Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



L'épreuve des chatouilles chapitre 05 (M/FF)

Dans une grande maison se trouvait deux jeunes femmes en sous-vêtements sur un grand lit les mains et les pieds tendus, le corps formant un I. Ryu et Asami.

- Vous êtes sur de vouloir faire ça ? Demanda Shiro un peu mal à l'aise devant le lit.

- Absolument ! Confirma Asami.

- Si c'est vraiment nécessaire, répondit simplement Ryu.

Il y a quelques mois Ryu, Asami et Shiro avaient échappés à leurs ravisseurs qui s’étaient par la suite faits arrêtés, et une étrange relation s'étaient formées entre les deux femmes. Elle avaient développées une amitié forte mais chaotique souvent traversée par des disputes et des engueulades disproportionnées. Ou plutôt Asami criait et s'énervait tandis que Ryu restait impassible. Et leur dernière dispute qui avait pris des proportions monstres tournait autour de laquelle des deux résistait le mieux aux chatouilles.

Au bout d'une semaine de colère et de mauvaise foi elles décidèrent de concert de se faire chatouiller par Shiro, jusqu'à ce que l'une d'entre elles jette l'éponge. Celui-ci qui s'était évanoui à la fin de sa séance de chatouille ne conservait que des souvenirs flous et peu précis de ce qu'il s'était passé, et ne nourrissait donc pas de rancœur envers elles.

- Très bien alors je répète vos règles : vous n’êtes pas attachés mais vous n'avez pas le droit d’échapper à mes chatouilles, et vous avez le droit de rire aussi fort que vous voulez. Jusqu'à ce que vous abandonniez.

Les deux hochèrent la tête et Shiro avança maladroitement ses doigts vers leurs pieds. Il commença à chatouiller avec passion la plantes de leurs pieds (le pied gauche de Ryu et le droit d’Asami) avant de mettre tous ses doigts entre leurs orteils. Aussitôt Asami pouffa de rire en bougeant légèrement ses pieds alors que Ryu restait totalement de marbre. Son gloussement se changea bien vite en véritable hurlement de rire quand Shiro augmenta la cadence et elle secouait sa tête comme une folle. 'Quelle humiliation' pensa-t-elle en voyant la tête victorieuse de Ryu qui la regardait avec un léger sourire, 'Ryu n'a même pas commencé à rire et je sens que je vais bientôt craquer !'.

Au plus grand bonheur d'Asami Shiro s’arrêta enfin pour monter sur le lit. Essayant de reprendre son souffle elle se mordit la lèvre quand son ventre se fit chatouiller. Shiro qui commençait à drôlement s'amuser déplaça ses doigts vers les côtes et senti Asami se cambrer légèrement. Il était tout de même déçu que Ryu soit si insensible à ce traitement et décida donc d'attaquer son point le plus sensible, qu’Asami lui avait dévoilé. Il déplaça ses doigts sur le cotés de leurs fesses et leurs chatouilla la raie des fesses. Asami se mit à rire sans retenue mais ce ne fut rien en comparaison de Ryu. Elle s'était littéralement mise à hurler de rire au moment où elle sentit le doigt lui chatouiller les fesses. Des deux s'était maintenant elle la plus hystérique, pleurant de rire avec le regard moqueur de sa rivale braquée sur elle.

- AhahHAHAhAHHAhah SHIRO ARRETES AhhahAhAhhaahAHAHAH.

- HahaHahHAa Alors Ryu ? Je croyais qu'on était insensible AhHAhahahahHahHAHAa.

Mais il s'arrêta de nouveau et se remit devant leurs pieds. Quand il recommença à les chatouiller cette fois Ryu rigola aussi, sa sensibilité aux chatouilles s'étant de nouveau 'débloqué'. Il continua ainsi pendant de longues minutes sans qu'aucune des deux ne craquent, Ryu l'esprit trop endurci et Asami trop fière pour abandonner.

- Attends qu'es-ce que tu fais ? Demanda Ryu à Shiro qui s'était assis sur ses jambes, tu es sensé nous chatouiller tous les deux de façon égale !

- Je sais bien, mais rien ne m'interdit de te chatouiller toi uniquement pendant trois minutes puis de chatouiller uniquement Asami pendant trois minutes.

- Ah ! Il a raison, s’exclama Asami.

Shiro agita donc ses doigts près des aisselles de Ryu, lui arrachant un éclat de rire prématuré. 'Qu'es-ce qu'elle est mignonne' pensa Shiro. Il avança sa tête vers la sienne, et alors que leurs bouches se trouvaient tout près l'une de l'autre, chatouilla furieusement ses aisselles.

-AHAHHAHAHAHAHhaHAHahAHhahahah PAS ÇA AHAHhAHhahHAHAHhAhAHHAHAhaha.

Shiro plongea sa langue dans son nombril, la faisant se trémousser sous les chatouilles.

-AHAHAHHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAH.

Asami qui avait regarder jalousement le petit manège entre Shiro et Ryu cria :

- Eh ne focalise pas que sur elle, ne m'oublie pas !

- Quoi ? S'étonna Shiro amusé, toi qui a horreur des chatouilles tu insistes pour te faire chatouiller le plus vite possible ?

- Euh... Tais-toi et viens me chatouiller ! Lança Asami en fermant les yeux.

Elle retint un cri quand elle senti des doigts se poser sur ses côtes et tressailli quand ils commencèrent à s'agiter de plus en plus vite.

- pff, hé, héhé, héhéhéhéhéhé, AhhaHAhAHAHhAHAhAhaHahahahahahahhAAHhHAahhaHAha.

Elle cria ainsi plusieurs minutes au bord de la rupture, suppliant silencieusement Shiro d’arrêter. 'Faites que ce soit finit je vais craquer je vais craquer JE VAIS CRAQUER'. Mais juste avant qu'elle ne s'avoue vaincu les mains se retirèrent, la laissant pantelante et hilare sur le lit.

- Qu'es-ce que tu fais ? Demanda Ryu à Shiro qui avait quitté leur champ de vision.

- Eh bien j'ai l'impression que vous allez tenir des heures à se rythme, alors je change de tactique.

- Qu'es-ce que tu veux dire par là ?

Sans répondre Shiro revint avec un pot remplit d'un liquide spécial démultipliant la sensibilité des chatouilles. Pendant les dix minutes qui suivirent il enduit les deux challengeuses de ce liquide, n'oubliant par le moindre coin de peau.

- Pourquoi t'as fait ça ? Qu'es-ce que ce produit est sensé faire ? Demanda Asami.

- Ça, répondit-il en chatouillant ses cuisses.

- AHAHHAHAHAHHAHAHAHAHOHNONNONONONNONONNOAHAHHAHAHAHA.

Jamais Asami n'avait senti pareille chatouille, elle allait perdre la tête si ça continuait !

- Vois-tu c'est un concentré qui agit directement sur les nerfs du corps et qui amplifie les chatouilles, expliqua Shiro à Asami qui criait en se balançant légèrement de droite à gauche en le suppliant. Tu veux toujours que je m'occupe de toi en premier ?

- AHHAHAhaH NON occupes-toi de Ryu je t'en supplies OCCUPES-TOI DE RYU AhahHHAHhAHahhAAHahhAHaHhaHA.

Shiro ne se fit pas prier et attaqua le bord des fesses et le cou de Ryu qui malgré sa résistance éclata de rire au premier contact. Il la chatouilla encore et encore tandis qu'Asami riait encore faiblement, et quand il sentit que Ryu allait capituler il enleva ses doigts. Il s'amusait beaucoup trop !

Une fois encore il quitta leur champ de vision et revint avec quatre objets : des petites boites d'où sortait une grande plume. Il en plaça une contre chaque aisselles de Ryu et d'Asami qui pleuraient de rires alors que les plumes ne bougeaient pas encore. Elles étaient tellement à bout !

- Ahahahh abandonne Ryu je sais que tu n'en peut plus ahaahahah!

- Jamais éhéhhéhéhéhé, tu es dans le même état que moi ahahahhaha !

Shiro s'installa confortablement dans une chaise et activa la télécommande qu'il avait dans la main. Il dut se boucher les oreilles devant le cri strident qu'avaient simultanément poussées Asami et Ryu. Elles se contorsionnèrent dans tous les sens pour échapper aux plumes qui leurs chatouillaient horriblement leurs dessous de bras, mais si elles se penchaient à gauche la plume de gauche les chatouillait encore plus et si elles se penchaient à droite la plume de droite les chatouillaient encore plus. Cela eu pour effet de les animer d'un mouvement grotesque où elles se décalaient horizontalement perpétuellement.

- AhhAHAHAHHAHAHAHHAHAhaHahHAhAhAhahaHAHhAHaHAHHAhahaha.

Shiro écoutait leurs rires stridents comme si ils avaient été une douce mélodie quand il eu soudain un violent mal de crane. Se prenant la tête entre ses mains la scène qui se déroulait devant ses yeux lui fit brutalement remonter le souvenir de sa propre séance. Il se souvenait maintenant. Elles l'avait chatouillé jusqu’à ce qu'il s'évanouisse. Et elles avaient adoré ! Une bouffé de colère monta en Shiro.

- AhAHhaHAhAHah J'ABANDONNE, SHIRO J'ABANDONNE, hurlèrent en même temps Ryu et Asami, ahahhAHAHAHhaHAHAHAhHAHAHhAhahAhAH.

Mécaniquement Shiro arrêta les plumes, laissant ses deux anciennes tortionnaires se tordre de rire. Il quitta la salle sans qu'elles s'en aperçoivent, trop occupées à rire, et revint avec huit paire de menottes ( vous ne voulez pas savoir pourquoi il a huit paires de menottes chez lui). Délicatement il prit les mains de Ryu toujours hilare et les attacha, et quand celle-ci s'en rendit compte il était déjà en train d'attacher Asami.

- Eyh qu'es-ce que tu fais ? Demanda Asami.

- Détaches-nous immédiatement.

Sans répondre il attacha leurs pieds aux barreaux du lit et revint s’asseoir sur sa chaise.

- Détaches-nous le jeu est finie. Et on a fait égalité.

- Et vous vous m'avez bien chatouiller alors que je vous suppliait d’arrêter non ? Même que vous avez adoré me regarder supplier et rigoler.

- Tu, tu t'en souviens ? S’inquiéta Asami de plus en plus paniquée. Depuis quand ?

- A l'instant.

- Écoutes, repris Ryu, je comprends vraiment ton envie de vengeance mais on en peut vraiment plus. S'il-te-plaît détaches-nous et parlons-en calmement d'accord ? Proposa-t-elle d'une voix tremblante.

Pour toute réponse Shiro rapprocha les plumes de leurs aisselles, promettant des chatouilles encore pires si elles se mettaient à bouger.

- Je vous épargnerait si vous me suppliez, menaça Shiro en agitant la télécommande.

- PITIÉ PITIÉ ON EST DESOLÉ PITIÉ EXCUSE-NOUS SHIRO PITIÉ, crièrent les deux prisonnières à s'en faire exploser les tympans.

- Vous voyez quand j'ai promis de vous épargner si vous me suppliez ?

- NNNOOOOOOOOONNNNN !!!

- J'ai mentis.

-AHAHAHHAHAhaHAHHhaaHaHahhahaha NON PITIÉ ahAHhahHAhahhahaaHAHaha ON FERA CE QUE TU VEUX AhHAhAHHAahHAahHAHAhaHAHahHAhahHAahHAhAHahAhAhAhHaHAHhAHAHHAaHha PAS LES AISSELLES !!!

A l'instant où Shiro avait appuyé sur le bouton Ryu et Asami avaient bondit dans leurs entraves alors qu'elles sentaient horriblement les plumes leurs chatouiller les aisselles. Shiro s'assit entre les deux et commença à leurs chatouiller le ventre tout en plongeant un doigt dans leur nombril.

- NON AhhahhHAhaHAHaha PAS LE VENTRE AhhahaHAhAHa PAS LE NOMBRIL HAHAhAhHhHAHHAhhH PAS LES AISSELLES HahAHAhHAhAAHHhAhHAhH PITIE SHIRO PLUS DE CHATOUILLES ON EST DESOLÉÉÉÉÉ AHAHHAHAHAHAHHAHAHAHAHHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAH.

Mais Shiro continua de nombreuses heures, se vengeant au centuple sur ses tortionnaires qui se tordaient et pleuraient de rire en le suppliant de toute leur âme. Et quand il eu finit il n'y avait pas un coin de peau qui n'avait pas été chatouiller à l’extrême par ses doigts.





Quelques mois plus tard

Shiro, Asami et Ryu étaient allongés par terre pieds nus, Shiro avait les pieds d'Asami devant sa tête, elle avait les pieds de Ryu devant la sienne et Ryu ceux de Shiro devant sa tête.

- Nous somme bien d'accord ? Séance full pied pendant au moins trente minutes, demanda Asami.

Ryu et Shiro acquiescèrent d'un coup de tête, un début de rire déjà au lèvres. Car depuis leurs dernière séance les trois avaient étrangement développer un véritable amour obsessionnel pour les chatouilles, se précipitant chaque soir dans une maison pour se chatouiller jusqu'à plus soif.

- Go !

-HAHHHAHAhAHAHahHAhahHAHAhaHahAHaHAHhaHAhAHahahahhaHaHAHHAhAhahHHahahHAhahaHAhAH ahahhahAhahaHAHhAahhHhAhaahhAhahhahahhHAhahAhHahAHahAHahhAhAHahAHhahAhahahahAhahahahaHAHahaHahHhahAhahHahahHAhahAHaHAHhahAhahAHAhaHahaHha, éclatèrent les trois en chatouillant et se faisant chatouiller la plante des pieds et les orteils, AhHAhAHaHHAhaHhAhHAHAHAHhaHAHahhaHAhahahHA.

Dans tout le quartier résonnait les rires hystériques des trois amis qui continuèrent ainsi toute la nuit.

Fin.
On dirait que le "vous vous souvenez quand..." "j'ai menti" est devenu un running gag.

Par contre, j'ai pas compris comment juste en posant les plumes, il arrive à les activer °_-
Je l'ai peut-être mal expliqué mais les plumes sont fixées à des sortes de cubes qui les font remuer électriquement, un peu comme un bras robotique. Et il les active via une télécommande
nahognas a écrit : des petites boites d'où sortait une grande plume. [...] les plumes ne bougeaient pas encore.
En relisant, on aurait put comprendre qu'elles allaient s'animer, j'avais pas fait attention à "petit boite" ^^' mais merci de préciser ;)
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?