Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Ce n’est pas un hôpital...

Bonjour ou bonsoir dépendant de quand vous lirez ça haha ;)
Pour la petite présentation je m’appelle Pikachu, j’ai 19 ans et je viens de Suisse ! Je n’ai pas été très active sur le forum mais j’aime beaucoup écrire et en lisant les divers histoires du forum cela m’a donné envie de me lancer moi aussi !
Je suis vraiment ouverte aux commentaires comme c’est ma première histoire n’hésitez pas à me dire ce qui va ou ce qui ne va pas ! :D

Sur ce je vous souhaite une bonne lecture et j’espère que cela vous plaira !


Chapitre 1



Je m’appelle Cassandre, je suis lycéenne et j’ai 16 ans, (bientôt 17 je précise) l’âge de l’adolescence qui est je devrais dire celui que préfère les parents. C’est la partie de vie où les choses les plus importantes pour eux sont les moins importante pour moi, comme par exemple bien travailler au cours, avoir de bonnes notes, trouver le métier que je voudrais faire plus tard…

Mais merde ils peuvent pas comprendre que ma priorité à moi c’est de connaître tout les petits ragots du lycée, participer aux meilleurs soirées et finir avec le plus beau mec de ma classe… (entre nous je ne peux pas me plaindre car la nature m’a quand même gâtée, je fais un 1m60 pour 58kg, je chausse du 37, j’ai de jolies cheveux légèrement ondulés tirant sur le roux arrivant aux épaules et de beaux yeux verts de quoi en faire craquer plus d’un !)
Apparemment non, donc ma meilleure stratégie pour vivre une vie ne serait-ce que convenable était de les ignorer.

Un soir de semaine comme les autres, je rentre des cours et comme à mon habitude je monte dans ma chambre pour foncer sur mon téléphone, je me fis rapidement arrêter dans ma course en entendant mon père hurler :
« Cassandre !!!! veux-tu descendre tout de suite ! »
Je sentais la prise de tête arriver…
« Ouais ya quoi ? »
« Nous venons de recevoir ton bulletin de note, 8/20 en Mathématique, 5/20 en Géographie, 9/20 en français…tu te fous de nous ??! »
« Non mais c’est difficile les cours tu sais et les profs on comprends rien de ce qu’ils disent ! »
« C’est n’importe quoi ! Si tu passais un peu plus de temps à étudier et à te concentrer au lieux d’être sur ton téléphone tu n’aurais pas de résultats pareils ! Je te jure que les choses vont changer ici ! »
Sur ces mots je ne répondis rien et fonça dans ma chambre en courant, je claqua bien la porte pour montrer ma colère ce qui termina la discussion.

La nuit tomba et je ne leur reparla même pas, je finis par m’endormir en repensant a tout ce qu’ils m’avaient dit…

Au beau milieu de la nuit, je sentis quelque chose m'agripper la cheville je n'arrivais pas à réaliser si c'était un rêve ou la réalité, du coup je tira un coup sec sur ma jambe mais en vain j'étais toujours maintenu. J'ouvris les yeux à moitié et devina une silhouette d'homme, je sentis qu'il me saisit mon autre cheville, à ce moment j’ouvris grand mes yeux en sursautant et fus prise de panique, qui étais ce bonhomme que je ne connaissais pas et qui tenais tant à ce que je ne me lève pas, je tenta de me relever mais sans prévenir un autre type se plaça derrière moi et me plaqua les poignets sur mon lit.

Aucune chance de pouvoir me relever, je regardais autour de moi et essayais de crier mais aucun son ne sortit de ma bouche j’étais pétrifié.

Je vis alors entré une troisième personne qui avait l'aire cette fois d'être une femme, je dû attendre qu’elle se rapproche de moi pour réussir à déceler quelques traits de son visage grâce à la faible lueur que dégageait la fenêtre de ma chambre. C’était une jolie demoiselle âgée d’environ 30 ans pas plus, elle avait de long cheveux blonds qui descendaient en cascade sur ses épaules bien dessinées. Son visage était en revanche très enfantin et n’avait pas l’air d’être en harmonie avec son corps de jeune femme.
Elle me sourit et une petite fossette se dessina dans le creux de sa joue droite. Vue l’état dans lequel j’étais et qu’elle n’était visiblement pas là pour m’en sortir je me contenta d’un bon crie comme dans les films d’horreurs mais cela ne lui a pas du tout plus et son sourire se changea alors rapidement en un regard noir, je n’eu pas le temps de dire autre chose que l’un de ses gaillard me bâillonna avec un bout d’adhésif.

Elle reprit un air plus ou moins chaleureux et décontractée puis s’avança et prit soins de lisser la couette du lit avec la paume de sa main avant de s’asseoir dessus.
Cette attente était insoutenable qu’est-ce qui allait m’arriver, que me voulaient ces gens, est-ce que mes parents savaient ce que j’étais en train de vivre… 36'000 questions tournaient dans ma tête quand tout s’arrêta lorsque je vis d’un coup sa main se diriger vers mon tee-shirt, sans aucune gène elle le remonta jusqu'au dessous de mes seins et posa ses deux mains sur mon ventre.
Elle leva la tête et plongea son regard dans le miens puis d’un coup elle se mit a agiter tout ces petits ongles sur mes côtes, je fus parcouru d’un frisson dans tout le corps et finit par éclater de rire. Elle s’amusait en tournicotant ses doigts dans le creux de mes hanches et partout où elle sentait que j’étais sensible, une vraie torture. J’avais beau essayer de me débattre mais ses acolytes ne me laissaient pas bouger d’un centimètre.
Cela dura bien 30 secondes puis elle s’arrêta enfin, je reprenais mon souffle avec plusieurs respirations histoire de me remettre de mes émotions…
Elle sourit à nouveau comme fière de ce qu’elle venait de faire puis passa sa main dans mes cheveux en finissant sur ma joue pour la caresser. Elle m’observa un moment et finit par se rapprocher de moi pour arriver à la hauteur de mon oreille en me chuchotant : « Nous nous reverrons bientôt c’est promis ». Mon sang ne fit qu’un tour.
Elle se redressa et fit un hochement de tête que les types attendaient apparemment depuis un moment, il ne fallut pas leur dirent deux fois celui qui depuis le début me tenait les chevilles prit une corde et me les attacha ensemble, l'autre fit de même pour mes poignets. Le plus baraqué des deux m’attrapa par la taille et me porta sur son épaule telle un sac a patate, je ne pouvais même pas penser à me débattre vue comment j’étais ficelé.
En sortant de ma chambre je pensais à un dernier espoir ; auraient-ils entendus du bruit venant de ma chambre et donc appelé les flics pour dire qu’il y avait trois grand malade chez eux qui étaient en train de kidnapper leur fille ? Même pas…

Je vis mes parents regarder la scène sans rien faire sans riposter... je compris alors que tout cela venait d'eux ou du moins ils ne voulaient rien faire pour l'en empêcher, c'est à ce moment que je ressentais une haine incomparable à toutes les fois ou j'étais en colère contre eux.
J'avais cette sensation de haine et aussi désagréable qu'elle soit, la peur. Mais qu'est-ce qui allait m'arriver ??!

Jusqu’à la dernière seconde de mon champ de vision je pensais qu’ils réagiraient en faisant n’importe quoi mais… rien et ma dernière image d’eux avant que la porte d’entrée ne se referme fut, ma mère dans les bras de mon qui père qui avait l’air désespérée.

Une grande fourgonnette était garée devant la maison, il me jeta brusquement dedans et je vis les portes se refermer me laissant dans l’obscurité complète. Les trois personnes embarquèrent et juste avant que cela démarre j’entendis la douce voix de la jeune femme de tout à l’heure me chuchoter à l’oreille :
« Bonne nuit Cassandre ». J’eue à peine le temps de répondre quelle plaqua sur mon nez un mouchoir imbibé de chloroforme, j’essayais en vain de me débattre mais ses gaillards avaient bien fait leur boulot, je m’endormis doucement aux pays des rêves et peut-être que s’en étais vraiment un…


Voilà, j’espère avoir au moins pu mettre un peu de suspense et de matière malgré mon peu d’expérience ^^ mais j’ai prévue un 2ème chapitre qui est en cours !

A tout bientôt bisous ;)
Ça commence bien :-) impatient de connaître la suite ;-)

Envoyé de mon G8141 en utilisant Tapatalk
oohhh noonn je deteste quand c'est en plusieurs parties raahhh, je préfère quand c'est raconter d'une traite !!! lol car dans ces histoires tu lis, tu lis, t'es complêtement pris dans l'histoire et d'un coup, fin de la 1ere partie. a chaque fois dans ces cas la pleins de questions viennent genre combiens de temps sa va prendre avant de voir arriver la suite ! 2jours, 1 semaine, 1mois, c'est assez dure lol surtout lorsqu'une histoire est vraiment bien et que sa s'arrête en plein action. sa me fait le même effet que lorsque on regarde un épisode de one piece et que d'un coup sa te marque en gros ( TO BE CONTINUED... ) et que tu sais qu'il va te faloir 1 semaine avant de voir arriver la suite lol. bref... sur ce, continue comme ca l'histoire est vraiment géniale et suis pressé de voir la suite, qui espérons, arrivera vite ^^.
Chapitre 2

Je sentis un rayon de soleil caresser mon visage ce qui me réveilla doucement, j’entrouvris les yeux et pris quelques minutes pour m’étirer sauf que…je n’y arrivais pas. « Mais qu’est-ce que… »
Ma vision devenait de plus en plus net et je finis par comprendre pourquoi je n’arrivais pas à faire de mouvements, j’étais attachée sur un lit les bras aux dessus de la tête et les pieds au barreaux d’un lit.
Je tira violement sur mes poignets mais rien à faire, je commençais a paniquer quand soudain tout me revins. Les deux types, la jolie blonde, les chatouilles... Tout ce que je croyais être un rêve était en faite bien réel...
Je n’eu pas le temps de me poser plus de question que la porte s'ouvrit et deux personnes entrèrent, un jeune homme d’environ 20-25 ans, assez jolie garçon, brun aux yeux verts et une femme, d’ailleurs je l’avais déjà vue cette femme. Ah mais oui c’était cette folle dingue qui venait de me kidnapper si je peux dire ça.
Elle portait une tenue un peu plus formelle qu’hier, une blouse blanche ressemblant à celle d’un médecin ainsi qu’un jean et la même chose pour celui qui l’accompagnait.

Ils me regardèrent un moment puis la blonde me dit :
« Hmmm ma chère Cassandre, comment vas-tu, tu as bien dormi ? »
« Hmmm alors vous voulez que je vous dise la vérité ? « Dis-je avec un sourire moqueur. Elle n’eu pas le temps de répondre que je lui hurla dessus ;
« VOUS ETES VENUS CHEZ MOI AU BEAU MILIEU DE LA NUIT, VOUS M’AVEZ CHATOUILLEE, ATTACHEE ET FICELEE COMME UN SAC A PATATE POUR FINALEMENT ME BALANCER DANS UNE FOUTUE CAMIONNETTE ET AMENEE JUSQU’ICI !!!! ET JE DEVRAIS AVOIR BIEN DORMI ! …»
Elle souri tout au long de ma jérémiade et juste avant que je n’en rajoute une couche elle posa sa main sur ma bouche et dit :
« Chuuuut arrête de te fatiguer comme ça ma chérie tu auras tout le loisir de crier plus tard » Elle me fit un clin d’œil et retira sa main. A ses mots j’étais resté scotchée et ne dit plus rien.
« Bien bien alors Cassandre as-tu une idée de pourquoi tu es ici ? » me demanda le type qui était resté en retrait. Je ne répondis pas.

« Hmmm » Il se pencha sur mes pieds et commença à titiller mes orteils avec son stylo. Je me tortillais dans tout les sens en essayant de retenir mon rire.
« Je te conseille de coopérer si tu ne veux pas que ton séjour ici tourne en cauchemar.
« Mes parennnts m’ont diiiit de ne paas parler à des iiiinconuus »
« Voilà une chose que tu as au moins assimiler mais c’est vrai que nous ne nous sommes pas présenter, je m’appelle Ethan » Et il s’arrêta, j’en profita pour reprendre mon souffle.
La blonde s’avança, me sourit et me dit en me regardant :
« Moi je m’appelle Amina, mais…on s’est déjà rencontrée toi et moi »
Elle s’approcha de moi et souleva un bout de mon tee-shirt ne laissant apparaître qu’une petite partie de mon ventre, elle y glissa son ongle et suivit la ligne le long de mon jean.
« Hiiiiiiaaaahahahahahahaha maiiis arreeettezzzz caaaa boon sanng !! »
« Haaa elle es trop chatouilleuse j’adore »
Ethan lui lança un regard sérieux, comme pour lui demander d’arrêter.
Elle s’exécuta un peu déçue mais me souris pour cacher son mécontentement.

Ethan repris en disant : Tes parents nous ont contactez pour que nous te ramenions sur le droit chemin ou du moins, te montrer qu’il n’y a pas que le téléphone, les copines et les beaux mecs dans la vie.
Je sentis d’un coup des frissons dans tout mon corps, mais où est-ce que parents ont pu aller chercher cette bande de tarée ? Pleins de questions se bousculaient dans ma tête... Quand Ethan me ramena à la réalité en disant :
« Mais comme je te l’ai dit tout à l’heure si tu coopère tout se passera vite et bien. »
Il me sourit en espérant que cela me rassure alors que pas du tout.

Amina ne cessait de me regarder comme un loup qui attendait de se jeter sur l’agneau comme dans une histoire qu’on avait vue aux cours c’était comment déjà…à oui la fontaine…Mes pensées furent rapidement écourtées par sa petite voix.
« Comme tu as pu le remarquer nous fonctionnons avec une pédagogie disons…différente de celle des autres centres. Oui nous pensons que le rire permet non seulement d’extérioriser mais aussi de faire passer certains messages. Et…à mon avis tu es une candidate parfaite » elle me fit un clin d’œil.
« Le traitement se fera en plusieurs étapes et sa commence dès aujourd’hui. Tu verras ça va être amusant »
Pas très rassurée je ravala ma salive et attendait ce qui allait suivre.
Amina se plaça à côté de moi et posa ses mains sur mes aisselles.
Ethan commença en me demandant :
« Quel est ton point faible ? »
« Mon point faible ? Bah j’en ai pas ... ! »
« Ah oui ? »
A ces mots Amina agita tout ces petits ongles affutés sans pitié sur mes aisselles.
« HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH LAAAA VACHHHHE SAAA CHATOUILLLLE STTTTOPPP ARREETTEZZZ » criais-je à tue tête. Elle fit comme si de rien était et continua pendant quelques minutes puis s’arrêta.
Je repris mon souffle, Ethan attendu quelques secondes et me reposa la question : « Quelle est ton point faible ? »
«D’accord…c’est.. partout » dis-je entre deux respiration. Il souri et me dit « Ca je le savais déjà merci mais je tenais a l’entendre de ta bouche, tu vois qu’avec un peu de volonté tu peux être quelqu’un d’honnête Cassandre » 
« Grrr espèce de C**** aller vous faire f**** » je n’eue pas le temps de riposter plus longtemps que Amina saisit mes côtes et les chatouilla sans pitié de ses petits ongles. J’hurlais et riais comme une folle.

« On ne parle pas comme ça au grande personne ma chérie c’est mal poli alors excuse toi ou je me ferai un énorme plaisir d’augmenter le niveau » me dit-elle avec un grand sourire.
« Meeemmmee paaaas en reeevvee je m’excussseee jaaamaiiiis ! »
« Bon comme tu voudras » elle se baissa pour arriver à la hauteur de mon oreille et me murmura : « Mais tu vas le regretter »
Elle se déplaça et vient se mettre juste devant mes pieds. Elle glissa un doigt le long de celui-ci, de mon talon a mes orteils. Un frisson parcouru tout mon corps et je fis une grimace pour retenir mon rire.
« Ouuu je vais bien m’amuser »
« Han non… »
« Ho siii ! »
Je sentis alors doucement mes chaussettes quitter mes pieds et j’étais là ne pouvant absolument rien faire. C’était vraiment très frustrant pour moi qui d’habitude et toujours quelque chose à redire et la que dale je devais subir un point c’est tout… et au combien je savais que j’étais sensible aux pieds.

« Bien je vais commencer gentiment comme c’est la première fois hein » Elle me fit un clin d’œil mais c’était tout sauf rassurant…
Elle glissa ses doigts de hauts de mes orteils jusqu'à mes talons et remonta, elle continua ces vas et vient pendant un moment.

Un courant électrique parcouru mes pieds je ne réussi pas à me contrôler et éclata de rire : « HAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA aarrettteeeezzz caaaaaaa »
Elle sourit et continua, puis après environ 10 min de torture elle s’empara d’une plume quelle passa entre mes orteils et dans le creux de mon pied, c’était vraiment insupportable et je ne cessais de rire. Après bien 20 min de chatouille elle s’arrêta enfin. Je repris mon souffle avec de grandes respiration.

Elle revient vers moi et dégagea mon visage en enlevant mes cheveux qui avait volés dans tout les sens. « Alors mademoiselle toujours pas décidai à t’excuser ? »
Je la regarda mais ne répondis pas.
« Hmm tu as l’air d’aimer le danger dit-moi, mais j’aime bien ! »
Elle fouilla dans un sac et en sortit une brosse à cheveux ainsi qu’une bouteille d’huile. Elle revena vers mes pieds et laissa couler un long filet d’huile sur mes pieds sans défense.
« Haaa c’est froid !! »
« Hihi »
Elle étala bien et en mit partout puis s’empara de la brosse et frotta sans pitié mes pieds avec. Je me mis a hurler de rire en m’agitant dans tout les sens comme une dingue. C’était une horrible sensation, je n’arrivais pas a contrôler mes spasme et mes rires j’étais complètement vulnérable et à la merci de Amina.

« D’AAACCOORRDD TAA GAGGNEEEE CHUIIII DESSOOOLEEE »
« Ah excuse moi mais je n’ai pas bien entendue tu peux répéter ? »
Elle sourit et insista plus fortement. 
« HAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA JEEEEE M’EEEXXCUSSEEEEE »
Elle s’arrêta et se tourna vers Ethan.
« C’est bon j’accepte tes excuses »
Je soupira et pris de grandes bouffées d’aire.
« Bien tu as compris ta première leçon toujours bien parler aux grandes personnes et savoir s’excuser. Nous allons maintenant te conduire dans ta chambre, tu as surement envie de te reposer » Il ne rajouta rien d’autre et moi non plus. Amina me déttacha et je me leva sans faire d’histoire. Ils me conduisirent à ma chambre, pendant qu’on marchait je les entendaient parler derrière moi.

Ethan : « Dit donc tu la bien calmé on l’entends plus »
Amina : « Ah mais je sais y faire moi avec les petites insolentes »
Mon poing se serra.
Ethan : « Eh bien on a bien fais de t’engager ! »
Amina « Je vous l’avais bien dit » et elle termina avec un clin d’œil. Elle me devança et ouvrit une porte « Voilà ton nouveau chez toi »
C’était une joli chambre aménagé comme il fallait, une salle de bain, une armoire et..deux lits ?
« J’aurai une colocataire ? »
« Oui, il y a un problème ? » me répondit-il avec un regard sérieux
« Euh non non aucun »
« Bien, ton repas arrivera vers 18h00 en attendant repose toi bien, une longue journée t’attend demain »
Je ravala ma salive et me laissa tomber sur le lit. Ils refermèrent la porte à clef et sans allèrent. Je fixais le plafond blanc pris une grande inspiration.
« Il faut que je sorte d’ici ! »
Voilà la partie 2 j'espère que cela vous plaira ^^ et désolé pour l'attente il m'a fallut le temps et l'inspiration :D
Donner-moi vos avis !!!
Bisous :*
Pikachu a écrit :
lun. 19/03/2018, 19:08:02
Voilà la partie 2 j'espère que cela vous plaira ^^ et désolé pour l'attente il m'a fallut le temps et l'inspiration :D
Donner-moi vos avis !!!
Bisous :*
Désolé pour le temps qui m'aura fallu à écrire en général j'ai pas l'habitude d'écrire un commentaire mais la vu le silence terrible dans les commentaires je vais parler pour les autres lol ! Alors perso j'ai adorer la suite comme la 1ere partie elle était vraiment géniale mais le seul problème comme d'habitude c'est le temps d'attente de l'histoire. Stp publie la suite assez vite lol si y en a une. Vivement la suite.
C’est vraiment sympa j’avais vu une histoire de ce style je sais plus où mais je préfères nettement celle ci
Vivement la suite s’il y en a une 😊
J espere aussi que la suite arrivera vite car c est une bonne histoire
Bonjour a tous et merci pour vos messages, veuillez m'excusez pour l'attente :O
Il arrive parfois que la vie n'aille pas comme on le veut et surtout la gestion du temps, je compte donc m'y remettre pour donner une suite tout prochainement!
Merci pour vos encouragements !

à tout bientôt ;)

Pikachu
Pas de soucis ;) on attendra patiemment.
Chapitre 3

Après avoir passé environ 1h seule dans ma chambre à attendre qu’une idée germe dans ma tête afin que je sorte de cet endroit maudit, j’entendis un bruit venir de la serrure. Je vie une jeune fille entrer. Elle avait l’air un peu plus grande que moi, noiraude aux yeux bleus, la peau aussi blanche que la neig, mais en plus de tout ça elle avait l’air d’être épuisée.
Elle était suivie par Amina qui passa la tête dans le cadre de la porte, à ce moment précis j’aurais aimée la lui claquer dans la figure, on aurait bien rigolé.

« Tient Cassandre tu peux maintenant faire connaissance avec ta colocataire, enfin… si elle a toujours des forces hahaha »
Je lui lança un regard noir.
« Hmmm je suis sûr que vous avez pleeiinns de choses à vous dire ! »
Elle sourit
« Passées une bonne soirée mesdemoiselles et surtout dormez bien ! »
Elle me lança un petit clin d’œil avant de s’en aller et ferma la porte a clef derrière elle.

Je n’osais pas trop m’approcher, la pauvre était vraiment dans un sale état, allongée sur son lit elle bougeait pas.
« Brrr mais qu’est-ce qu’ils font à tout ces gens… »

« Des...choses pas très légal… à mon avis… » dit-elle entre deux essoufflements
« Ah tu, tu vis encore… ? »
« Ouais plus ou moins… »
Elle leva la tête et se traina pour finalement s’assoir sur son lit et s’adosser contre le mûr
« Désolé j’me suis pas présenté… mon nom c’est Léna et... toi ? »
« Moi c’est Cassandre… tu es là depuis longtemps ? »
Elle fixait le plafond avec un air de désespoir
« Eh bien j’ai arrêté de compter après quoi trois ans… »
« Trois…trois ans » bafouillais-je
Elle tourna la tête vers moi, quand elle vit mon visage se décomposer. « Haha oh mais toi t’as l’air d’être quelqu’un de très sympa ils vont vite te laisser sortir »

Pendant qu’elle me parlait je m’étais approché de la fenêtre et me mit à regarder dehors
« Eh non steplait je sais que c’est dur comme situation mais j’arriverai pas a continuer de vivre ici tu décide d’en finir juste là sous mes yeux

« Mais non t’es bête » dis je en rigolant
« Je me demande juste quand est-ce que je vais sortir d’ici »
« Eh bien ça ma belle j’en sais rien… allez vient ils vont pas tarder à nous servir à manger »
Je regarda une dernière fois dehors
« Oui j’arrive… »

Effectivement on nous à apporté à manger mais s’ils avaient décidé de nous affamer eh bien… ils avaient réussis. Je n’avais même pas toucher mon assiette tellement ça me dégoutais. A ce moment je regrettais presque le vieux ragout qui à pas de gout de ma mamie…

L’heure venue de se coucher. Pour Léna je ne sais pas la combientième nuit qu’elle passait ici mais moi c’était la première et j’étais pas prête de l’oublier. Je me tournais dans tout les sens, je n’arrivais pas à trouver le sommeil, tant de questions se bousculaient dans ma tête.

Elle me chuchota « Eh t’inquiète moi aussi c’était comme ça la première fois, mais ça passe… normalement »

« Merci Lena tu es vraiment très encourageante »
« Hahaha t’es bien drôle toi »
Je souris
« Merci »
« Allez essaye de dormir tu vas surement avoir une longue journée demain »
« Ouais tu as surement raison… »
« Bonne nuit »
« Bonne nuit à toi aussi »

J’entendis une très forte sonnerie, et quand j’ouvris les yeux je me rappela tout de suite où j’étais en voyant la décoration de merde qu’il y avait autour de moi.

« Han Léna dit moi que je rêve… »
Pas de réponse, je tourna la tête pour regarder mais il n’y avait personne, je ravala ma salive.
« Purée qu’est-ce qu’ils lui ont fait »

La porte s’ouvrit d’un coup et un jeune homme entra en trombe
« Allez, allez debout mademoiselle Cassandre c’est l’heure ! »
« Mais c’est qui ce taré qui vient me faire chier… » marmonnais-je
Je regarda le réveil et vit 07h00.
Il ouvrit les rideaux et ouvra grand les fenêtres, je me cacha sous la couette.

« Han mais qu’est-ce que vous me voulez… »
« Hmmm oui Amina m’avait prévenue que tu étais quelqu’un de coriace mais ne t’en fais pas ça va vite passer »
« Pff je vous ai rien demandé ! »
« Bon… »

D’un geste très vif et rapide il me tourna dans ma couette pour m’enrouler comme un ver et s’assit sur mes jambes. On pouvait voir que ma tête et mes pieds qui dépassaient.
« Eh mais vous êtes complètement malade et je vous connais même pas en plus !! »
« C’est vrai j’en suis navré… » il fit glisser lentement ses doigts sur mes plantes de pieds.
« Aaaahhhh c’eeesstt horrriiiiblle » il sourit puis s’arrêta.
« Alors… mon nom c’est Quentin et je suis chargé de toute la logistique a ton sujet, c’est à dire venir te chercher, t’amener à tes différentes leçon… en faite je serai 24h sur 24h avec toi et je ne te lâcherai pas d’une semelle. Et… si j’estime qu’il est nécessaire de te punir je m’en donnerai à cœur joie » il termina avec un petit sourire sadique et sans que j’ai le temps de prononcer quoi que ce soit il agita frénétiquement tout ces doigts sur mes pieds vulnérables.
« HAHAHAHAHAHAHAHAHA SSTTOOOPP ARREETTEZZ » cela dura environ deux, trois minutes puis tout s’arrêta. Je repris mon souffle
Il se leva et fit le tour pour venir juste devant moi, je n’avais pas eu l’occasion de vraiment voir son visage et a quoi il ressemblait. Mais quand ça arriva je regretta toute les sales pensées que j’avais eue sur lui.
Derrière son caractère de sadique c’était en faite un super beau mec, canon, jeune, sexy, musclé…il était blond aux yeux verts, le teint légèrement bronzé. Il portait un short en jean et un teeshirt blanc. On pouvait limite voir le filet de bave couler de ma bouche.

« Tout va bien tu te remets de tes émotions ? »
« Han pourquoi vous…euh je veux dire ouais ça va… »
« Bien »
Il leva les bras et en moins de deux je fus libéré de mes draps. Je ne le quittais pas des yeux.
« Je reviendrai dans environ 30 min, prends des forces tu vas en avoir besoins » il sourit et quitta la chambre.
Je me laissa tomber sur mon lit avec des étoiles pleins les yeux. Je redescendis de mon nuage en entendant un plat glisser dans la petite porte. Surement mon petit déj… j’avais déjà rien mangé hier soir mais c’est tellement affreux ce qu’ils nous servent… La seule chose que j’accepta de toucher c’était le pain et encore il n’avait pas l’air frais… J’irais presque à dire que je regrette les chocolats chauds de ma maman…

Comme promis 30 min plus tard il se pointa à l’entrée de ma chambre.
« Allons vient ils n’aiment pas qu’on les fasse attendre »
Par contre, même s’il est super canon il prend pas son taf à la légère et ça, ça commence déjà à lui enlever tout son charme.
« Il est hors de question que je bouge de cette pièce »
« Ne m’oblige pas à venir te chercher »
« J’ai dis que je bougerai pas ! » et je tapa du pied fortement par terre
Il sourit
« Haha tu es très drôle tu sais »
« Quoi pourquoi ?? »
J’eu en guise de réponse ; il s’approcha de moi et m’attrapa par les jambes pour me porter sur son épaule et se mit en route.
« Eh repose moi par terre tout de suite !! »
« Nope »
Je faisais des lancés de jambes mais il avait beaucoup de force, je pouvais pas tant bouger que ça.
« Eh arrête un peu de t’agiter tu vas déjà assez bouger comme ça maintenant »
« Quoi ?? »
Et soudain il se mit à chatouiller mes cuisses de sa main libre, qui étaient juste sous ses yeux.
Des frissons parcoururent tout mon corps c’était impossible pour moi de résister et je me mis à hurler de rire.
« HAAAAAA HAHAHAHAHAHAHAHAHAH NOOONN PITIIIIE C’EEESTT HORRIBBBLLLE »
« Ho ho je vois qu’on est sensible ici » il stoppa
Je repris mon souffle
« Bon je m’arrête car tu vas déjà beaucoup rire maintenant mais ça sera un plaisir pour moi de te faire encore hurler comme ça » il me fit un clin d’œil et je ravala ma salive.
Là je ne le trouvais plus du tout beau gosse mais vraiment un gros con que je déteste.
Il s’arrêta enfin devant une porte.
« Bien on est arrivé, bon courage et à tout a l’heure »
Il me reposa par terre et me poussa dans la pièce avant de refermer à clef derrière moi.
Il faisait nuit noir on pouvait rien y voir, mais qu’est-ce qui allait m’arriver…


Voilà Voilà j'espère que cela vous plaira ^^, le chapitre 4 est déjà en cours !
Gros Bisous
Pikachu
Trois ans dans cette prison?

Genre trois ans qu'elle se fait chatouiller et qu'elle refuse de changer de caractère °_- je trouve ça un peu trop long.

Sinon très chouette le reste de l'histoire hâte de voir ces "cours".
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?