Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



ennui automnal

Dimanche après-midi d' automne,
L' ondée embrume les carreaux,
Dans la maison un chat ronronne,
Il rêve au chant des passereaux.
Au jardin, jaunit un tilleul,
L' aquilon fait s' incliner l' arbre,
Tandis qu' au chaud sur son fauteuil,
Devant la cheminée en marbre,
Lit la maîtresse de ces lieux.

Ses pieds nus sur la table basse,
Écrasant un coussin moelleux,
D' un air arrogant se prélassent.

Dans ses mains un charmant romans,
Lui parle d' amour, de voyage,
A ses pieds un docile amant,
Lui prodigue un exquis massage.

Le ciel est gris mais le soleil,
Savoure ici-bas sa vengeance,
Scintillant d' un éclat pareil,
Elle arbore avec élégance,
Un anneau d' or à son orteil,
Raffinement d' extravagance.

Abandonnant sa volonté,
Comme s' il était sous hypnose,
L' homme masse avec volupté,
La plantureuse plante rose.

Soudain l' index se rebelle,
Et de ses chaînes libéré,
Il chatouille un pied de la belle,
D' un mouvement délibéré.
Un simple aller-retour suffit
A faire frémir la lectrice
Quel insolent et vil défi,
Elle qui craint le doux supplice.


Du livre ses yeux se levèrent,
Et dans ceux de son ennemi,
De son regard le plus sévère,
Lui montra qu' il était soumis,
Et sans même dire un seul mot,
En châtiment de sa bassesse,
Il fut conclu que le plumeau,
Lui infligera sa caresse.
Wouaa on a donc un romancier
parmi notre communauté
( t as vu ça rime :lol: )
J' essaye, j' essaye ! :lol:
J' avoue que j' aime bien la poésie, ça se lit facilement. En peu de mot, elle raconte beaucoup. Elle permet surtout de dire des choses qu' on ne pourrait pas dire autrement. Et puis sa forme est agréable à l' œil et à l' oreille, ça sonne bien, c' est musical.

Tu verras, tu en apprendras par cœur... plus tard... quand tu rentreras en CE2 !
... Si seulement je pouvais retourner en CE2
Et moi donc ! :lol:
Mais c' est en CM2 mes meilleurs souvenirs. Ma plus belle année d' école.
Il parait qu' on passe sa vie à regretter son enfance. Il parait qu' on a tort.
Puisqu' on est dans la poésie, ça me fait penser à un vers de Houellebecq, un vrai poète contrairement à moi. La première fois que je l' ai lu je l' ai trouvé violent. C' est le deuxième vers de la seconde strophe. C' est dans le recueil "la poursuite du bonheur".
Capture.JPG
De même
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?