Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



On va jouer à un jeu !

Dans la petite ville de Lancres, chaque année à cette époque, il y a une grande foire pour fêter la mort de la Sorcière. Cette Sorcière aurait été responsable de nombreux crimes dans la région, et elle aurait été jugée et brûlée dans ce village il y a un siècle déjà. Cette année, la fête est encore plus grandiose, car ça fera 100 ans que la sorcière aura été tuée, jour pour jour.
Un grand nombre de personnes est donc venu, parfois de loin. Il faut dire que la ville en a fait une attraction assez lucrative. On y vend de la nourriture, des jeux sont disponibles pour petits et grands, des déguisements de sorcière sont vendus, et la fête bat son plein. Le clou des festivités arrive pile au moment, où, selon la légende, le bûcher aurait été allumé : on brûle une fausse effigie de la sorcière.
Votre personnage s'est rendu à cette fête lui aussi, attiré par sa renommée.
Seulement, les choses ne se passent pas exactement comme prévues...

Lorsque la fausse sorcière danse sous les flammes, soudainement, une sorte de brouillard envahi toute la place, et chaque personne présente s'évanouit. Durant ce sommeil forcé, les joueurs et d'autres personnages clefs rêvent les événements d'il y a cent ans, et se rendent compte qu'au moment de mourir, la sorcière a lancé une malédiction et prédit son retour dans un siècle pour se venger. Lorsque les gens commencent à se réveiller, il s'est écoulé au moins une heure, et... il manque deux personnes, le maire et le médecin du village.
L'histoire commence alors.



Bienvenue à toi, jeune aventurier ou aventurière !

Je suis Chinow, et je te propose de jouer à un jeu. Plus exactement, à un jeu de rôle, ici, sur ce forum. Tu incarneras le personnage que tu auras toi-même créé. Tu es totalement libre pour la création de ton personnage, mais ce dernier doit malgré tout s'inclure dans le monde de Lancres. Il ne peut donc pas être un cyborg, par exemple. Tous les personnages devront être humains, même s'il existerait, selon les légendes, d'autres formes de vies...
Dans ce monde, la magie existe depuis longtemps, mais elle a tellement été réprouvée par l’Église qu'elle ne se pratique qu'en secret. Mais il est rare que des personnes sachent utiliser cette magie. Le monde lui-même est un monde assez rural, qui ne connait pas encore l'industrialisation, très semblable à nos campagnes du siècle dernier. L'électricité vient d'être découverte, mais elle n'est pas encore sortie de la capitale, et on n'a pas encore trouvé les applications concrètes que cette dernière pouvait avoir. Du coup, l'artisanat est extrêmement présent. Les gens sont assez ouverts aux étrangers à Lancres, mais quoiqu'il en soit, la magie elle-même est interdite partout, et fortement réprouvée. Sauf si elle est pratiquée par un Prêtre, car il s'agit alors de magie divine.

De plus, comme c'est un jeu très amusant, il y a quelques règles simples à respecter (hu hu hu hu).


La fiche de personnage

Vous devez donc créer sur ce topic votre fiche de personnage. Sur cette dernière, vous répondrez à plusieurs questions. Déjà, d'où vient votre personnage, quelle est son histoire ? Ensuite, vous devez lui choisir deux points faibles, deux parties du corps où il sera obligatoirement chatouilleux. Enfin, vous devez choisir dans la liste si dessous deux compétences particulières qu'aura votre personnage, et seulement deux. Puis ensuite, je vous apprendrai à vous battre.

Liste de compétences :

Beau parleur : les PNJ vous feront d'avantage confiance, et vous donneront plus facilement les informations. Attention, certains sont de fortes têtes, et ne vous diront pas tout pour autant. Incompatible avec sombre héros. Compétence active.

Sombre héros : votre aura intimidante pourrait convaincre les PNJ de filer doux avec vous et de vous parler plus facilement. Attention, certains sont timides, ou craintifs, et pourraient ne pas oser venir vous parler alors qu'ils détiennent des informations. Compétence active.

Maître des arcanes : vous pouvez attaquer à distance, mais si vous ratez votre sort avec un 5 ou un 6, il se retourne contre vous, et cela peut vous mettre à terre s'il s'agit d'un 6. Vous disposez de 15 points de magie, et chaque sort vous coûte 1 point. Ces derniers se régénèrent comme des points de vie, en dormant. Seulement, vous ne possédez plus que 15 points de vie au lieu de 30. Compétence active.

Bourreau de cœur : vous êtes naturellement doué pour les chatouilles, car ces dernières vous procurent une satisfaction personnelle depuis quelques années, et vous avez eu le temps de vous exercer. Un 4 ne fait pas rien, vous chatouillez quand même. Par contre, cela vous rend plus sensible à la riposte, et un 5 et un 6 vous mettent KO. Compétence passive.

Victime naturelle : vous aimez être chatouillé. Depuis toujours. Vous pouvez donc lancer un premier 6 sans être KO, mais si vous refaites ensuite un 6 dans le même combat, vous craquez (vous avez beau être une victime, votre résistance n'est pas éternelle). Par contre, le 1 n'est pas une réussite critique pour vous, vous chatouillez juste normalement. Compétence passive.

Œil de lynx : vous êtes plus observateur que la moyenne, et il vous suffit de dire à la fin de votre tour que vous examinez la pièce pour que vous soyez sûr de découvrir les objets intéressants qu'elle contient. Les autres peuvent parfois passer à côté de quelques petits détails, mais pas vous. Compétence active.

Cassandre : vous êtes capable de distinguer quand quelqu'un vous ment, à condition que vous y fassiez attention. Il faudra donc indiquer avant votre question au joueur ou au PNJ indiquer que vous vous servez de cette capacité. Par contre, ce n'est pas parce que vous vous savez que c'est la vérité que les autres vous croiront forcément. Compétence active.

Do you want to see my monckey : vous êtes très agile, et vous êtes capable d'atteindre des endroits en hauteurs, ou qui sembleraient hors d'accès à première vue. Compétence active.


Voilà ! Comme vous l'avez remarqué, il y a certaines capacités utiles pour le combat, et d'autres pour la résolution d'enquête. Vous rencontrerez les deux dans votre aventure, alors choisissez bien ! Rappelez vous que vous ne pouvez en prendre que deux. Et rappelez-vous aussi que vous travaillez en équipe : vous pouvez prendre des compétences complémentaires. Ou pas, c'est vous qui décidez, après tout :)

Système de combat

Mais nous allons maintenant aborder la partie la plus dure de votre entraînement : le combat. Vous devrez, durant cette aventure, défendre chèrement votre peau.
Très vite, vous vous rendez compte que le sort qui affecte le village empêche quiconque de ressentir la moindre douleur. Par contre... vous êtes tous devenus extrêmement sensibles aux chatouilles, à tel point que cela peut devenir une arme.

Pour cela, vous allez utiliser ce site :
http://www.ventsombre.net/dice.php

Le principe est très simple, disais-je. Il suffit de noter le nom de votre personnage dans la partie "nom du joueur", de choisir le type de dé "6",
et le nombre de dé "1".
Puis vous cochez l'historisation (très important).

Et surtout, SURTOUT, vous n'oubliez pas de noter le numéro d'enregistrement, que vous reportez à la fin de votre post (entre parenthèses et en italique), suivit du numéro de votre dé.

Par exemple :

Sandra repris rapidement ses esprits. Malgré le fait qu'elle ne s'était pas attendu à une telle décharge, elle avait très rapidement compris l'essentiel : elle était en danger.
Rapide, elle tenta de contre-attaquer immédiatement, visant l'homme aux hanches.

(N°41505 - 6)

Mais dans son élan, elle trébucha et tomba, se retrouvant ainsi à la merci de l'homme.
"Merde" gémit-elle intérieurement.


J'ai ensuite accès à l'historique des lancers, je pourrais donc tout vérifier :rouleyeux:

Et comme les numéros se suivent une fois le premier jet lancé, ça permet d'éviter les tricheries (même si je sais que vous êtes tous géniaux, et que vous ne tricheriez jamais de toute manière).

Concernant le système de combat lui-même, tout se base sur ces fameux lancés de dés.
Si le résultat est égal à 1, c'est une réussite critique, et vous chatouillez l'adversaire sur un point extrêmement sensible, ce qui le fait perdre le round (un KO, quoi).
Si le résultat est égal à 2 ou 3, vous chatouillez suffisamment l'adversaire pour l'affaiblir un peu, mais pas assez pour le vaincre.
Si le résultat est égal à 4 ou 5, vous manquez la personne, et il ne se passe rien.
Si le résultat est égal à 6, c'est un échec critique, et vous laissez une grosse ouverture à la personne qui peut en profiter pour vous chatouiller.

A noter que vous n'avez pas un nombre infini de point de vie : vous en avez 30. Chaque KO (lorsque votre adversaire fait 1) vous enlève 5 points de vie, et chaque coup normal (l'adversaire fait 2 ou 3, ou bien vous-même faites un lamentable 6) vous enlève 1 point de vie. A noter que même s'il nous reste des points de vie, un KO, ou coup critique, vous met hors de combat pour deux tours. Si personne ne vient vous sauver d'ici ces deux tours et que vous êtes toujours chatouillé, quelques soient vos points de vie encore restants, vous sombrez dans l'inconscience.

Voilà, vous êtes dorénavant armés pour pouvoir entrez dans l'aventure. Venez vivre avec moi un jeu fabuleux, j'ai nommé :


La plume et Lancres


Pour cela, la partie est organisée en tours. Chacun jour à tour de rôle. On peut écrire autant qu'on veut sur les réactions de son personnage et sur les actions que celui-ci veut effectuer, mais aussi sur son raisonnement, ses pensées, etc... Mais on ne peut pas choisir les actions des PNJ, ni celles des autres joueurs.

Par exemple.

Sandra se demandait quel était encore ce putain de boxon. Elle venait à peine de rentrer dans sa petite auberge, après avoir passé la journée à aider aux préparatifs de la foire de la Sorcière. Et voilà que tout juste passé la porte de son auberge, ses deux jeunes employés s'étaient arrêtés net, de la farine sur les vêtements, le visage, les mains, farine qui volait partout dans la pièce... Il y en avait même sur le lustre de la salle.
La jeune femme secoua en soupirant ses courts cheveux noirs, prit une grande inspiration, et... ne pu se retenir de rire en voyant l'air penaud de ses deux apprentis toujours figés.
Après s'être accoudée sur le linteau la plus proche de la porte, elle reprit son sérieux et demanda à ses deux zouaves :
"Alors, vous m'expliquez, ou vous comptez rester deux statues pleines de farine encore longtemps ?


Et là, comme c'est au tour des deux de parler, on s'arrête. Moi, Chinow, votre maîtresse du jeu préférée, je jouerai tous les PNJ (oui, rien que ça). Pour le reste, ce sera à vous, en tant que joueur, de vous débrouiller.

Mettez-vous à la place de votre personnage au maximum ! Finalement, c'est comme une improvisation théâtrale, sauf que c'est l'écrit. Si vous avez des questions, posez-les en dessous, j'y répondrai. Lorsque que vous voudrez faire votre fiche de personnage, ce sera aussi sur ce topic. Dans une semaine ou un poil plus, j'ouvre le début des hostilités avec l'ouverture du jeu de rôle proprement dite ;)

Oh, une dernière chose ! Si jamais vous êtes absent pendant 4 jours, vous disparaîtrez mystérieusement vous aussi, pour ne pas gêner la progression des autres joueurs. Mais si jamais vous revenez, envoyez-moi un mp ou écrivez ici que vous revenez, et je vous réintroduirai dans l'histoire, en un seul morceau, mais complètement amnésique. Mais peut être aurez-vous un indice sur vous à votre retour, qui sait ? ;)
Allez les petits amis!

Tout cela va être fort passionnant! En tout cas, comptez sur moi pour créer un joyeux personnage!:)

Bref, pour la créa' de personnage (humain), n'hésitez pas à procéder ainsi:

1. Son background. Son physique.

2. Ses points chatouilleux.

3. Deux compétences dans la liste: Beau parleur, Sombre héros, Maître des arcanes, Bourreau de cœur, Victime naturelle, Œil de lynx, Cassandre, Do you want to see my monckey.
J'ai déjà la tête en vrac :lol:

Ça a pas l'air simple mais bon je vais peux être le faire :hap:
Personnage de Condor (qui pour des raisons de simplicité s'apellera Condor)

Condor à vécu seul avec sa mère, Sarah (Sarah Condor, m'voyez), qui l'a élevée dans une maison en ruines. Il n'a jamais connu son père, assassiné alors qu'il détenait encore un ancien secret Arcanique. Ce secrait permis à Sarah de nourir son enfant dans la misère la plus totale.

A 12 ans, Condor quitta sa maison, laissant derrière lui le corps de sa mère, morte d'épuisement après avoir puisé dans la magie de quoi garder au chaud son enfant. Seul, il appris la métallurgie, et devint rapidement expert en travail de l'acier, ce qui lui permit de se nourir et de racheter dès vêtements lorsque ses guenilles laissaient passer trop de froid. Les nuits sous la pluie qu'il à enduré pendant les 8 ans qui s'ensuivirent le rendirent fort, mais ses machoires restaient constement serrée lorsqu'il se trouvait face à un bourgeois.

Ses cheveux brins n'avaient jamais été coupée et s'arrêtaient juste au dessus de ses épaules. Ses combats contre les chiens affamés lui avaient occasionés quelques cicatrices sur les bras et sur le visage. Ses yeux, qui avaient pleurer pendant des années, étaient maitenant impassibles, et leurs noir profond faisait fuir même les loups.

Le froid des nuit campagnardes avaient cependant raffermit sa peau et l'avait rendu sensible aux attouchements : le moindre frottement sur ses côtes rompaient instantanément son air déterminé et le transformait en pile électrique. Les longues nuits à marcher pour lutter contre l'air glacial avait également rendu ses plantes d'une grande vulnérabilité.

La détermination et la souffrance endurée durant ces longues années d'errance on fait de Condor un personnage laconique en toutes circonstances (ou presque) -SOMBRE HERO- Et chaques fois qu'il fut pris à voler dans un marché, il devait prendre ses jambes à son cou : il aquit alors au fil des ans une agilité hors du commun -DYWTSMM-

Et voila !
J'adore ! Bienvenu dans l'aventure, fier Condor !

Les jeunes, voilà un exemple de présentation, si vous ne saviez pas comment faire, et un bon :)
Ha oui ! c’était ça ta surprise ^^

Faut que j'y réfléchisse, j'ai jamais fait ^^ mais ça peut être sympa :)
Bon, alors c'est parti pour mon perso, ça va envoyer du steak !

Personnage de Stingray:

De son vrai nom Maître-Intendant Sting de Ray quatrième du nom, Gardien des Arcanes et Trésorier des Brasseries Monastiques de la Raie Noire, mais tout le monde l'appelle Stingray, c'est plus court.

L'Ordre de la Raie Noire est un ancien ordre monastique reclus sur une île venteuse au large du pays de Lancres, dont les membres sont les gardiens des arcanes magiques et du savoir ancestral, ainsi que des brasseurs exceptionnels, la Raie Noire étant une bière réputée dans le monde entier, parce que bon, à vivre entre hommes dans un monastère toute leur vie, faut bien qu'ils se trouvent une distraction.

Tout comme son père et le père de son père, et le père du père de son père avant lui (on suppose que la lignée est encore plus ancienne mais aucun moyen d'en être sûrs, une partie des archives de l'Ordre ayant brûlé il y a fort longtemps dans un terrible accident provoqué, selon toutes vraisemblances, par une consommation excessive de Raie Noire), Stingray a été élevé dans le monastère et est devenu un membre respecté de l'Ordre. Il n'a jamais connu sa mère, comme tous ses confrères d'ailleurs, les femmes n'étant pas autorisées dans l'enceinte de l'établissement. Lorsque son père mourut en tombant du haut de la tour de garde après un repas beaucoup trop arrosé pour finir sa course, ironiquement, dans un tonneau de Raie Noire, Stingray prit sa place de Maître-Intendant Trésorier des Brasseries.

Parti à la foire de Lancres pour y livrer des tonneaux de la précieuse boisson monastique, et aussi pour fricoter avec quelques paysannes peu farouches, Stingray tomba comme tout le monde sous le sort, et à son réveil, il se retrouva plongé dans les intrigues du village...

Comme le veut la tradition de l'Ordre, Stingray se reconnaît immédiatement à sa longue crinière brossée et à son bouc finement taillé, ainsi qu'à sa tenue entièrement noire. Il porte des lunettes aussi, non pas qu'il soit myope, mais il aime bien les porter pour se distinguer des pécors et des ignards. D'ailleurs, son regard narquois et son sourire en coin peuvent en énerver plus d'un...

En tant que membre de l'Ordre, Stingray est bien sûr tout-à-fait à l'aise dans les secrets de la magie, donc -Maître des Arcanes-
Et en plus de sa connaissance des arts occultes, il dispose également d'un vaste savoir dans les sciences et l'alchimie, il parle plusieurs langues, et peut se servir de son érudition pour embrouiller le bas-peuple et obtenir ce qu'il veut -Beau parleur- Par contre il a un point faible à ce niveau-là, ayant toujours vécu avec des hommes, il ne peut pas s'empêcher de conter fleurette à toutes les femmes qu'il croise, et souvent avec la subtilité d'un plateau de charcuterie...

Stingray est sensible aux côtes et aux aisselles. Mais un point fort qui peut être utile (ou pas), en tant que Trésorier des Brasseries, il a une résistance phénoménale à l'alcool.

Et voilà !
Philippe est la joie de vivre incarnée. Un saltimbanque se trimbalant sur les routes à bord de sa carriole, laissant sur son passage notes de musique, sourires, étoiles dans les yeux. Petits tours de magie, jonglerie et pitreries, Philippe aime amuser la galerie. Un plaisir et un gagne-pain. La vingtaine, il écume les routes depuis sa plus tendre enfance, en compagnie d’autres hurluberlus de son espèce ou en solitaire. Comme maintenant. A son compte depuis bientôt 1 an, Philippe ne sépare jamais de « sa Quéquette ». Sa guitare. Fin musicien, luth, sytar, orgue, harpe, violon… Philippe maîtrise de nombreux instruments.

Mais ce que Philippe préfère, c’est jouer de la flûte. A l’aise et affuté dans les salons des grandes dames comme autour d’un fût de bière avec des compagnons mal famés, Philippe est un Beau parleur. La voix et les doigts : c’est un guitariste émérite. La pratique de l’instrument depuis sa plus tendre enfance lui a rendu le doigt agile. Persévérant et créatif, Philippe est un vrai Bourreau de cœur.

Mais ce que Philippe déteste, c’est perdre sa concentration. Jouer en public demande un savoir-faire et de l’aisance. Pas de place pour les fausses notes. Sa hantise ? Le pincement de hanches pendant une prestation! Son secret bien gardé dans ses bottes? Ses pieds sensibles.

Toujours bien peigné, moustache et barbiche bien taillées, vêtements et accessoires impeccables, il met tous les atouts de son côté pour réussir. Sous ses airs affables, se cache néanmoins un fabuleux connard. Personne ne trouve grâce à ses yeux. Personne, sauf un! Un vieux rat d’égout autiste habillé de haillons, parlant dans un patois incompréhensible : son ami d’enfance Terrence avec lequel il garde une étrange correspondance…
Terrence est issu d'une famille pauvre et a toujours vécu à Lancres. Comme ses nombreux frères et sœurs il dû arrêter l'école très tôt et subvenir lui-même à ses besoins.
Il n'a jamais brillé par son intelligence ou sa rapidité d'esprit, mais il n'a pas mauvais caractère et est habile de ses mains. Il s'est donc naturellement orienté vers l'agriculture et s'est vite fait remarquer par une grande famille de paysans qui l'a pris sous son aile, lui fournissant un toit et un couvert en échange de ses services.

Terrence vit donc dans une grange, parmi le animaux de la ferme et parfois quelques uns de ses collègues. Il s'exprime dans un langage particulier, un argot bien à lui que les autres ont souvent du mal à comprendre. Il parle donc peu mais a un sens de l'observation très développé (Œil de lynx).
Il passe ses journées à travailler dans les champs et à gambader dans la foret, grimper aux arbres étant une de ses spécialités (Do you want to see my monckey), toujours vêtu de son chapeau de paille et de son unique salopette.
Il porte toujours sur lui un couteau dans son étui, qu'il a trouvé un jour sur le sol et qui lui sert pour diverses tâches.
Sa carrure imposante fait que les gens ne se moquent pas ouvertement de lui, ils le font dans son dos.
Il est chatouilleux sous les bras et au niveau des côtes.

Préférant la solitude et les ballades dans la nature à la compagnie de ses semblables, il n'a qu'un seul ami: Philippe. Un artiste qu'il a connu très jeune et qui ne l'a jamais jugé. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Mais Philippe a quitté le village et parcourt le monde, lui écrivant régulièrement des lettres qu'il doit se faire lire et auxquelles il ne peut répondre: il ne sait ni lire ni écrire.
Terrence s'est récemment fait une joie d'apprendre que son ami serait présent à la fête annuelle de la ville...
Audrey, jeune fille ayant toujours vécue dans les bois et sachant travailler et couper le Cormier à sa façon pour en faire de jolis petits oeuvres d'art et autres trucs utiles du quotidien. Elle en a d'ailleurs fait son métier. C'est une bûcheronne qui voyage beaucoup et qui a posé ses valises à Lancres depuis peu.

Elle est grande et plutôt musclée.
Très sociable, elle adore faire la fête et boire de la bière dans les tavernes. Elle se fait facilement des amis grâce à ça et au fait qu'elle soit très douée en psychologie. Ce qui lui permet aussi de bien cerner les gens et de voir tout de suite si quelqu'un lui ment ou lui dit la vérité (Cassandre).

En dehors de couper du bois et de faire la fête, elle aime beaucoup ne rien faire. Elle n'est pas fainéante, elle a juste un poil dans la main. Un petit.
Elle a aussi un côté sadique et adore les chatouilles. Elle a d'ailleurs passé pas mal de temps à s’entraîner à cette pratique au grand malheur de ses amis et la maîtrise parfaitement (Bourreau de cœur).
De son côté, elle est chatouilleuse des hanches et des côtes.
Vous êtes géniaux, vraiment. Je vous aime tous !

Donc pour récapituler, nous avons pour le moment :

- Condor : Vagabond, Sombre Héros (olé) et Do you want to see my monckey, sensible des côtes et de la plante des pieds.

- Stingray : Trésorier des Brasseries Monastiques de la Raie Noire, Maître des Arcanes et Beau Parleur, sensible aux côtes et aux aisselles.

- Philippe : Saltimbanque, Beau parleur et Bourreau de Coeur, sensible aux hanches et aux pieds.

- Terrence : garçon de ferme, Œil de Lynx et Do you want to see my monckey, sensible sous les bras et aux côtes.

- Audrey : bûcheronne, Cassandre et Bourreau de Coeur, sensible des hanches et des côtes.

Franchement, ça en jette, vraiment ! D'ailleurs, j'aurai une question à vous poser : vous préférez commencer par faire évoluer votre personnage dans la foire histoire de vous faire un peu la main et comprendre comment ça marche, ou bien entrer directement dans le vif de l'aventure ? :)
J'aurai tendance à vous conseiller le premier choix, mais après, c'est vraiment vous qui voyez.
J'irais pour le premier choix aussi, ça permet de planter le décor :)
Oh la vache, je viens juste de calculer la référence à Terrence et Philippe ! GG les gars :p
Bon bah je me lance...

Ellana était une jeune femme fine et élancée aux cheveux très noirs et à la peau très blanche ce qui créait un contraste saisissant.
Ses parents étaient morts de nombreuses années auparavant dans des circonstances étranges, lorsqu'elle n'était une petite fille et elle avait du survivre en "empruntant définitivement" un certain nombre de choses et en se constituant une réputation de personne totalement libre aux yeux des autres ; pour réussir ses larcins et survivre à tous ceux qui voulaient la voir morte, elle avait développée un grand sens de l'équilibre et une grande agilité. (do you want to see my monckey)

Ayant grandi avec tous les autres enfants abandonnés de la ville, et en tant que fille, la jeune femme avait rapidement du trouver un moyen pour s'imposer, sans quoi elle se serait fait marcher dessus. Elle était alors parvenue à l'aide de ses yeux, à toujours savoir lorsqu'un autre enfant lui mentait, et avait conservé ce don jusqu'à l'âge adulte. (Cassandre)

Faisant excellent usage de ce qu'elle découvrait si quelqu'un lui mentait ou non, elle s'était rapidement taillée une place enviable parmi tous les enfants, qui vivaient pour la plupart en solitaire ou en petites bandes mal organisées.

Ellana avait très vite compris que pour survivre à la loi du plus fort ou du plus malin, quelqu'un avait toujours besoin d'aide ; que ce soit pour chasser un garçon méchant de sa bande, ou parvenir à se faire respecter des autres. Tel était le rôle qu'Ellana s'était créé. Elle voyageait beaucoup dans ce but pour tenter d'aider tous les enfants qui avaient besoin de quelqu'un qui dirait les bons mots au bon moment.

Etant toujours aux prises avec les problèmes de autres, la jeune femme n'avait jamais cherché à créer de véritables liens avec les enfants. De nature solitaire et parfois froide, la seule personne à laquelle la jeune femme tenait vraiment, même depuis qu'elle avait cessé de s'imposer chez les autres en grandissant, était un jeune homme de quelques années son aîné, que tout le monde appelait Will et qui était très secret et particulièrement vague sur son passé. Les deux enfants avaient fait connaissance et ne s'étaient plus jamais quittés, devenant à la fois les meilleurs amis du monde et des confidents.
Durant les longues nuits d'hiver que les deux enfants avaient passés l'un contre l'autre à l'abri d'une petite masure, Ils avaient eu le temps de se découvrir, à une occasion particulière; en jouant innocemment comme seuls les enfants savent le faire, Will avait frôlé le ventre d'Ellana. Surprise, elle avait fait un bon en l'air avant de comprendre de ce qui venait de se passer. Will avait alors sourit, la jeune femme était chatouilleuse au ventre, et comme ils le découvriraient plus tard, aux aisselles.

Aujourd'hui adulte, Ellana continuait d'aider les autres en allant de villages en villages pour régler les différends entre les deux camps. Une sorte de juge totalement libre et indépendante.
La jeune femme aimait voyager, mais, invariablement, même si cette décision prenait parfois plusieurs mois, la jeune femme revenait toujours à Lancres, où elle avait grandi, et où, à chaque fois, elle retrouvait Will après une séparation plus ou moins longue.
Aussi loin qu'il puisse se souvenir, Reikei avait toujours été vagabond. D'abord avec sa famille, puis une fois cette dernière "partie" (je vous laisse le soin d'interpréter cette partie), il a continué seul. Il a appris a observer les gens, mais, ce dernier étant d'un naturel sociable, il n'était pas tombé dans un mutisme, comme cela aurait été probable, il a gardé une certaine joie de vivre. Il a des cheveux bruns clair, des yeux bleus,et sourit presque constamment. Au point que cela ait deja fait peur. Il se promène très souvent avec une côte de maille, avec un pantalon de toile plus ou moins arraché sur le bas, avec une cape a capuche usée par le temps par dessus. Cependant, c'est egalement un égoïste d'un sacré niveau, qui cherche avant tout a de divertir. Du fait de sa perpétuelle errance, il a acquis une agilité hors du commun (do you want to see my monckey), et peut lire les gens assez facilement (cassandre). Ayant entendu qu'un événement allait se tenir dans la ville de Lancres, il a décidé d'y faire escale. Il est chatouilleux sur les côtes et les cuisses, mais cela, il ne le sait pas encore.
Roxane, ta présentation roxe, sans jeu de mot (ou si peu). J'adore !

Kenshira, ton perso m'intrigue, j'ai hâte de le voir à l’œuvre ^^

Pour récapituler, donc :

- Ellana, une médiatrice itinérante (j'ai bon ?), Do you want to see my monckey et Cassandre, chatouilleuse au ventre et aux aisselles.

- Reikei, un vagabond, do you want to see my monckey et Cassandre, chatouilleux sur les côtes et les cuisses.
Moi c'est ça :) Mais je viens de me rendre compte que j'ai oublié de dire comment elle s'habille !
Elle a un corsage gris et noir qui lui permet de faire tous les mouvements qu'elle veut sans être gênée. Elle à un pantalon très souple, noir également qui l'aide quand elle veut monter aux arbres. Elle a, caché dans sa ceinture, un poignard et dans ses botes, deux couteaux de bonne taille. (Elle est jolie et s'est déjà fait attaquer plus d'une fois par des hommes souls).
Ses cheveux sont très long mais elle les attache quand elle doit se battre pour ne pas laisser de prises à ses adversaires.
Béatrice est une jeune fille qui vit à la ferme en bordure du bois, avec ses trois frères aînés ils ont repris l’affaire familiale à la mort de leurs parents. La ferme permet de subvenir à leurs besoins et de vendre des marchandises en ville. Son activité de vendeuse lui permet de connaître beaucoup de personnes malgré l’éloignement de la ferme (Beau parleur).
Intrépide et cascadeuse, son enfance lui a permis de se forger un fort caractère et un corps d’athlète tout en restant féminine. (Do you want to see my monckey) A 20 ans elle est maintenant cavalière confirmée, et ne se déplace jamais sans son fidèle destrier et sa carriole.
De taille moyenne, brune aux cheveux souvent attachés, elle surprend par sa force malgré son physique. Des yeux bleus et un visage marqué par l’air extérieur elle reste néanmoins jolie avec son air enjôleur. Vêtue d’un pantalon de toile et d’un chemisier, un chapeau de paille souvent vissé sur la tête, elle passe la plupart de son temps sur les routes.
Elle n’ hésitera pas à vous remettre à votre place si besoin mais une attaque bien placée au niveau des côtes ou si vous arrivez à atteindre ses pieds, devrait la calmer assez rapidement.
Bon on commence à être pas mal, c'est cool!

En attendant que le jeu débute, je propose à ceux qui participent d'aller s’inscrire ici:
https://dicelog.com/registerfr
(C'est pour lancer les dès.)
Chinow l'a dit, vous aurez peut être un message disant que le site peu être dangereux mais rassurez-vous ce n'est pas le cas.
Vous arrivez ici:
Image
Il suffit de rentrer votre adresse mail, un mot de passe et de valider.
Ensuite, donnez votre mail à Chinow.

Si vous galérez demandez à Chinow ou à moi et on vous aidera. ;)
Rélen Dempfrey est né dans les entrailles populaires de la capitale. Enfin, c'est là qu'il a été retrouvé, encore nouveau-né dans un panier en osier, par la jeune veuve Dempfrey, dont le mari avait été tué à la guerre quelques moi de cela, sans lui laisser d'enfant, et qu'elle avait tellement aimé qu'elle se refusait à vivre avec un autre homme. Elle décida tout de même de garder ce minuscule être humain, et de lui donner ce nom de Dempfrey, afin qu'il ne s'éteigne pas à la mort de la pauvre femme. La veuve éleva l'enfant avec tout l'amour qu'elle pouvait lui donner, dans la chambre de quelques mètres carrés qu'elle avait dans un des multiples immeubles délabrés des quartiers pauvres, et surtout, du mieux qu'elle pouvait. Comme dans toutes les grandes villes, la misères était des plus violentes dans les quartiers populaires, loin du luxe et des fastes des hautes-villes qui servaient de vitrine à la ville, et où la haute-bourgeoisie vivait une vie de fêtes et de décadence quasi constante, profitant de leur essor économique.

L'argent ne retombait qu'en très petite quantité là où Rélen a grandi, et, bien que sa mère s'évertuait à faire des ménages pour les faire survivre sans qu'il n'ait à travailler, le fils Dempfrey ne comptait pas avoir le même avenir que les autres jeunes de son âge, c'est à dire aller aux champs, aux mines ou dans les manufactures qui commençaient à s'industrialiser. Non, Rélen était malin, et il le savait, il aspirait à plus que ça. Dès l'âge de pouvoir sortir seul, il allait rôder, discrètement, dans les belles avenues de la ville, rêvant devant les magasins de luxe et les belles maisons. Bien évidemment, toute ascension sociale depuis ses bas-quartiers était quasiment impossible, du moins, par voie régulière. C'est pour ça que Rélen se tourna rapidement vers le monde des malfrats, bandits et autres contrebandiers. D'abord petite frappe dans quelques bandes locales qui profitait de la misère pour se faire un petit pécule, où il grimpa rapidement les échelons, il comprit vite que si il voulait définitivement sortir de ses lieux miséreux, il devait aller s'adresser aux véritables maîtres de la ville, les chefs des hauts-quartiers, bien plus riches que la majorité des personnes qui y habitaient, et véritables seigneurs de ces lieux. La tragique mort de sa mère lors d'une épidémie de pneumonie l'hiver de ses 17 ans finit par le convaincre définitivement qu'il n'avait plus rien à faire dans ses taudis qui l'avaient vu grandir.

Grâce à leur renommée dans les milieux clandestins, Rélen trouva facilement comment entrer en contact avec l'entourage de ces caïds, et, grâce à sa finesse, ses talents de beau parleur (une compétence ! Vite, notez-la !) et son apparente loyauté lui permirent de se hisser aux côtés d'un des plus importants dirigeants de cette société parallèle en une quinzaine d'années. La vivacité d'esprit de Dempfrey (Œil de lynx) lui permit également, et surtout, de se tirer de nombreuses "situations litigieuses" dues à ses activités. Enfin, on retrouvera mystérieusement le patron de Rélen un beau matin, mort soudainement, un verre d'eau brisé à côté de son lit. Compte-tenu de sa position dans la pègre, et surtout du calcul très précis de son coup, c'est bien le plus si jeune Dempfrey qui reprit la tête du groupe. Ainsi, Rélen se retrouva à la tête d'un immense réseau de contrebande d'alcools, d'armes et autres marchandises plus ou moins tolérées, de multiples tavernes, cabarets et maisons closes qui faisaient vivre les nuits de la capitale, et de diverses autres affaires qu'il fît s'étendre hors des murs de la ville en quelques années, véritable maître dans la gestion de ces lieux festifs semi-clandestins. Pour cause : lui même les fréquenta dès qu'il put, et, au fil des années, ne put plus vivre combler sans passer trois ou quatre soirs par semaine à boire les meilleurs alcools du pays, jouer des sommes ou apprécier des moments entre les bras cajoleurs de courtisanes, ou, comme bien souvent, à faire les trois en même temps. D'ailleurs, au cours de ces moments de décadences pures avec ses belles filles, il ne les a jamais laissé caresser ses pieds, ou les endroits avoisinants ses aisselles, entraînant à chaque fois rires incontrôlables et la perte de son assurance auquel il tient tant. Cela dit, il n'a, lui, jamais été contre faire rire quelques peux ces demoiselles...

Désormais à la fin de sa trentaine, Rélen affiche quasiment toujours son sourire de commercial véreux sous les poils de sa moustache. Ses cheveux
noirs commençant à grisonner, ce qui est particulièrement remarquable au niveau des légères rouflaquettes qui lui recouvrent les tempes et qui s'étendent sur sa barbe de trois jours constante, lui tombent presque, mi-longs, sur les épaules. Etant devenu une sorte de dandy dégingandé avec le temps, Rélen est toujours affublé d'une chemise d'un tissu raffiné, de couleur sombre généralement, comme le reste de ses habits, ouverte sur le torse, avec un pantalon en tissu souple mais seyant, accompagnée parfois d'une veste foncée, souvent rapiécée par-ci par-là. Eh oui, on devient riche en économisant aussi ! Bien évidemment armé, Rélen garde toujours sur lui un pistolet à silex accroché à la ceinture, une dague rangée dans une doublure intérieure de sa chemise et une autre petite arme à feu, dans un mécanisme sur son avant-bras droit, caché sous sa manche, qu'il peut utiliser pour tirer un coup en cas d'urgence.

Rélen s'est rendu à Lancres pour approvisionner les festivités en alcool de contrebande, et accessoirement pour fuir quelques ennuis judiciaires à la capitale. C'est d'ailleurs avec amusement qu'il rejoint la ville provinciale, car c'est de là que venait sa mère adoptive avant de s'échouer dans la capitale, affectation de son mari oblige, et malgré tout, Rélen n'y avait jamais mis les pieds. Il est également venu accompagné d'une poignée d'hommes de main, sécurité nécessaire peu importe où il va, bien évidemment, pour s'installer dans la chambre la plus chère de la ville.






PS : Du coup Chinow, on te l'envoie par MP notre mail pour ta gestion du jeu? :)

PPS : Je sais que tu commences normalement les festivités cette semaine à venir, mais elle est de mon côté très chargée... J'essayerai de guetter le forum quand même !
Mais c'est excellent !

Nous avons donc en plus dans notre fine équipe :

- Béatrice : fermière et vendeuse, Beau Parleur et Do you want to see my monckey, sensible aux côtes et aux pieds.

- Rélen Demphrey : chef d'un puissant réseau de contrebande, Beau Parleur et Œil de Lynx, sensible des pieds et des aisselles.

J'annonce officiellement que je lance le début du jeu de rôle ce lundi soir, sur un autre topic que je créerai à cet effet. Si jamais des gens ont envie de rentrer dans le jeu de rôle une fois que celui-ci sera démarré, sachez que ça reste tout à fait possible (toujours en ayant fait une présentation avant) ;)

Pour vos mail, envoyez-les moi par mp (ou par le support si vous êtes mineurs), et sachez, par contre, qu'ils seront visibles par tous, donc évitez les adresses mails du type nom.prénom.
Par contre, pour les retardataires, sachez que ce site ne peut ajouter de nouveau mails que toutes les 48h (c'est pratique, je sais), donc vous devrez alors attendre un peu pour rentrer dans le jeu ^^

Si vous n'avez pas le temps de jouer tous les jours, ça n'est pas grave, nous vous attendrons ! Mais pas au delà de quatre jours :p
Moi ça me va ;) je fais en général une venue par soir/ jour sur le forum donc ça ira :) tu connais déjà mon mail non ? J'ai essayé d'aller sur le lien de GML mais ça n'a pas marché...
Aliénor est la fille cadette d'un riche propriétaire terrien, le chevalier Paul-Henri-Gonzague du Mont Santo Laÿta et de Séraphine de Chambourcy-Howy. Ensemble, ils ont eut trois enfants : Anastasie, Aliénor et Ambroise.

De taille moyenne, c'est une fille plutôt jolie, avec une petite bouche qui sourit facilement et des yeux marrons, toujours curieux. Son teint est assez pâle et ses cheveux blond vénitien. Très coquettes, elle arbore toujours un maquillage discret et une coiffure avec des mèches bouclées sur les côtés et un chignon dans le bas de sa nuque. Elle ne sort jamais sans son chapeau-capote pour se protéger du Soleil. Comme toutes les femmes de la bonne société, elle porte les dernières robes à la mode avec manches à gigot et jupe évasée, montrant ses fines chevilles.

De santé plutôt fragile durant son enfance, elle a été couvée par sa nourrice et se révèle être une fille extrêmement sensible et chatouilleuse. Son jeune frère et surtout sa sœur aînée en profitaient souvent pour la taquiner (Victime naturelle). Peu d'endroits chez elle sont insensibles aux chatouilles, mais elle les craint davantage lorsque qu'elle sont faites sur son ventre ou ses pieds. C'est la raison pour laquelle elle quitte rarement ses souliers et son corset (sauf pour dormir et se laver).

Comme toute fille de la noblesse, Aliénor a reçu une éducation littéraire et a beaucoup profité des interdictions de sortie dû à ses maladies pour étudier. Elle a ainsi lu tous les auteurs qui comptent et est souvent à l'affût de nouveautés ; fait rare pour l'époque, elle s'est aussi intéressée aux sciences et aux mathématiques, ce qui a développé son esprit d'observation (Œil de lynx) et sa curiosité.

N'ayant pas encore trouvé un parti à sa convenance, Aliénor aide son père et son frère à gérer le domaine agricole. Elle s'occupe principalement de l'aspect comptable, en veillant à ce que les métayers ne flouent pas la famille lorsqu'ils doivent payer leur redevance. C'est grâce à ses talents d'observatrice, que fut décelée la fraude organisée par un certain Ernest Laie. Ce laboureur dissimulait une partie de ses récoltes de seigle et de blé pour ne payer que la moitié de sa redevance et revendait le surplus en cachette ! Elle décela la supercherie en comparant les chiffres de la production attendue par rapport à ceux que déclarait le paysan. Confondu, il fut pendu et sa famille expropriée. Depuis que sa mère a été emportée par une mauvaise fièvre et que sa sœur s'est mariée avec un lointain cousin, Aliénor assure aussi l'intendance du manoir familial, régnant d'une main de fer sur les domestiques.

Conformément à ses fonctions d'intendante du domaine, Aliénor s'était rendue à la grande foire de Lancres pour superviser la vente d'une partie de la production agricole des fermages, notamment les poulets à rôtir pour le banquet.
Nous comptons donc maintenant parmi nous en plus :

- Aliénor : noble propriétaire terrienne, Victime naturelle et Œil de Lynx, sensible du ventre et des pieds.

Merci de ta participation ! :)

____________________________________________________________________

Bon, j'ai une annonce révolutionnaire ! J'ai (c'est à dire mon serviteur GML) trouvé un autre site pour simuler les lancers de dé beaucoup plus facile à maîtriser, qui ne demande pas d'inscription ou d'adresse mail.

Désolée pour ceux et celles qui ont déjà fait les démarches, et que je remercie d'ailleurs, mais il y en a d'autres qui n'arrivent tout bêtement pas à s'inscrire sur le site que j'avais donné précédemment. Du coup, nous passeront dorénavant par ce site :
http://www.ventsombre.net/dice.php

Le principe est très simple, disais-je. Il suffit d'écrire le nom de votre personnage dans la partie "nom du joueur", de choisir le type de dé "6",
et le nombre de dé "1".
Puis vous cochez l'historisation (très important).

Ensuite, vous cliquez sur "Valider", et vous allez voir un tableau apparaître avec le nom de votre personnage, et votre résultat est dans la colonne "résultat".
Et surtout, SURTOUT, vous n'oubliez pas de noter le numéro d'enregistrement, que vous reportez à la fin de votre post (entre parenthèses et en italique), suivit du numéro de votre dé.

Par exemple :
Sandra repris rapidement ses esprits. Malgré le fait qu'elle ne s'était pas attendu à une telle décharge, elle avait très rapidement compris l'essentiel : elle était en danger.
Rapide, elle tenta de contre-attaquer immédiatement, visant l'homme aux hanches.

(N°41505 - 6)


Mais dans son élan, elle trébucha et tomba, se retrouvant ainsi à la merci de l'homme.
"Merde" gémit-elle intérieurement.


J'ai ensuite accès à l'historique des lancers, je pourrais donc tout vérifier :rouleyeux:

Et comme les numéros se suivent une fois le premier jet lancé, ça permet d'éviter les tricheries (même si je sais que vous êtes tous géniaux, et que vous ne tricheriez jamais de toute manière). Des questions ? Des réclamations ? Des ovations pour mon génie et celui de mon acolyte GMF ?
Pour résumer, vous allez ici:
http://www.ventsombre.net/dice.php

Vous arrivez sur cette page:
Image
- 1: Vous rentrez le prénom de votre personnage.
- 2: Vous mettez 6 dans le type de dé.
- 3: Vous mettez 1 dans le nombre de dés.
- 4: Vous cochez "Historisation"
- 5: Vous validez.

Vous arrivez ensuite ici:
Image
- 1: La référence à donner entre parenthèses et en italique.
- 2: Le résultat.
Très bien! Ce système est assez simple!

J'adore tes flèches sur Paint GML. Elles sont très belles.
J'essaye de suite
Ca a marché, une fois qu'on a fait tout ça qu'Est-ce qui se passe?
Voila un sujet fort interessant auquel je serait heureux de participer :).

Alors ma feuille de personnage:

Nom: Aria

Sexe: Féminin

Physique: Formes généreuses, cheveux blonds bouclé. La bouche fine et rosée, les yeux bleu océan le nez pointu. Porte une robe de cuir et des bottes noires remontant jusqu'au genoux.

Background: Aria à été trouver au milieu d'une clairière quand elle était petite. Ses parent, un couple tranquille d'un village reculé, l’élevèrent comme leur propre enfant. La mère bibliothécaire et son père couturier elle grandit dans une certaine aisance sans jamais se soucier de la pauvreté.

Son petit village tranquille lui procura une enfance paisible. Peu d'enfant venait jouer avec elle, inquiéter par une aura que les adultes ne semblaient pas ressentir. En fait la seule fois ou elle était appellé c'était durant un jeu nommé "l'interrogatoire". Un passe-temps enfantin comprenant une corde, quelques plumes et des questions sans queue ni tête.

En grandissant elle remarqua vite une certaine affinité avec l'eau. Quand elle se mettait en colère il arrivait que l'eau à proximité frémisse ou gèle. Quand elle était triste il pleuvait durant des semaines. Il ne lui fallu pas plus de temps pour comprendre que la magie coulait dans ses veines. Mais malgré ses effort sa maitrise de cet art ne progresse pas énormément. Avec énormément de concentration elle peut manipuler une flaque d'eau... Mais cela l'épuise considérablement.

Se documentant dans la bibliothèque de sa mère elle pris connaissance de la légende de la sorcière et décida, pour les 100 ans de la fête, de venir y faire un tour.

Points Faibles: Pieds, Ventre

Compétences: Maître des arcanes, Victime naturelle
Roxane35 a écrit :
Ca a marché, une fois qu'on a fait tout ça qu'Est-ce qui se passe?

Noooon en fait il ne fallait pas le faire avant!
C'est malin, maintenant tu as cassé internet... :(

Je plaisante.
En fait tu le feras quand Chinow te demandera de le faire, le résultat du dès va déterminer si tu as réussi ou échoué telle ou telle action.
Et la référence lui permettra de vérifier que tu n'as pas triché.
;)
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?