lui parut un excellent moyen de se lier à lui. Peut-être que dépassant l'humiliation lui aussi vivrait une révélation spirituelle comme ce fut son cas ?

Asami commença alors à chatouiller le haut de son corps tandis que Ryu s'occupait du bas. Shiro ne parlait plus car il mettait toute son énergie à ne plus rigoler devant la femme qu'il aimait et son ex.

- On essaye de résister ? Taquina Asami en lui chatouillant les côtes alors que Ryu lui chatouillait les genoux.

Devant son silence et sa résistance Asami et Ryu commencèrent à s'impatienter. Elles avaient beau le chatouiller partout il ne riait toujours pas ! Il avait les yeux fermés, il se contorsionnait, il serrait les dents mais il ne riait pas.

- Bon sang, s’écria Asami, comment tu fais pour résister comme ça ??

Comme une réponse divine une trappe s'ouvrit au plafond et une grande caisse en tomba. S’arrêtant toutes les deux Ryu ouvrit la caisse et sourit légèrement (ce qui en disait long !) en voyant son contenu.

- Qu'es-ce qu'il y a là-dedans ? Demanda Asami.

- Tout ce qu'il nous faut.

Ryu ouvrit totalement le coffre pour révéler une collection de plumes, de brosses à dents électriques et de pleins d'autres instruments de chatouilles tous plus terrifiant les uns que les autres. Asami en sortit deux brosses à dents électriques et du scotch tandis que Ryu prit deux roues électriques sur lesquelles étaient fixées des centaines de plumes.

- Qu'es ce que vous faites, vous êtes folles ? S'indigna Shiro en voyant Asami plaquer les brosses à dents sous ses dessous de bras et les fixer à l'aide du scotch.

- On peut dire ça, confirma froidement Ryu en fixant les roues sur ses pieds.

Avant que Shiro réponde les deux comparses actionnèrent leurs jouets respectifs et dans un 'Bzzz' électrique, ils s’activèrent en même temps que Shiro commença à se contorsionner fébrilement en se mordant la lèvre. Asami et Ryu se levèrent pour admirer Shiro bouger pitoyablement et son visage qu'il tentait désespérément de garder neutre. A la limite de craquer, il sentait ses dessous de bras et ses pieds devenir de plus en plus sensibles. Les quatre instruments lui chatouillait horriblement le corps, mais il possédait surtout des endroits précis et très sensibles aux aisselles et pieds qui étaient légèrement titillés par les instruments. Se retenant de rire Shiro réussit à bouger suffisamment pour que ces fameux endroits échappent aux chatouilles et dans un soupir, il recommença à reprendre le contrôle de son esprit.

- Je me demande si... dit Ryu, perspicace en saisissant les brosses à dents.

- Non non NON, supplia inutilement Shiro.

Comme guidée par un sixième sens elle plaça brutalement les brosses à dents au plus sensible endroit des aisselles.

- NahAhAHahHahahHAahhHahhAHahhahahhahHaha, explosa Shiro, RYU JE hahaHahhAha T'EN PRIS aHahhahAHahhahh RETIRES-LES ! RETIRES-LES ! AhHAhahahAHhahAHahahhHahAHAhAH.

Sans l'écouter Ryu replaça les plumes qui s'occupaient de ses pieds et les mit à nouveau au pire endroit possible.

- GYAHAHAHAHHAHAHAHAHAHHAHAHAHAH NOOON HAHAHAHAHAH.

Durant l'heure qui suivit Asami et Ryu se contentèrent de regarder Shiro se débattre et les supplier, pleurant de honte de se faire ainsi humilier de la sorte. Quand enfin elles retirèrent les engins diaboliques Shiro transpirait et haletait pitoyablement, le corps légèrement rougit. Après lui avoir permit de récupérer un peu elles s'assirent dos à dos sur son buste, Asami dirigée vers sa tête. Devenu beaucoup plus sensible il ne put résister au contact de leurs doigts sur sa chair quand elles l'attaquèrent de nouveau.

- AhaHaHAHHA Non pitié, pitié, supplia-t-il en s'agitant.

- Dis, commença Asami en retirant ses mains tout de suite imitée par Ryu, par laquelle de nous deux tu voudrais te faire chatouiller ?

- Quoi ? Non pitié ne me chatouillez plus ! Asami ! Ryu ! Arrêtez s'il-vous plaît.

- Choisi ! Menaça Asami, où se sera toutes les deux ensembles.

Terrifié il compara les styles de chatouilles de ses deux tortionnaires. Ryu le chatouillait lentement mais avec un précision démoniaque comme si elle connaissait son corps par cœur. Asami de son coté était médiocre techniquement mais contrebalançait par une rage et une vitesse de chatouille spectaculaire.

- Ryu ! Je choisis Ryu ! S’exclama Shiro qui préférait se faire chatouiller par la femme qu'il aimait que par son ex.

Asami échangea un regard entendu avec Ryu et cette dernière descendit du lit.

- QU-Quoi ? J'ai choisis Ryu pas toi ! AhhAHahHAhahahHaHHAhahAHhahhahhahhahHAhah.

Asami avait commencer à lui chatouiller le ventre le plus vite qu'elle pouvait un sourire mauvais sur le visage.

- Alors comme ça tu choisis Ryu ?! Tu as toujours choisis Ryu ! Tu m'as rejeté.

Elle accéléra encore, mais Shiro ne craqua pas.

- Tu m'as humilié !

Elle accentua la pression de ses doigts, Shiro laissa échapper un petit rire.

- Tu m'as brisé le cœur !

Elle mit sa langue dans son nombril, le faisant hurler de rire.

- AHHAhHAhANON JE SUIS DÉSOLÉ AHHAhAHhaHAhAHHAHAHA JE SUIS DÉSOLÉ PITIÉ ! NahHAhahAHhahahAHhAHhaHAHhAhhahHahAhHhAHAHAHHahHhaHah.

Presque complètement fou sous les chatouilles, il conservait néanmoins une parte de lucidité et quand il vit Ryu s'approcher et révéler à Asami ses points les plus sensibles des côtes il se mit à se contorsionner fébrilement.

- Ne fais pas çahahHahAhHAHaHahA pitiéhéhéhéhééhéééé.

Shiro rigolait alors qu’Asami n'avait fait que poser ses doigts sans le chatouiller. Il explosa quand Asami remua ses ongles, et sombra totalement quand Ryu commença à s'acharner sur ses deux pieds.

« C'est magnifique vous avez remporté cette épreuve ! » lança la voix métallique au bout d'un moment. « Vous pouvez arrêter ». S'amusant trop les deux comparses qui léchaient chacune un pied du pauvre Shiro le l'écoutèrent pas. « Hmm, j'ai dit que vous pouviez arrêtez, vous avez gagné... ». Ryu et Asami utilisèrent leurs ongles pour chatouiller ses cuisses et ses genoux.

« Mais PUTAIN vous êtes folles ?! J'ai dit que vous pouviez arrêter ! Regardez-le le pauvre il ne peut même pas reprendre son souffle. Il est tellement rouge qu'on dirait une tomate. Mais ARRETEZ ENFIN!!! ». Un drôle de bruit surgit des murs, et étonnées les deux tortionnaires arrêtèrent leurs langues.

- Michel j'ai fait tombée mon café sur le tableau de commande ! S'exclama la voix métallique.

- Mais t'es con on avait dit pas de prénom ! Beugla une autre voix.

- Ouais mais Gérôme nous a jamais dit quoi faire dans cette situation.

- PAS DE PRENOM !!!

Subitement une porte dérobée s'ouvrit dans les pièces des trois prisonniers, et elle semblait donner sur l’extérieur.

- Et merde la porte s'est ouverte à cause du court-circuit ! Faut prévenir Jean-Luc. Eh, revenez-là, lança la voix à l’intention de Ryu et Asamsi qui avaient détaché Shiro et qui tout en le portant se dirigeaient vers la liberté.

- Pas-de-fucking-noms !

Sans les écouter les prisonniers sortirent enfin de leur prison, débouchant dans une sorte de station de métro délabré.

- C'est Claude qui va pas être content, soupira la voix métallique.

- Ta gueule Damien ! Répondirent en cœur trois autres voix.
Alors tu dis deux chapitres, mais j'en ai lu qu'un seul °_-

Et alors le "MJ" qui a étonnement de la pitié.....Ok pourquoi pas.
Pareil pour Asami qui soudain sans comprendre, chatouille son ex. Puis on comprend alors par la suite, mais sur le coup, ça surprend.

Après la fin était hilarante. "Pas de noms, pas de noms....Oh et puis ta gueule" xD
En fait quand j'ai publié le dernier chapitre j'ai mis chapitre 5 au lieu de chapitre 4, donc j'ai mis "chapitre 03-04" pour celui-là alors qu'effectivement il n'y a qu'un chapitre ^^
Ahhhh d'accord, tout s'explique ;)
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?