Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Esprit du jeu.

Tout est dans le titre, c'est ici que vous parlez des chatouilles en général, toutes parties confondu, de la tête aux pieds.
Bonjour à tous.
J'aimerais vous faire part d'un billet émis récemment sur le blog de Peheff, blog facilement consultable en cliquant sur le lien au bas de cette page.

Je voudrais savoir, avec ce topic, qu'elle type de relation préconisez-vous avec votre partenaire de jeu. Vous comprendrez mieux en lisant le billet suivant, qui représente assez bien, à mes yeux et dans un monde idéal, l'esprit que je rechercherais dans une relation avec une partenaire de jeu. Une total relation de confiance... un abandon aveugle de la soumise... une complicité infinie... et la recherche du plaisir...
...
Mais attention, aussi faut-il mériter cette confiance aveugle, comme le fait remarquer à point l'Auteur de ce billet.

Bonne lecture





22 janvier
Appelez-moi Maître

J’ai souvent regretté l’époque du Web des années 90 et la disparition des sites artisanaux au profit du tout commercial. Cette évolution n’a toutefois pas été totalement négative. Premièrement parce Google est aujourd’hui infiniment plus sophistiqué qu’à l’époque et répond de manière plus exhaustive à mes questions. Deuxièmement, parce qu’en matière de BDSM et de bondage, on trouve aujourd’hui plusieurs forums francophones actifs, intéressants et surtout accueillants aux nouveaux membres même vanilles. Sans parler des blogs qui les complètent avec leur touche personnelle. Enfin, troisièmement,
parce qu’aujourd’hui, les sites pédagogiques de bondage existent en nombre et qu’il est désormais possible de s’initier en surfant sur les tutoriaux en ligne (vous trouverez quelques liens utiles sur ce blog). Par rapport aux années 90, en synthèse, le bilan semble donc plutôt positif.

Comme tout amateur de chatouilles qui se respecte, je cherche toujours à améliorer mes techniques de bondage. Je me suis donc inscrit à deux forums BDSM : le Dojo (que j’ai déjà évoqué dans des précédents billets) et plus récemment Bondage et Domination Area (forum francophone comme l’indique sa conjonction de coordination). Dans la procédure d’inscription à ce dernier, on vous demande d’indiquer votre “rang” ; vous avez le choix entre “Dominant”, “Maître”, “soumise”, “esclave” et “Switch” (attention aux majuscules). Points de suspension. C’est quoi, la différence entre “Dominant” et “Maître” ?

Une petite recherche sur Google me conduit sur le post d’un autre forum, Le Paradis des Reines Dominantes, qui se définit comme un “Empire d'échanges sur la Domination et la soumission” (attention aux majuscules). L’administratrice du forum, Madame FleurDeLys, répond directement à ma question dans son post “Sujet: Quelle est La Différence entre le Maître et le Dominant ?”. Ce texte m’a pour le moins troublé et je n’ai pas résisté à l’envie de le “traduire” dans le contexte des jeux de chatouilles M/f (attention aux majuscules) :

Le Maître est une personne qui joue avec une soumise ; toute personne ne jouant pas avec une soumise s'appelle un Dominant. Le Maître considère sa soumise comme sa partenaire de jeu exclusive et entière, sans limitation de temps ou de lieu. Il recherche les désirs et besoins de sa soumise et veille à les faire “grandir”. Le Maître règne sur la vie de sa soumise. Il gère sa propre vie mais sa soumise reste la première préoccupation de ses temps libres. Les séances de chatouilles ont pour but de faire progresser sa soumise. Il maîtrise les pratiques et les jeux. Il surveille les sensations et réactions de sa soumise. Il sait libérer le processus de sécrétion d'endorphine. Il observe constamment les changements corporels de sa soumise et la mène au sub-space. Il veille à l'après-séance et au retour au calme de sa soumise et à ses besoins.

Il a le contrôle total de la relation et veille au bien-être de sa soumise. Les limites fixées dans le cadre de la relation sont considérées comme des occasions de progresser. Sa soumise a des devoirs et des astreintes. Il considère sa soumise comme une personne rare et précieuse qu'Il façonne avec le temps et les jeux. Il a un rôle d’Homme, d'ami, de guide et de protecteur. Ses prérogatives s'entendent sur toutes les facettes de la vie de sa soumise (physique, mental, moral, matériel...), ce qui donne à la relation une “réalité” (puissance ou importance) bien plus forte que le mariage. Il y a, en général, signature d'un contrat qui explicite les rôles et règles de vie et/ou de jeux. Ce contrat est normalement basé sur des règles de D/s, leurs limites convenues et la durée de la relation (approuvé par les deux partenaires). Le contrat ne peut être rompu que par le Maître qui en gère aussi le renouvellement et les modifications utiles.

J’ai coloré en bleu les passages qui m’ont le plus troublé, et créé aussi deux liens vers Wiki. Dans ma traduction, j’ai hésité à remplacer le terme de “soumise” par “partenaire de jeu” car dans les jeux de chatouilles, adopter une attitude soumise est inappropriée. Au-delà des stéréotypes D/s (attention aux majuscules) comme être ligotée et torturée, la soumission s’arrête dans les jeux de chatouilles à l’acceptation des épreuves (et de leurs bondages associés) choisies par le Maître dans le respect des règles consensuelles. J’ai commenté cet aspect dans le billet “Hommage aux victimes” du blog de Tenebrae. Après réflexion et malgré ces différences majeures, j’ai toutefois conservé le terme de “soumise” pour ne pas dépouiller totalement le billet original de son âme.

Dans les jeux de chatouilles, le Maître (LER ou Tickler) domine donc sa soumise (LEE ou Ticklee) dans la mesure où celle-ci est attachée et subit ses tortures. Ce pouvoir n’est pas sans contrepartie : pour que sa sa soumise accepte de subir l’épreuve, il se doit de la considérer avec une infinie et méritée attention, de la faire progresser dans le monde de ses fantasmes et surtout de libérer chez elle ce fameux processus de sécrétion d’endorphine dont il est question plus haut, c’est-à-dire du plaisir. LE plaisir ! Le voilà, le mot clé autour duquel gravitent et s’organisent toutes les facettes du jeu et de la relation entre les deux joueurs. Chatouiller n’est donc pas un but mais un moyen, celui pour le Maître de jouer avec les cordes sensibles des fantasmes de sa soumise – avant les siens propres même s’il est évident que les deux soient inextricablement liés par nature – afin de faire naître l’accord le plus envoûtant qui soit, et qui se définit comme l’union harmonieuse de plusieurs sons : le Plaisir et le Désir.

Ainsi, c’est plus le désir que doit éveiller le Maître chez sa soumise. Le désir et non la crainte d’être torturée. Le désir peut naître de la crainte mais cette dernière, comme chatouiller, est un moyen et non un but. Et les apparences, chers Maîtres, sont parfois trompeuses, sachez-le.

Il reste encore un dernier ingrédient indispensable à cette alchimie, oublié par Madame FleurDeLys ; c’est d’ailleurs un peu surprenant compte tenu de l’excellence de son billet. Le Vicomte, modérateur sur le forum Bondage et Domination Area, y fait mention dans son post concernant “Les règles et devoirs de la soumise” :

La soumise doit toujours faire confiance à son partenaire, et cette confiance doit être sans faille.

Mais la confiance, ne doit-elle pas aussi se mériter ? La soumise est le reflet de son Maître dans le miroir.

Alors ?

Appelez-moi Maître, mais seulement si vous m’en jugez digne, si j’en ai l’étoffe et le panache, si votre désir vous emporte. Ensuite ? Mettez-vous pieds nus et... que Dieu vous protège (attention aux majuscules) !



Source : http://peheff.spaces.live.com/?lc=1036

Qu'en pensez-vous ?
Bah c'est à peu prés l'idée que j'ai là dessus, tout est basé sur la confiance même si je n'aime pas vraiment les termes de maitres et de soumises...

Puis je trouve que cette idée de "contrat" considéré comme plus qu'un mariage est un peu fort quand même, surtout si le maitre uniquement peut le faire stopper... On dirait de l'esclavage par consentement mutuel :D
Ah, très intéressant ce qu'il nous dit là ! :D

Je suis assez d'accord avec ce qu'il dit, pour ma part. En effet, plus la confiance est forte, plus les désirs et les plaisirs sont forts, selon moi.

J'ai trouvé mon âme jumelle, celle que mon j'avais toujours cherché en ce monde. Et je sais qu'avec elle tout ça sera d'une intensité sans égale, car la complicité et la confiance est à son zénith :)

Disons que je pense que la confiance peut se créer avec pas mal de monde, mais plus elle est forte, mieux c'est.

Ainsi, c’est plus le désir que doit éveiller le Maître chez sa soumise. Le désir et non la crainte d’être torturée. Le désir peut naître de la crainte mais cette dernière, comme chatouiller, est un moyen et non un but. Et les apparences, chers Maîtres, sont parfois trompeuses, sachez-le.


Ça peut être sympa d'éveiller la crainte d'être torturé, mais ce ne sont pas les mêmes sentiments qui sont crées, donc ouais c'est moins agréable pour le Maître (pour la soumise aussi mais moi je suis un Maître aussi) même si ça peut apparaître en tant que fantasme chez beaucoup de personnes...


Sujet très intéressant ! Merci pour nous avoir rapporté ces dires ;)
Encore une fois le monde est petit, Peheff...
C'est la deuxieme fois que tu parles d'un de mes amis sur ton blog!
Je connais en effet Le Vicomte et je fait également partie de son forum (sous un autre pseudo). Tout comme Karamel d'ailleurs...
Par contre tu n'as pas vraiment participé, pas même un message de présentation! Attention, les membres "fantomes" sont supprimés régulierement... ;)
Grand Méchant Loup a écrit :
Par contre tu n'as pas vraiment participé, pas même un message de présentation! Attention, les membres "fantomes" sont supprimés régulierement... ;)

Ben voyons.

Grand Méchant Loup a écrit :
je fait également partie de son forum (sous un autre pseudo)

... qu'au contraire de Karamel et moi, tu ne sembles pas totalement assumer. Curieux.

Tonka, je ne suis pas sûr que tu ais posté ton message au bon endroit. Tu écris de plus "dans un monde idéal", mais ce monde existe et n'est pas aussi inaccessible que tu le crois. Puis-je également te suggérer de privilégier les liens URL vers mon blog plutôt que les couper-coller qui les sortent de leur contexte. Merci en tous cas à toi pour ta tentative d'ouvrir un intéressant débat qui demande sans doute un peu d'expérience et de maturité dans le jeu, ceci dit sans aucune prétention.
Ben voyons.

C'est pourtant la verité. Mais tu t'es bien rattrapé depuis alors aucun risque pour toi... ;)

... qu'au contraire de Karamel et moi, tu ne sembles pas totalement assumer. Curieux.

Dois-je vraiment me justifier? :hum2:
Quoiqu'il en soit, je vais satisfaire ta curiosité: mon pseudo là-bas est spécial mais veut dire quelque chose pour la majorité des "anciens" membres avec qui je suis proche. C'est Abe.
Ici je ne connaissais personne en arrivant. Je n'avais donc aucune raison de le ré-utiliser. J'en ai alors choisi un que je trouve plus original et plus approprié, car plus léger.
Ca ne veut pas dire que je n'assume pas l'un ou l'autre. Ceux sont juste des pseudos. Karamel et toi en avez également, Karamel n'en est pas à son premier pseudo non plus.
:roll:
Et pour information les quelques membres de Ticklingfr avec qui je suis en contact via msn connaissent les deux... Ce n'est vraiment pas un secret! Rassure-toi, je ne suis ni un agent inflitré ni un repris de justice qui se cache sous une fausse identité! :D

Puis-je également te suggérer de privilégier les liens URL vers mon blog plutôt que les couper-coller qui les sortent de leur contexte.

Je suis conscient que cette remarque ne s'adresse pas à moi mais elle m'interpelle. N'est-ce pourtant pas ce que tu as fait avec le post du Vicomte?
:perplexe2:

----------------
Edit:
Après relecture et afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté, je tiens juste à préciser que mon premier message n'était en aucun cas une attaque personnelle. J'ai beaucoup d'estime pour tout ce que tu as fais. C'est pour cela qu'en tant que proche du Vicomte et (récent) modérateur de son forum, il m'a semblé important de te prévenir sur ce point...

Amicalement, Grand Méchant Loup.
Je ne reviendrais pas sur le fait d'être cité ou non sur ton blog... Une des règles du savoir-vivre aurait-été de m'en faire la demande, ce qui de toutes façons, t'aurais apporté une réponse positive... Cela t'aurais d'ailleurs permis de respecter un autre règle du savoir vivre, à savoir se présenter quand on entre sur un forum... Mais, tu l'as fais depuis...

Peheff a écrit :
...Comme tout amateur de chatouilles qui se respecte, je cherche toujours à améliorer mes techniques de bondage. Je me suis donc inscrit à deux forums BDSM : le Dojo (que j’ai déjà évoqué dans des précé dents billets) et plus récemment Bondage et Domination Area ( forum francophone comme l’indique sa conjonction de coordination). Dans la procédure d’ inscription à ce dernier, on vous demande d’indiquer votre “rang” ; vous avez le choix entre “ Dominant ”, “Maître”, “soumise”, “esclave ” et “ Switch ” (attention aux majuscules). Points de suspension. C’est quoi, la différence entre “Dominant” et “Maître” ?


Bien, je crois qu'une explication s'impose, j'ai bien dis explication, surtout pas justification, car je n'ai pas à le faire...

Tout dabord, laissez-moi vous rappeler ce qu'est un "rang BDSM". C'est le titre que vous portez au sein du milieu BDSM, par lequel vous serez par la suite appelé, connu ou reconnu.

Maintenant, il existe pas mal de rangs, comme jstement, les Maîtres, les Dominants, les soumises et les esclaves.
Quelles sont ces différences ? J'ai une idée bien précise sur ce domaine, et je m'y tiens. Pour moi, donc :

- Un Maître et le propriétaire d'une esclave,
- Un Dominant est en relation avec une soumise.

Je pèse mes mots, et vous comprendrez pourquoi avec la définition des deux qualificatifs suivant :

- Une esclave ne vit que par procuration par et pour son Maître ! Cette dernière régit sa vie uniquement celon les commandements et les ordres de son Maître. Elle n'a plus de liberté autres que celles imposées par son Maître. J'aime préciser qu'un contrat de M/e passé entre ces deux individus, ne pourra être romput que par le Maître ! Cette dernière vit généralement toujours au pieds de son Maître. C'est toujours le Maître qui choisis et accepte ou pas son esclave. Cette dernière n'accepte qu'une chose, remettre sa liberté entre ses mains ou non.

- Une soumise vit sa vie comme elle l'entend, sa condition de soumise reste de mise tout le temps, mais n'a lieue d'être et d'exister et de prendre alors toute sa splendeur, qu'en présence ou via un ordre de son Dominant. Au-dela de ces moments, elle régit sa vie, seule, ou accompagnée. Si contrat était passé entre les deux individus, la soumise comme son Dominant serait à même de le rompre. De plus, c'est la soumise qui choisit son Dominant, c'est le Dominant qui l'accepte ou pas.

Autrement, les autres rangs sont Switch, (tantôt l'un, tantôt l'autre), ou Vanille, (ce que je suis ici, quelqu'un qui voudrait en apprendre plus). A savoir que je n'ais pas englobé Vanille dans mon choix, et c'est peut-être bien une erreur de ma part. Quoi qu'il en soit, il est très important qu'un rang soit définit, que chacun sâches à qui il a à faire...

Peheff a écrit :
...Il reste encore un dernier ingrédient indispensable à cette alchimie , oublié par Madame FleurDeLys ; c’est d’ailleurs un peu surprenant compte tenu de l’excellence de son billet. Le Vicomte, modérateur sur le forum Bondage et Domination Area, y fait mention dans son post concernant “Les règles et devoirs de la soumise” :

La soumise doit toujours faire confiance à son partenaire, et cette confiance doit être sans faille.

Mais la confiance, ne doit-elle pas aussi se mériter ? La soumise est le reflet de son Maître dans le miroir.

Une petite précision, je ne suis pas modérateur de Bondage & Domination Area Mais j'en suis bel et bien le fondateur et l'Administrateur, ce qui englobe, entre-autre, la modération...

Donc, dans cette définition, et si l'on se réfère à ce que je disais plus haut, on parle ici, non pas de Maître et soumise, mais de Dominant et soumise...

La confiance, mais aussi, le respect font partis des règles de bases du BDSM. Et ces deux règles, se doivent d'être respectés aussi bien par la soumise que par le Dominant !
Si la soumise doit le respect, elle se doit d'être respecté en retour, cela implique justement une confiance commune, qui ne doit jamais être ébranlée ! Cette confiance, doit donc être mérité, et ce, une fois encore, fonctionne dans les deux sens.

* "La soumise est le reflet de son Dominant dans le miroir" Oui, absoluement. Pour qu'une alchimie fonctionne, il faut déjà qu'à la base les deux individus aient une phylosophie presque identique, ou au moins se rapprochant, du BDSM. Mais le Dominant, se doit d'offrir à sa soumise ce qu'elle recherche, tout en la modelant petit à petit à ce qu'il attend d'elle. C'est ainsi, en effet, qu'il finit par la modeler à son image en quelque sorte.

En ce qui concerne les majuscules, en effet, Peheff, tu fais bien de le préciser, elles ont une importance par écrit. Cela reprend l'image de ce qui ce fait en réèl, cela fait partit des règles fondamentales de ce que tu regrettes au début de ton post, à savoir ces années 90 ou les salles de chat MSN existaient encore, et ou l'on pouvait retrouver et rencontrer des personnes du milieu, qui respectaient quelques règles simple... Règles fondamentales du BDSM, règles des rangs BDSM, etc...

Voilà, en deux mots ce que je pouvais dire sur le sujet, et apporter comme précision, voir correction, à ce qui se disait ici... Mais comme le disait si bien Peheff :

Peheff a écrit :
Merci en tous cas à toi pour ta tentative d'ouvrir un intéressant débat qui demande sans doute un peu d'expérience et de maturité dans le jeu, ceci dit sans aucune prétention.
Grand Méchant Loup a écrit :
Je suis conscient que cette remarque ne s'adresse pas à moi mais elle m'interpelle. N'est-ce pourtant pas ce que tu as fait avec le post du Vicomte?

Non, ce n'est pas exactement ce que j'ai fait. D'une part parce qu'il s'agit d'une seule phrase (citation) et non d'un couper-coller de l'ensemble d'un message ou billet. Et d'autre part parce que si tu avais lu avec attention mon billet sur mon blog, tu y aurais vu le lien URL vers le message original du Vicomte, lien qui a disparu dans le couper-coller de Tonka. CQFD.

Maintenant, tout ceci me paraît dérisoire au regard de la démarche 100% constructive de Tonka dont je ne voudrais surtout pas laisser à penser qu'il y a la moindre remise en cause de ma part. Malgré la digression, je tenais toutefois non pas à me justifier car "nos justifications marquent nos limites" mais à rectifier les propos inexacts et jetant un discrédit sur les règles que je respecte depuis toujours. Je peux naturellement, comme tout le monde, commettre des erreurs et dans ce cas, suis prêt à les reconnaître et à m'en excuser. Mais ce n'est pas le cas ici.

En revanche, si cela semble être de notoriété publique ici ou ailleurs, je découvre pour ma part avec étonnement l'existence d'une communauté d'intérêt entre les deux forums, celui-ci et celui du Vicomte. Je m'en vais donc modifier mon blog afin de tenir compte de vos intéressantes remarques.
En fait, et comme je te le disais sur mon forum, ce domaine qu'est le tikkling, m'interpelle, ne sachant pas ou le situer exactement...

Et grâce aux réponses que tu m'a déjà apporté, celles que tu m'apporteras et celles que je trouverais ici, je pense que ce sera plus clair pour moi.

Maintenant, communauté d'intérêt entre les deux forums, je ne pense pas aller aussi loin, car à mon avis, si le tikkling pourrait avoir une rubrique interressante chez moi, je ne suis pas certains qu'une rubrique sur le BDSM interresserait beaucoup de monde ici. (Surtout que j'ai vu des mineurs sur ce forum) :comprendrien:
Non, ce n'est pas exactement ce que j'ai fait. D'une part parce qu'il s'agit d'une seule phrase (citation) et non d'un couper-coller de l'ensemble d'un message ou billet. Et d'autre part parce que si tu avais lu avec attention mon billet sur mon blog, tu y aurais vu le lien URL vers le message original du Vicomte, lien qui a disparu dans le couper-coller de Tonka. CQFD.


C'était juste une question...
Peace, mon ami, pourquoi ai-je l'impression que tu es sur la défensive?

je découvre pour ma part avec étonnement l'existence d'une communauté d'intérêt entre les deux forums

Ne tirons pas de conclusions hâtives... ;)
Eh bien, ça bouge par ici.
D'abord, toutes mes excuses à Peheff si j'ai pu dénaturer ton billet. Mon but était de lancer un topic pour discuter de la relation entre deux partenaires, que ce soit simplement une rencontre entre deux inconnus en manques de sensations fortes ou quelque chose qui vas plus loin. Comme tu t'en doutes surement, j'ai lancé ce sujet alors que je venais de lire ton billet, car il m'avait fortement interpellé, et je voulais en faire bénéficier un max de personnes.

Peheff a écrit :
Tonka, je ne suis pas sûr que tu ais posté ton message au bon endroit. Tu écris de plus "dans un monde idéal", mais ce monde existe et n'est pas aussi inaccessible que tu le crois. Puis-je également te suggérer de privilégier les liens URL vers mon blog plutôt que les couper-coller qui les sortent de leur contexte. Merci en tous cas à toi pour ta tentative d'ouvrir un intéressant débat qui demande sans doute un peu d'expérience et de maturité dans le jeu, ceci dit sans aucune prétention.


Pour l'instant, c'est dans un monde idéal. Je ne suis pas près de vivre un relation du type décrit dans ton billet, aussi soft cela puisse-il être; du moins en tickling ou dans des jeux moins vanille. Nous en avions discuter il y a un moment, je t'avais demander ton avis sur cela. Les choses se sont clarifiées depuis, si tu voix se que je veux dire. Et pour l'instant, par choix et par respect, ça restera dans un monde idéal.

Pour le lien URL, je crois l'avoir mis au bat du message non ?

Et merci à Vicompte pour tes explications sur les relations du monde BDSM. C'est un milieu qui m'interpelle et que je trouve fascinant, mais en temps qu'observateur uniquement. Je respect complètement votre démarche et espère en comprendre le sens, bien que j'imagine qu'on n'a pas comprit temps qu'on ne le vit pas...

Bonne journée.
Cher Tonka,

Tonka a écrit :
...j'imagine qu'on n'a pas comprit temps qu'on ne le vit pas...


Tu es dans le vrai, du moins sur ce que pense la majorité des personnes.
Et justement, c'est bien parce que, comme toi, ce milieu qu'est le BDSM me fascine, et parce que j'évolue au sein de ce milieu depuis de nombreuses années, que j'ai voulu à nouveau ouvrir un forum sur ce sujet.

Et justement, j'essais, tant bien que mal, d'offrir à ceux qui veulent en savoir plus, une multitude d'informations divers. J'espère ainsi, justement, pouvoir faire en sorte que les "Vanilles" puissent enfin comprendre, sans obligatoirement le vivre...

Car il faut reconnaître une chose, si ce milieu interpelle, attire, fascine ou même choque, c'est entre autre parce qu'il fait peur !
Le monde du BDSM fait peur, car un cliché existe, (fait de cuir cloutés, de violences gratuites, et de "bourrins" partousants à tout vas). Or il n'en est rien, en tout cas aujourd'hui, et ce cliché, est comme une rumeur, il est difficile à faire disparaître.
Mais c'est bien parce que le BDSM fait peur justement, qu'il interpelle. A nous, Personnes évoluant dans ce milieu, de démontrer le contraire.

Pour donner un exemple simple, prenons mon cas :

Je suis un Dominant, aujourd'hui sans soumise, je n'en recherche qu'une seule, et ne vit mon BDSM qu'avec une seule et unique soumise... Je suis fétichiste, mais pas du cuir ou du vinyl, non, fétichiste du satin, j'aime que ma soumise en soit vêtue...
Je manie bien plus facilement l'esprit que le fouet que je n'aime pas, la badine que la cravache, histoire de préférences.
La simple idée de faire couler une goutte de sang me répugne, non pas que je ne le supporte pas, mais j'ai bien trop de respect pour ma soumise pour lui infliger de tels sévices !
Bref, je vais à l'encontre de ce que les gens pensent du BDSM, je suis loin d'être le seul, et loin d'être un nouveau venu dans le milieu.
Super intéressant tout ce que tu nous dis là cher Vicompte, enfin un sujet digne de ce nom.
Merci pour les renseignements vis-à-vis des Dominants/soumises.

Je ne parlerais que de la fin de ton post, par rapport aux clichés faits sur le BDSM.

C'est vrai que quand on en parle à une personne lambda, elle s'imagine tout de suite les situations les plus connues et pas forcément les plus agréables aux yeux de tout le monde, d'où la peur. Mais comme je dis toujours, une vie sans peurs perdrait un peu de son intérêt. Au contraire, il est plus intéressant d'affronter sa peur en face, les émotions éprouvées sont uniques (bien que pas toujours agréables, d'où l'intérêt de bien choisir quelle peur affronter n'est-ce pas :lol: )

Je voulais juste dire que je me retrouvais un peu dans ton exemple personnel. Moi aussi je suis horrifié par l'idée de faire couler une seule goutte de sang de ma soumise.

Mais que ferais-tu si elle te le demandais ? Si elle te disais que son plus grand plaisir viendrait du fait qu'elle souffre physiquement d'une sorte qui t'effraies ? Tu ne tenterais pas l'expérience ? Tu ne souhaiterais pas essayer, en espérant que cela te plaise par la suite ?
"Une soumise choisit son Dominant, le Dominant l'accepte ou pas..."

C'est à partir de là que tout se joue. Et pour savoir si j'accepte telle ou telle soumise, je l'aurais rencontré un certain nombre de fois avant, nous aurions longuement discuté, et j'aurais sa "check list" entre les mains.
Cela, afin de mettre toutes ses chances de son côté, et de pouvoir Dominer une soumise, qui à la même ou quasiement la même phylosophie que moi.

Maintenant, il est toujours possible de se tromper, que la soumise évolue differement...
Dans un cas comme celui-ci, je refuserais catégoriquement de lui apporter ce qu'elle me réclame. Ma première idée serait qu'elle me fait un "subspace" (Etat ou la soumise ou le soumis, sont dépassés par leurs sentiments, ce qu'ils éprouvent et ce, de façon totalement inconsciente). Cet état est alors très dangereux pour eux, et c'est au Dominant de savoir mettre fin immediatement à la séance.

Après quoi, j'en discuterais avec ma soumise, une fois qu'elle se sera reposée.

Ma dernière soummise, était une "vraie" masochiste, mais ne voulait pas aller jusqu'à faire couler le sang. Quoi qu'il en soit, elle m'en demandait toujours plus, en dépassant régulièrement ses limites. Je me devais en permanence la contrôler, elle aurait très bien pû me faire un subspace, ou en arriver à me demander de faire couler le sang.
Juste comme ça, pour exemple, il était normale pour elle, et ce n'était pas difficile pour elle, de se promener plusieurs heures avec des pinces crocos sur les lèvres de son sexe" Pas de sang, mais une douleur intense et des marques qui restent assez longtemps...
Ceci était pour moi la limite de ce que j'aurais voulu lui faire subir, comme je le disais, je préfère le cérébral à la souffrance physique. Mais je me devais tout de même savoir la contenter, et ce par respect pour elle. En l'acceptant, je savais ou je m'engageais.
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?