Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



[Jeu] Petites indiscrétions entre ami(e)s

Tout est dans le titre, c'est ici que vous parlez des chatouilles en général, toutes parties confondu, de la tête aux pieds.
Je relance!
Donc, afroman2306, dans quelles conditions envisages-tu ta première séance? Et avec qui?
Mmmh je ne sais pas trop, avec qqun que je connais (fille) sur un lit de type qualité x) aha je ne sais pas trop si je répond correctement à ta question mais je pense que comme première séance: attaché en X sur un lit, c'est cool :) voilà, et je n'ai jamais eu les pieds chatouillés par une brosse à cheveux donc j'ai hâte de sentir l'effet produit :)
À nous deux GML ! :rouleyeux:
Quelle la technique ou l'instrument que tu crains le plus ?
Mouhahahahaha LA question qui tue trans !
Ouais j'avais pas trop l'inspiration... mais en même temps je me disais qu'il fallait continuer à relancer le jeu. :xp:
Tu as bien raison mais v'là la question piège!
:xp:

Bon alors après de nombreuses hésitations, je dirais que ce que je crains le plus ceux sont les effleurements avec les ongles longs au niveau du torse. Ou pire, de l'aine..
Voilà, t'es contente?? (Pffff)
Grand Méchant Loup a écrit :
Voilà, t'es contente?? (Pffff)

Oui :D Bon mais peut-être que quelqu'un te vengera :hum:
J'espère! :rouleyeux:
Ou pas. ;)
Trans, qu'est-ce que chatouiller quelqu'un t'apporte, qu'est-ce que tu aimes dedans ? Et de même, qu'est-ce qu'être chatouillée t'apporte, qu'est-ce que tu aimes dedans ?
Et est-ce que, au final, pour toi, il y a une réelle différence entre les deux ?

(Bon, d'accord, ça fait trois questions, mais je me suis creusée la tête pour réussir à poser ça de façon claire en une seule, et je n'ai pas réussi :p )
On demande une question Mlle Chat ! Du coup je choisis laquelle ? Bah je sais pas ! Donc je ne réponds pas :xp:

*Se fait attraper par l'épaule et ramener manu militari devant son clavier* Ah bon ?! bon, ben si c'est comme ça, j'obtempère alors. :perplexe2:

1. Pour l'instant, pas grand chose, je le crains. J'arrive à en sourire, mais ça m'ennuie plus qu'autre chose, en fait... :baille: Toutefois, je n'ai pas encore eu l'occasion de pratiquer avec quelqu'un que j'avais réellement envie de chatouiller, ça fausse donc la donne. :moue:

2. Disons que ça m'amuse. Ça me repose l'esprit comme un bon massage et ça a quelque chose de grisant en plus. Il y a aussi le partage d'un moment de joie avec l'autre, comme avec une bonne blague mais en plus long. Et pour l'instant, c'est tout. :rougis:

3. Je pense que les deux premières réponses sont assez explicites : il y a, pour l'instant, une réelle différence. Mais peut-être que ça changera avec la pratique. :p
Merci pour ta réponse !

C'était très complet, merci d'avoir (obtempéré) joué le jeu :D
Chinow, la question va être similaire mais ça évite de dériver sur d'autres questions (:-P) et c'est une question que je me pose réellement et qui a pu (peut) te correspondre...

Qu'aimes-tu spécifiquement dans le fait de chatouiller quelqu'un sadiquement ? Pourquoi ça ? Qu'est ce que ça t'apporte/procures ? :-)
Bon, j'ai pris le temps d'y réfléchir sérieusement, maintenant, je vais répondre.

Déjà, je sépare hermétiquement dans ma tête deux types de séances, et ma réponse varie en fonction de quel type de séance il s'agit.

Tout d'abord, il y a celles que j'ai pu pratiquer avec certaines personnes du forum, par exemple : les séances "sportives", dans le sens où il n'y a pour moi rien de sexuel là-dedans.
Pour moi, ce sont des défouloirs, toujours en accord avec mon partenaire, bien sûr. En fait, le but de ces séances, c'est justement d'être "méchante", et de pousser l'autre le plus loin possible dans ses retranchements, voir au-delà.
Mais ça peut aussi, selon ce que le ou la partenaire recherche, être un simple moment d'amusement, et non quelque chose de sadique, hein. Il y a quelque chose d'enfantin, dans ces cas-là, le fait de retourner en enfance pour le côté amusement très simple, joie de faire rire l'autre.

Je dois reconnaître que je préfère malgré tout les séances sadiques, même si dans tous les cas, je trouve que chatouiller quelqu'un, c'est très fun :D . Notamment pour ce côté "défouloir". Il se trouve que dans la vraie-vie-véritable, je suis une fille plutôt douce et calme, et j'apprécie énormément d'avoir un espace dans lequel je peux laisser exploser mon côté cruel, ainsi que l'amusement énorme que je prends lorsque je domine la situation.
Après, dans une séance avec un ou une amie, ça ne me procure pas, mais même pas un peu, d'excitation sexuelle. C'est plus une forme de plaisir de gagner, et de me laisser aller à être sadique, justement.
Après, en plus du fait d'apprécier d'avoir le contrôle, je suis toujours fascinée par les réactions des corps des autres : frissons, secousses, et même réussir à déclencher un rire, ça a quelque chose de presque magique. J'adore ça, il y a presque un côté hypnotique.

Puis, il y a les séances avec un amoureux. Et là, par contre, ça me procure clairement une excitation d'ordre sexuel, en plus du côté amusement. L'autre m'appartient totalement dans ces moments-là, et j'aime ça.
Et là, j'adore vraiment faire perdre complètement le contrôle à l'autre, pousser l'expérience toujours plus loin dans l'extrême, quand c'est possible. :)
oh mais que voilà un jeux marrant !

Bion pas fort inspiré mais tout de même envie de participer ^^ alors Jipem, quelle serais les éléments de la séance la plus horrible pour toi ? ( Une ola pour l'originalité ! )
:multisaut:

(C'était la ola.)
Les éléments de la séance la plus horrible, c'est en fait ce qui est décrit dans le sujet "ma séance idéale" (cf lien dans ma signature). Parceque oui je suis complètement maso. Et l'horrible, c'est ce que je cherche à atteindre à chaque séance. Et comme j'ai eu le plaisir de subir de multiples séances, ces éléments sont vraiment les éléments permettant de faire (pour moi) une séance "horrible" (en tant que victime). Mot assez paradoxal d'ailleurs puisque dans ce cas "horrible" devient un plaisir...

Le contexte : Je suis sous la volonté complète du bourreau. La séance sera crescendo (afin d'éviter que le corps ne se fatigue et ne s'habitue trop vite), commençant doucement, pour finir dans le sadique.

La position : attaché, dans un premier temps de manière assez souple (ce qui me permettra de croire que je peux m'échapper mais que en fait non, ce qui est en fait assez maso à vivre), puis solidement attaché sans pouvoir bouger (ce qui est tout autant maso à subir dans un autre genre). Le pire est également de varier les positions, commencer par un "apéro" style hogtie pour commencer à mettre en conditions, puis finir en X (ce qui pour moi est le pire de tout car offre un maximum de zones disponibles) un coup sur le dos puis un coup sur le ventre. Ce qui est assez angoissant aussi, c'est quand c'est le bourreau qui m'enlève les chaussettes tout délicatement en me montrant à quel point je suis sensible (ça met bien en conditions pour la suite)...

Les zones : Étant (hyper) sensible d'à peu près partout, le pire est quand l'intégralité du corps est chatouillé. Certaines zones sont plus sensibles que d'autres. Mais varier les zones, attaquer à des endroits différents, me faire perdre mes "prévisions" et le contrôle, c'est juste terrible. Et parmi toutes ces zones, certaines (3 ?) sont les points clés pour me faire péter un câble.

L'intensité : Comme déjà dit, il est important de faire durer la séance dans la durée pour que ça devienne horrible (pas forcément des heures, mais pas non plus 30 secondes). Pendant un moment j'arrive à contrôler (enfin c'est vite dit). Mais à un moment mon corps est fatigué et je ne réagi plus. Faut donc le juste milieu. Et pour ça le plus terrible c'est d'y aller crescendo tout en alternant douceur et force. Brrr. C'est le pire pour me faire perdre mes repères.

La tenue : entièrement nu, car ça permet d'augmenter sensiblement l'angoisse, et l'angoisse permet d'augmenter la sensibilité de manière assez importante.

Les outils : Comme déjà dit c'est justement le fait de ne pas pouvoir prévoir et ne pas avoir le temps de s'habituer à une sensation qui provoque l'horrible. Varier les outils est donc aussi important que varier l'intensité ou les zones. Il y a des outils qui permettent la douceur. D'autres la force. Un subtil mélange de tout ça et ça en devient horrible. Surtout les doigts sur certaines zones. Et surtout la brosse à cheveux dans une certaine autre zone.

L'accentuation : Ça ne fait que confirmer tout ce qui est déjà dit. Je suis de base très sensible. Mais j'en garde tout de même un certain contrôle (je n'ai du craquer que 2 fois). Accentuer l'ensemble est donc important pour me faire péter un câble et atteindre le terme d'horrible. Pour ça il faut utiliser tout ce qui est accentuation de la sensibilité et tout ce qui peut y venir. Comme la situation (la nudité qui accentue l'angoisse), les attaches (la perte de contrôle physique), m'angoisser (par différents actes et paroles, qui est un bon moyen d'accentuer la sensibilité), le bandeau (la perte d'un sens, la vision, qui se répercute sur la sensibilité), les bouchons d'oreilles (même principe que le bandeau, ça supprime l'ouïe et en complément de lui ça me fait deux sens, la vision et l'ouïe, en moins ce qui ne me permet absolument pas de situer le bourreau et là où il va attaquer et donc la perte totale de contrôle), le baillon (ça renforce l'idée d'être victime et donc l'angoisse), l'huile (c'est terrible comment ça rend encore plus sensible, etc, etc.

C'est donc vraiment un ensemble de multiples points, et donc le déroulement d'une séance en général, qui fait les éléments horribles. Ces éléments isolés, ça ne rend pas grand chose. Mais additionnés les uns aux autres c'est juste terrible...
Woooooh, notre grand Jipem qui nous fait un pavé dans discussions sur les chatouilles, ça faisait longtemps et ça fait plaisir!
:yo:

Et quel maso... Grand fou, va! :rouleyeux:

Bon, une fille a envie de poser une question à The_Artist?
Sinon je m'y colle.
Et bien merci pour cette réponse très complète. Il y en à qui aime l'intensité :p

et Gml si tu veux qu'une fille me pose la question tu peux y aller directement va :p
Bon je me lance, même si je ne sais pas comment je dois prendre cette dernière remarque... :rouleyeux:

The_Artist, avec qui et dans quelles conditions s'est déroulée ta meilleure séance?
Celle qui t'as le plus marqué, que tu n'oublieras jamais?
Prends là comme tu veux mon cher Gml ;)

Alors alors ma réponse vas se vouloir fort décevante mais elle est résumé dans la section histoire ahahah. Et encore, pour moi il ne s'agissais pas d'une vraie séance dans le sens où comme la mademoiselle n'était pas là pour ça à la base je n'ai pas pu me donner vraiment à fond comme j'y aurais été avec une passionnée. Donc si j'en suis mon raisonnement je dirais qu'en fait cette "meilleure séance" n'existe pas encore.

Maintenant si je t'accorde le bénéfice de ne pas jouer avec les mots, je dirais que ma meilleure expérience c'est bel et bien celle cité plus haut. Avec Astrid ma meilleure amie, et dans les conditions d'un gage pour répondre à la question. J'ai vraiment adoré cette après midi et pour l'instant tant que je ne serais pas passer sous les doigts d'une experte :roll: ou que je n'aurais pas fait hurler une adepte :rouleyeux: ça sera celle-çi que je n'oublierais jamais.
the_artist a écrit :
tant que je ne serais pas passer sous les doigts d'une experte :roll: ou que je n'aurais pas fait hurler une adepte :rouleyeux:

Ho oui, le saint Graal, mon préciiiieux... :rouleyeux:
Salut, je relance ce topic que j'trouve vachement intéressant :)

Donc, GML : La première fois que tu as fait supplier ta victime, c'était avec qui ? Avec quels instruments ? :3

Vala ;)
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?