Tickling FR, le site des amateurs de chatouilles.



Le documentaire "Tickled"

Parce qu'on est pas que des fétichistes, un coin où vous pouvez parler ciné et musique.
Tiens, quelqu'un l'a vu ? Moi pas encore.

http://www.imdb.com/title/tt5278506/
Pas vu, mais de mémoire le plot c'est qu'en gros un journaliste Australien (il me semble) a vu une jour une petite annonce pour chercher des hommes pour un "championnat de tickling".
Quand il a essayé de contacter le gars qui a émis l'annonce, le type en question l'a traité de tous les noms.
Le journaliste s'est donc bien sur intéressé encore plus au sujet en creusant le milieu...

Le résumé n'avait pas vraiment l'air de nous mettre en valeur...
Oui, pour être précis il s'est fait traiter de PD, ce qui est particulièrement piquant sachant que le film tourne surtout autour de l'industrie des vidéos M/M, ce qui m'a quand même l'air d'être un petit univers en soi (no offense pour ceux d'entre nous qui aiment ça).

Moi je serais quand même curieux de voir ça.
Je l'ai vu et c'est assez fou.
Le mec vient de Nouvelle-Zélande et fait des ptits reportages pour la tv sur des sujets variés qui sortent de l'ordinaire.
Quand il découvre qu'une société propose des compétitions de chatouille, ça titille sa curiosité et il cherche à en savoir plus. Face aux retours teintés d'insultes homophobe de la compagnie en question, sa curiosité est une nouvelle fois titillé et de là, ça part de découverte en découverte plus ou moins folle (mais certaines sont vraiment folle).
Je l'ai regardé (autant que possible) comme un docu classique, le m/m ne m'intéressant pas et c'était un bon film, il faut juste pas trop trop s'offusquer de l'image négative que ça peut donné de notre fétichisme.
J'ai également vu ce documentaire, sur Netflix. Deux fois ^^ La première fois on me l'a montré, la seconde c'est moi qui l'ait montré.

En gros c'est du reportage d'investigation, avec des reporters qui prennent généralement des risques (On parle vraiment de poursuites judiciaires très graves en ce qui concerne l'équipe qui filme ça). Un pote m'a dit que c'était tellement bien filmé à certains moments qu'on croirait que c'est mis en scène, ce qui n'est pas faux je trouve. Malgré tout, ça reste un vrai reportage.

D'ailleurs il a gagné des prix je crois.

En gros on part de cette histoire de vidéos internet de concours de chatouilles, pour arriver à toute une machination de longue date.

Mais c'est franchement captivant, et ça arrive à être drôle. Mais je suis d'accord, l'image renvoyée n'est vraiment pas bonne.

L'extrait le plus gênant pour moi est ce moment où le journaliste rencontre un producteur "lambda" de vidéos de chatouilles. Tout est fait normalement, avec accord, le gars reçoit son modèle, l'installe sur son machin pour le torturer. Et ce qui commence par des sourires, et des rires, finit avec des gros plans sur le bourreau, qui s'éclate, mais qui a aussi l'air complètement possédé. Vraiment, le côté malsain de cette scène en particulier m'a gêné. C'est entrecoupé de plans sur le reporter vedette, qui est d'abord amusé de la situation, avant que son visage ne se déforme au fur et à mesure du supplice.

Comme Kanyar, je ne suis pas fan de M/M du tout, donc le malaise est présent, et pas uniquement pour les fétichistes ^ ^.

N'empêche, ça reste à voir. Je pense juste que le journaliste, découvrant ce milieu par ce biais pas très agréable, ne s'est pas vraiment posé la question de comment la communauté pouvait se sentir représentée par son documentaire.
En fait le docu m'a déçu parce qu'il ne parle pas vraiment de fétichisme.

Le sujet de la vidéo est un type qui produit du porn et ne respecte pas ses modèles, il les fait chanter (en plus de rire).

Au moins le journaliste n'insiste pas sur les chatouilles et ne ridiculise pas ce fétichisme, reste que du coup c'est quand même associé à des pratiques de connards. (qui ont court partout j'imagine)
Crok a écrit :
L'extrait le plus gênant pour moi est ce moment où le journaliste rencontre un producteur "lambda" de vidéos de chatouilles. Tout est fait normalement, avec accord, le gars reçoit son modèle, l'installe sur son machin pour le torturer. Et ce qui commence par des sourires, et des rires, finit avec des gros plans sur le bourreau, qui s'éclate, mais qui a aussi l'air complètement possédé. Vraiment, le côté malsain de cette scène en particulier m'a gêné. C'est entrecoupé de plans sur le reporter vedette, qui est d'abord amusé de la situation, avant que son visage ne se déforme au fur et à mesure du supplice.
Je suis d'accord avec toi, cette scène est vraiment moisi, ils font un montage qui montre le mec sous un mauvais angle en mode : "Regardez comme c'est bizarre", alors que j'ai vu le realisateur du docu dire en interview que ce mec était sympa et qu'il faisait ça avec respect. Il le présente comme le mec du coté clair de la force des chatouilles et de l'autre coté ils le montrent comme freak. Not cool.
J'ai vu pire traitement de mémoire
blackmesa a écrit : J'ai vu pire traitement de mémoire
Je ne dis pas que c'est le pire traitement qui soit, juste qu'il n'est pas positif dans la mise en scène. Mais effectivement, on comprend bien que le journaliste est surtout curieux de découvrir ce monde, qu'il ne soupçonnait pas auparavant.
Ce message pourrait éventuellement contenir des spoilers si vous n'avez pas encore vu le docu tickled.

J'ai fais des petites recherches sur le film et je suis tombé sur the tickle king, un épilogue d'une vingtaine de minutes qui présente de nouveau événement survenu après le tournage : https://www.youtube.com/watch?v=K88xF9mOUjc.
On y voit notamment David D'Amato assisté à une projection et participé aux questions adressé aux réalisateurs en fin de film.

Et surtout ça : https://thespinoff.co.nz/society/19-06- ... ngs-death/

Il s'agit d'un article publié par les réalisateurs du documentaire nous apprenant que David D'Amato, le sujet principal du film, est décédé d'un problème cardiaque (entre autre dû à une sensibilité à ce niveau, du diabète et son obésité).
Un nouveau personnage y fait son apparition : Louis Peluso, qui semble reprendre la direction du site Jane O'Brien et le gars ne semble pas tout blanc non plus.


Et enfin, plus léger, le "tickling good guy" qui produit des vidéos M/M, Richard, a posté une vidéo de David Farrier, un des réalisateurs du docu, où ce dernier veut un peu mieux comprendre l'univers des chatouilles et prend la place de victime. Ça dure une vingtaine de minute, c'est dispo sur youtube (ça se trouve dans les premiers résultats quand on tape tickled, comme c'est considéré comme du contenu adulte sur youtube, je ne le poste pas ici).
Je suis pas fan de M/M mais je trouver ça intéressant, on voit le point de vu d'une personne très chatouilleuse qui veut en savoir plus mais qui n'est pas attiré par les chatouilles. Et surtout c'est un moment assez drôle où l'équipe a vraiment du mal à ne pas rire de la scène et on entend en permanence l'équipe rire tout autant que celui qui se fait chatouiller.
On peut voir également sur la chaîne de Tickled (celle du lien the tickle king) que le reste du crew y est aussi passé pendant une durée moins longue.


Par contre, tout les liens que je propose sont en anglais (il y a moyen d'avoir des sous titres anglais généré automatiquement, ça aide un peu parfois) :/
Ah ben autant j'avais su pour le décès de David d'Amato, et j'avais vu la vidéo avec la projection à laquelle il assiste et tout, autant je ne savais pas pour la deuxième. Et effectivement, ça permet sans doute de relativiser, de savoir qu'il a quand même tenté l'expérience :)
Salut à tous ;)

J'ai également vu ce documentaire-reportage, forcément vu la thématique ça a titillé ma curiosité... d'autant plus que j'ai souvent vu des vidéo de Jane O'Brien et celles de MyFriendsFeet.

Ça n'a pas été sans mal pour le trouver en stream et je suis heureux d'être assez à l'aise pour comprendre l'anglais afin de suivre l'intrigue.

C'est clair que c'était effrayant. Enfin, c'est vrai qu'on peut se douter que dans le lot des vidéo fétichistes il y en ai qui soit lié à des affaires pas toujours très clean... mais ce David d'Amato c'est quand même un drôle de personnage. Et ça fait bizarre de se dire qu'on a passé un bon moment à regarder la vidéo de mecs qui ont été harcelé pour en tourner davantage. Une des victime interviewé javais justement vu ses vidéo de "tickling endurence".
En tout cas c'était intéressante et ça a le mérite de mettre au clair certaines pratiques douteuses.

Forcément, ça ne renvoie pas une image superbe de ce milieu. Après sur le fameux passage avec Richard (aka CatInHat) de MyFriendsFeet, j'ai pas ressenti de gêne. Clairement le reporter est gêné, mais c'est tout naturel face à cette situation un peu incongrue, surtout que CatInHat ne fait pas que dans le soft. Je me rappelle mes propres réactions les première fois face aux vidéo de tickling, alors même que j'aimais ça... faut le temps de s'adapter ^^
On est clairement dans le ton de la curiosité, mais pas vraiment dans le regard accusateur, surtout ce passage qui me semble bénéfique pour contrebalancer la vision terrible du tickling que donne les productions O'Brien Media.

En tout cas c'était intriguant, et dépaysant de voir du tickling M/M mis comme ça sur le devant de la scène ^^
Accès réservé aux ADULTES uniquement.
Déclarez-vous être majeur(e) ?